• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alexandre Genko-Starosselsky

Alexandre Genko-Starosselsky

Avocat engagé, je construis une pensée à contre-courant autour de trois thèmes majeurs : la bio organisation, la soumission aux autorités, le dialogue des civilisations. J’ai publié : la décroissance, une idéologie sans danger ? in Entropia n°4. Toutes mes contributions sont en lignes sur mon blog : http://lazko.over-blog.com

Tableau de bord

  • Premier article le 03/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 2 73
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Alexandre Genko-Starosselsky Alexandre Genko-Starosselsky 13 mai 2010 17:41

    Parce que je n’ai publié que trois articles , vous faites cette déduction ! C’est curieux. 

    D’une manière plus large je suis un peu navré par toutes les réactions qui me reprochent , en résumé, de faire le jeu « des puissants » alors qu’en réalité seuls ces derniers seraient responsables de la crise et devraient en payer les conséquences.
    Il suffit de lire mon blog http://lazko.over-blog.com/ pour se rendre compte, que non seulement je publie plus que trois articles par an, mais surtout que je ne suis absolument pas un partisan à tout crin des thèses libérales ! J’ai même publié dans une revue pour la décroissance !

    En revanche, cela ne m’interdit pas de considérer avec lucidité ce qui se trame aujourd’hui. Dans le jeu bien libéral du monde d’aujourd’hui la France et l’Europe plus généralement n’offrent pas de solution sérieuse (et ne peuvent pas en offrir, car comme vous en témoignez si bien, vous pensez à tort que le déclin de l’Europe ne provient que de son élite bancaire et politique alors que le problème est bien celui de la compétitivité) ... Rassurez vous, il y a les mêmes banquiers et les mêmes politiciens en Chine ou aux States. Et pourtant, ils sont plus forts que nous dans le grand monopoly de l’économie mondiale. 

    Pour ma part, étant conscient qu’une partie importante de la population européenne ne veut plus « jouer le jeu » du libéralisme et « payer pour les spéculations des banquiers » j’ai proposé que les pays européens autorisent ceux qui le souhaitent de constituer des territoires « non marchands » ou dé libéralisés, si vous préférez.

    Mais pour ceux qui veulent continuer à avoir accès à la société de consommation (pauvres ou riches), il faut bien comprendre que les banques font partie du jeu, et que la compétition mondiale nous impose en quelque sorte de nous aligner sur les moins disant.

    Sachez qu’aucun état n’a donné d’argent aux banques comme je le lis ci-dessus. Toutes les banques ont été renflouées avec des prêts. En revanche, certains industriels par exemple Renault et Peugeot en France ont bénéficié d’avantages fiscaux (donc de dons) considérables pour leur permettre de traverser cette « mauvaise passe ».

    Oui il y a malheureusement beaucoup de pauvres en Europe et parce que l’Europe ne compte que sur le développement de l’économie marchande pour régler ce problème, il y aura encore plus de pauvres à l’avenir en Europe. Car c’est en Chine ou en Inde que l’économie marchande résorbe la pauvreté. Chez nous elle produit l’effet inverse (en raison du haut niveau technologique couplé au coût important de la main d’oeuvre).
     
    Donc au lieu de sortir dans la rue pour protester ou accuser les autres ! demandez le droit de sortir de l’économie marchande. En revanche, si vous y restez - travaillez, innovez et redonnez un élan au projet social. 

    Bonne journée à tous,


  • Alexandre Genko-Starosselsky Alexandre Genko-Starosselsky 10 juin 2009 15:47

    ... hum... si certains monstres y pensent... ce n’est surement pas à des fins écologiques... car les plus démunis sont certainement la cible de cette « éradication » , ce qui ne règle en rien le problème puisque celui ci est généré par le mode de vie des plus privilégiés...







Palmarès



Agoravox.tv