• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

alikadfr

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 14 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • alikadfr 10 novembre 2011 23:50

    « Je ne m’étendrai pas sur les mécanismes démocratiques de l’Iran, qui ne marchent pas si mal »

    Chèr Monsieur Occidantal , je vis en IRAN et j’ai beau à chercher, je ne vois pas de quels mécanismes démoratiques vous voullez parler !!!

    On ne doit pas parler de même pays !

    Comme quoi l’ignorance et le lavage des cerveaux n’est pas forcement là ou on l’attends.

    Bien à Vous.

    Alireza.



  • alikadfr 8 août 2008 02:50

    Lerma ecrit :

    "Je suis républicain et le devoir de tout citoyen....... "

    Mort de rire !!!

    Républicain comme Bush ou comme Sarkozy ?

    Ou un melange des deux ?

    Le sens de devoir de Bush ou de Sarkozy ?

    Ou un melange des deux ?

    Vous concernant (comme eux d’ailleurs) le sens des intêrêts serait plus juste à mon avis  !!!



  • alikadfr 27 juillet 2008 01:25

    C’est un héritage génétique qui nous a été transmis par nos ancêtres lointains.

    Notre ancêtre à tous l’homme de chromanium, était déjà un éjaculateur précoce,

    Puisque qu’il y avait de la concurrence, des dangers, et une partenaire pas toujours disposée à coopérer, bref une situation pas très confortable pendant l’acte.

    Donc il fallait en finir le plus rapidement possible.

    Rappelez-vous la scène du film « la guère du feu » au bord de la rivière,

    Quand mme Sarfati qui avait très soif se pencher pour boire !!!



  • alikadfr 2 avril 2008 00:32

    A l’auteur,

     

    Votre méconnaissance de l’histoire, et la culture Iranienne fait peur voire fait sourire.

    Une Mosaïque Ethnique

    Comme bien d’autres pays, tels que, la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Espagne ou la Belgique, l’Iran est un ensemble multi-ethnique et multi-confessionnel. Cette population panachée a une longue histoire commune, une véritable identité nationale et un sens aigu du sentiment patriotique qui en font, indiscutablement, un mélange homogène. Perses, azéris, Kurdes, Baloutches, Arabes, Turkemènes, nomades Bakhtiaris ou Ghashghayi, tous se sont côtoyés depuis des centaines d’années, et ont partagé ensemble, une même histoire, des mêmes traditions et la même culture.

    Certains mouvements extrémistes de gauche et surtout certains états étrangers n’ont jamais hésité à vouloir tirer profits de la multiplicité ethnique iranienne, mais leurs rêves d’agitation se sont brisés grâce à la solidité des liens culturels entre les Iraniens, très fiers de leurs héritages ancestraux. À titre d’exemple, nous pouvons citer le « Now-rooz », le nouvel an iranien qui est encore célébré sur les terres qui furent jadis iraniennes : en Tadjikistan, à l’ouest d’Afghanistan, en Caucase, dans certaines régions des Indes, dans les régions Kurde d’Irak et de la Turquie et dans la soi-disant République d’Azerbaïdjan.

    Alors que les propagandistes Pro-Turques au service du gouvernement Turque s’égosillent à proclamer les « profondes racines turques ! » - « héritage des Mongols » - pour légitimer leurs vues sur l’Azerbaïdjan d’Iran, le même gouvernement Turque interdit, aux Kurdes vivants en Turquie la célébration des traditionnelles festivités de Now-rooz.

    L’homogénéité Nationale

    Les sacrifices consentis par les Iraniens de toute appartenance ethnique et de toute confession, pour la défense du territoire iranien lors de l’agression irakienne durant les années 1980, sont les preuves les plus réelles de cette homogénéité, cette solidarité nationale, cette identité unique qui défie les siècles et se moque des influences étrangères.

    La défense du territoire iranien contre l’agression irakienne a autant plus de valeur qu’elle a définitivement cloué le bec à ceux des pro-turques, des pro-kurdes et les pro-arabes qui se réjouissaient de l’affaiblissement de l’Iran post-révolutionnaire et rêvaient de voir l’Iran se désintégrer sous la pression d’une agression extérieure.

    Qu’on évoque les Arabes iraniens qui furent les premiers à arrêter l’avancée des armées irakiennes et ce malgré la faiblesse de leurs moyens et l’absence du commandement (décapité par la révolution) ou qu’on se remémore les légions d’azéris iraniens et de kurdes iraniens qui s’engagèrent pour défendre leur pays et leur culture face à cet ennemi héréditaire d’Iran, les exemples d’actes de bravoure ne viendront pas à manquer.

    P.S : République d’Azerbaïdjan

    La soi-disant République d’Azerbaïdjan, jadis appelé l’Aran, faisait partie de la Grande Empire Perse jusqu’au milieu du XIXe siècle et elle fut cédée à l’Empire Russe suite à une défaite à l’issue d’une sanglante guerre.

    L’Azerbaïdjan est le nom de la province iranienne située au sud de la rivière Aras, qui marque l’actuelle frontière nord d’Iran. Ce nom a été usurpé par Staline et ses alliées pro-turques et imposé à « Aran » dans le but de créer la confusion et asseoir les conditions pour la séparation d’Azerbaïdjan d’Iran du territoire iranien. Une tentative eut lieu à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, mais échoua avec le départ forcé des troupes soviétiques du territoire iranien (par la décision du Conseil de Sécurité). Le départ des protecteurs militaires soviétiques laissa les pro-turques sans défense et ils furent chassés par une insurrection populaire des Azéris iraniens.

    Le nom d’Azerbaïdjan ou AZARPADEGAN signifie, le « Bastion ou Temple du Feu ». Dans l’ancienne tradition perse, il était recommandé de bâtir des autels pour « Préserver le Feu (Azar) » , le Feu étant le symbole prométhéen de la vie et de la purification.

    À nos jours, aucun autel ou temple n’a été trouvé au nord de la rivière d’Aras et ce malgré les « Méthodes Hautement Scientifiques » du Grand Camarade Soviétique et la propagande permanente pro-turque.

    Par contre, au sud de la rivière d’Aras, l’Azerbaïdjan d’Iran est la terre d’Azar, où se concentrent les ruines de vastes temples prométhéens, dont le plus vaste et le plus célèbre demeure à nous jours, le Temple de l’Azargoshassb.

     



  • alikadfr 30 octobre 2007 00:27

    @armand

    Vous n’êtes peut pas un juif ni un Bahi encore moins un afghan Renégat.

    Vous prétendez connaître la culture persane et même celle des rues et de son vocabulaire imagé !

    Au risque de vous décevoir sachez que l’expression « Khak bar Sar »

    est justement une expression dignes de la maternelle et ne signifie absolument rien dans le contexte de votre message.

    La prochaine fois apprenez aussi les contextes dans les quels il faut utiliser les insultes de la maternelle !







Palmarès