• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alix

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/03/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 19 196
1 mois 1 19 176
5 jours 0 7 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alix 20 janvier 21:35

    @Aristide
    Vous n’avez pas lu le livre et c’est fort dommage d’entendre des rumeurs qui le desservent, car ce bouquin dit exactement le contraire de ce que vous croyez.

    En réalité Il ironise sur le culte de la sexualisé des années 70. Il est incroyable qu’un tel livre subisse un tel contresens de la part de certains, qui ont sans doute lu quelques pages et n’ont pas saisi l’ironie mordante qui s’y trouve, car je le répète, celui-ci ridiculise ce libertinage sans tabous de cette époque 68.

    Il a été d’ailleurs compris ainsi à l’époque, le premier bouquin qui met à mal certaine valeur soixante-huitarde.



  • Alix 20 janvier 21:31

    @Et hop !
    Vous dîtes : « C’est un libertaire comme Cohn-Bendit, il avait écrit Le Nouveau désordre amoureux, qui était un manifeste pour une sexualité sans limites ni morale. »
    C’est faux et vous avez sûrement dû lire un commentaire malveillant sur son contenu, car c’est tout le contraire que raconte ce livre. Il ironise sur le culte de la sexualisé des années 70. Il est incroyable qu’un tel livre subisse un tel contresens de la part de certains, qui ont sans doute lu quelques pages et n’ont pas saisi l’ironie mordante qui s’y trouve, car je le répète, celui-ci ridiculise ce libertinage sans tabous de cette époque 68.



  • Alix 20 janvier 19:04

    @Aristide
    Dans les propos de ce philosophe il y a eu cette phrase, c’est ainsi que la justice ce fait, en pays de droit : même pour spécifier le crime, il faut savoir s’il y a eu consentement ou non. C’est ainsi que la justice ce fait, en pays de droit. Et ça ne signifie pas que le consentement entre adolescent  est de même nature qu’un consentement entre adolescent, mais qu’en justice il y a aussi une différence entre un adolescent qui est violenté, violé, ou ayant subi une intimidation, et un adolescent qui désir avoir un rapport avec un adulte. En réalité Finkielkraut dit des banalités de bon sens.



  • Alix 20 janvier 11:47

    @Aristide
    Une chose m’inquiète. Pensez-vous que je souhaiterais que la justice laisse des adultes séduire des adolescents ? Et pensez-vous que le philosophe dont on parle le souhaiterait aussi ? Avez-vous compris cela dans ses propos ?
    Si oui, il y a de gros, très gros malentendus. 



  • Alix 20 janvier 11:07

    @Aristide
    Oublierais-je la loi ? Heureusement qu’elle est là, c’est évident.
    Aussi je ne déduis pas que le consentement d’un adolescent et d’un adulte est de même nature qu’un consentement entre adolescent. Un adolescent peut désirer avoir une aventure avec un adulte par désir de transgression ; tel autre par désir de reconnaissance de la part d’un adulte ; tel autre parce qu’il n’a pas connu sa mère, ou son père... Oui, la trame qui s’y joue n’est évidemment pas la même qu’entre adolescents. Lorsque j’étais adolescent je connaissais une adolescente de ma classe qui avait une histoire avec un adulte. Et plus tard elle a eu un enfant avec lui. La trame avec cet adulte reste a déchiffrer mais elle n’est évidemment pas de même nature que celle des adolescents entre eux.


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Finkielkraut sur la pédophilie et le détournement de mineur et l’affaire Duhamel

Publicité



Palmarès

Publicité