• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Anni73

Ne serions nous, d’après tout ce que j’ai pu lire à ce sujet, rien d’autre que des entités inutiles dont la seule utilité, au bout du compte, consisterait en la création d’une association de reçus-collés-pas-contents...
Le phénomène des reçus-collés n’est pas nouveau. Il est même évoqué assez régulièrement, puis bien vite remisé aux oubliettes sans qu’aucune solution soit proposée.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 10 43
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Anni73 7 avril 2006 19:51

    Oui, effectivement, nous sommes partis d’un groupe de reçus-collés, mais finalement c’est le système du recrutement et de la précarité dans la FPT qui sont en cause. Il y a aussi des reçus-collés internes parmi nous. Egalement les demandeurs de mutation rencontrent aussi des problèmes, alors que l’on ne peut plus leur reprocher ni le manque d’expérience en collectivité, ni le problème de la formation. Il arrive aussi que des postes restent vacants alors qu’il existe des candidats statutaires (demandeurs de mobilité, lauréats de concours) tout à fait adaptés, mais que l’autorité territoriale ne souhaite pas embaucher ceux-là. Principe de la libre administration !



  • Anni73 7 avril 2006 19:28

    Merci mon cher, mais nous sommes ici sur un article de reçus-collés, pas de copié-collé !



  • Anni73 7 avril 2006 19:24

    Je ne connais pas les systèmes des pays nordiques en matière de recutement de fonctionnaires. Ce qui est bel et bien un problème ici, c’est la dualité du recrutement : statutaire ou contractuel. En particulier pour les lauréats du concours la pénalité de la formation après recrutement entraîne inévitablement les collectivités à préférer des contractuels. Nos propositions sont notamment que cette formation ait lieu dès la réussite au concours, afin de ne pas nous pénaliser par d’avoir réussi au concours ! Cette solution existe déjà pour certains concours de la fonction publique territoriale. De plus cette solution aurait le mérite de responsabiliser les collectivités en matière de recrutement. Elles n’auraient ainsi plus lieu de déclarer des postes « au cas où », mais elles s’engageraient, sinon à recruter au moins à contribuer financièrement à la formation obligatoire de l’agent. Personnellement je pense que c’est bien pour cette raison que la fonction publique territoriale est la championne de la précarité, le système actuel encourage à recruter en mode précaire. Alors que dans la presse on lit régulièrement des articles sur les départs en retraite massifs des fonctionnaires, nous ne pouvons que constater l’absence de gestion prévisionnelle des recrutements actuellement.



  • Anni73 7 avril 2006 19:01

    Et qu’est ce qu’on fait avec une formation spécialisée de bibliothécaire et une expérience de 10 ans comme contractuel ?

    En fait, nous avons par notre groupe pu constater que les lauréats de concours et les emplois précaires sont souvent les mêmes personnes !

    Vous pouvez notamment suivre le lien sur le poste qui se transforme en CDD à l’entretien.

    Ces pratiques sont hélas courantes, mais rarement dénoncées.

    Qui plus est beaucoup d’entre nous sont des femmes, qui disposent d’expérience professionnelle correspondant aux concours et postes recherchés, je ne vous apprend rien en vous disant qu’une femme avec plusieurs enfants a peu de chances d’être recrutée dans le privé.

    D’autre part nous sommes assez peu nombreux de diplômés bac+5 de 25 ans. Autant vous dire que pour la majorité d’entre nous obtenir un poste n’est ni motivé par les salaires ni par la sécurité de l’emploi, mais correspond simplement à des études, une vocation et une expérience, souvent dans le privé comme dans le public.

    Les concours ne sont pas simplement une loterie, bien sûr il y a une part de hasard, (1 chance sur 20 parfois sur 200, j’ai même lu 1000 !) mais ce qui est sûr c’est qu’un candidat qui ne montre pas q’il a les connaissances et les compétences nécessaires n’est jamais admis par le jury à l’entretien.

    Le problème principal que nous dénonçons est le fait que lorsque nous obtenons le concours, les collectivités qui souhaitent nous recruter doivent ensuite subir nos absences répétées et prolongées pour cause de formation obligatoire.



  • Anni73 7 avril 2006 15:11

    Nous n’avons pas rêvé en passant les concours. Merci de votre commentaire, mais je préfère continuer de rêver à l’idéal républicain, notamment de l’égalité des citoyens dans l’accès à l’emploi public. Le type de commentaires que vous faîtes a déjà été lu quelquefois dans notre groupe dans le genre : « supprimons la mascarade des concours ». C’est ce qui s’appelle un troll il me semble.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité