• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AnonymousCoward

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • AnonymousCoward 12 janvier 2010 00:23

    L’usage ou pas du cloud est un choix, pas une obligation.

    Maintenant, si pour l’utilisateur moyen que je suis, c’est plus pratique, plus efficace et moins cher, il n’y a pas de raison de ne pas l’utiliser.
    Pour la sécurité, il y a certainement plus de chance de me faire braquer mon portable dans la rue que de me faire piquer mes données dans le cloud (et puis les photos de tatie simone, ils peuvent les prendre smiley )



  • AnonymousCoward 12 janvier 2010 00:20

    Il y a quand même une caractéristique du cloud computing qui me semble importante, c’est la capacité d’utiliser les ressources uniquement quand on en a besoin. Le fait de découper un traitement en petits morceaux et le dispatcher sur un ensemble de serveurs c’est bien mais savoir automatiquement allouer de nouvelles ressources (des serveurs) et répartir des traitements dessus pour traiter des pics de charges sur une application de e-commerce, c’est aussi du cloud.



  • AnonymousCoward 12 janvier 2010 00:14

    Je ne suis pas sûr que l’on puisse réduire l’intérêt du cloud computing aux seuls intérêts des fournisseurs. Si l’on est capable de faire fonctionner son application sur un cloud « standardisé » peu importe le fournisseur, on devra pouvoir en changer assez facilement comme un hébergement standard auourd’hui.



  • AnonymousCoward 6 décembre 2009 14:31

    Moi j’ai surtout l’impression que c’est une espèce de remake des « anciens » contre les « modernes ».

    Dès que quelque chose change, bon ou mauvais, il y a beaucoup de réaction négative de la part des gens qui ont ramé pour acquérir de la compétence, du pouvoir, de l’argent ou quoi que ce soit sur le système en passe d’être remplacé.

    Les critiques que je lis ici sont plutôt orienté : « de mon temps c’était mieux » ou « on va se faire manger tout crus par des grosses multinationales ».

    Bien sûr cela ne veut pas dire que le changement est forcément bon, il peut être mauvais et il faut lutter contre. Mais d’une manière générale, je ne vois pas beaucoup de propositions constructives.

    J’en conclu : les principes du cloud font peur à beaucoup de monde, cela veux dire qu’il y a potentiellement beaucoup de changement à prévoir.

    De toute façon, il faut changer des tas de choses et je suis plutôt partisan de la démonstration par l’exemple.

    Tous à nos claviers ! smiley



  • AnonymousCoward 5 décembre 2009 19:12

    La définition du cloud elle-même n’étant pas complètement figée, rien n’est sûr. Mais globalement pour la compréhension que j’en ai, le cloud ne suppose pas forcément une dispersion géographique des serveurs (même si c’est effectivement souhaitable), mais plutôt la capacité de consommer de la ressource à la demande.







Palmarès



Agoravox.tv