• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bibi le teck

Étudiant en duexième année qui a assez de temps à perdre pour s’intéresser à l’actualité et faire partager son point de vue de temps en temps.
J’aime voir ce qu’il ce passe dans le monde, le reggae, le Brésil, Keynes et la fondation Mozilla.
Je n’aime pas le conservatisme, le renfermement, les brocolis et Internet ExplHorreur.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/04/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 6 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Bibi 13 août 2010 23:20

    Tu peux préciser ?



  • Bibi 13 août 2010 23:20

    Tu peux préciser ?



  • Bibi 13 août 2010 23:13

    J’aime ce dernier mot ;)
    « Le château » ? ...Notre président élu démocratiquement serait un cocaïnomane ?? (ya un groupe de facebook dans cet esprit là d’ailleurs, c’est pas bien).
    Récemment, en lisant un recueil de Didier Porte, j’ai découvert qu’un de ses fil se serait vu proposé un joint par Begbedeir (il me semble, invité à l’époque par le maire ou le ministre Sarkozy), auquel il aurait répondu « Nan, pas maintenant, ya mon père » :)



  • Bibi 3 juillet 2010 22:01

    Très bon article mon gars :)
    Trois choses :

    1) D’où sors tu "des centaines de vidéos et ressources éducatives gratuites pour les enseignants, professeurs et parents d’élèves«  ?

    2) Le plus injuste dans cette affaire, c’est l’utilisation de l’adresse IP comme preuve. Ce n’est pas une preuve certaine. Par ailleurs, des moyens existent pour contourner cela, TOR ou encore le module de Firefox (développé par Mozilla, cette société de dangereux communistes avec 300 salariés pour 30 000 bénévoles), ipFlood (https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/176007/) qui envoie trois adresses ip, bidons ou existantes, en française ou d’autre part.

    3) Cette histoire de l’adresse IP pourrait empêcher une société de ce développer : Free. Cette entreprise souhaite apparemment rendre l’accès à internet accessible par tout les abonnés, à condition d’être abonné et à proximité d’une freebox. Or, si un gars télécharge avec ma box, c’est mon adresse IP que Hadopi chope et c’est moi qui prend. Donc je n’achète pas de freebox et me rabat sur les concurrents, SFR, Orange ou Bouygue. Là où ça devient franchement tordu, c’est que Free est candidat pour entrer dans le marché de la téléphonie mobile en France et du même coup briser le cartel des opérateurs susmentionnés. L’affaiblir par la méthode précédemment expliquée permettra de ne pas briser le cartel entre SFR, Orange (appartenant en partie à l’État français) et Bouygue (dont le dirigeant est un ami personnel de Nicolas Sarkozy).

    Donc, injuste, liberticide et foulant du pied les lois de la concurrences pure et parfaite (arrangeant le libéral tant que seul les autres les respectent), je n’ai qu’un mot à ajouter, citant Christophe Alévèque : »On s’est pas fait enculé,la ?



  • Bibi 15 juin 2010 12:45

    J’aime bien ton article Robert !
    Juste un point de détail soulevé par Bernard Maris l’autre jours sur France Inter : pourquoi la dette des pays européens est financée par les banques privée ? Parce que Trichet ne peut pas statutairement prêter aux États, il est obligé de passé par le biais de banques privées qui prennent une (petite ?) commission pour prêter de l’argent de la BCE plutôt que de prêter aux particuliers ou aux PME pour relancer réellement l’économie. Cet argent a été donné aux banques en échange de créance pourries, autrement dit des « prêts à 1% » comme le dit l’économiste sus mentionné et sera re-prêté à des pays comme la Grèce qui doivent payer des intérêts à 12%, plus rentable que la PME du coin.
    Tiens, au passage. Les bénéfices tirés par les banques de cet argent publique ne sera pas réinvestit ou nne servira pas à assurer les banques en fond propre, mais sera distribué en dividende (à peu près 35 milliards € prévus), argent qui va être réutilisé pour spéculer contre la dette des États ou faire augmenter le prix de l’or (en gros, de l’argent mort, qui ne sert à rien). Les spéculateurs se préparent sans doute à manger de l’or à la sauce vinaigrette dans quelques années j’imagine, et ce généreusement arrosé d’argent publique.
     Comme dirait Christophe Alévèque : « on s’est pas fait enculé,là ? ».

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès



Agoravox.tv