• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

CaAl

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • CaAl 21 décembre 2007 15:00

    A Atlantis. Alors tu sauras ravi de savoir qu’il est également en projet de confier la rédaction et la validation des transactions prud’homales aux mêmes Notaires !!!



  • CaAl 19 décembre 2007 18:32

    Les avocats seront naturellement taxés de corporatisme dans leur colère, et c’est de bonne guerre. Le problème n’est naturellement pas de savoir combien gagnent les avocats, quel est leur revenu moyen, tant il est clair que cette catégorie professionnelle n’est assurément pas la plus à plaindre. Quant bien même il y aurait beaucoup à dire sur les chiffres avancés de ci de là et qui ne tiennent pas compte d’un certain nombre de paramètres. Mais encore une fois, ce n’est pas là que le bat blesse. Une nouvelle fois, on doit constater qu’il s’agit d’une réforme provocatrice, bricolée à la va-vite et qui n’a absolument aucun intérêt. Et qui sera, à coup sur, enterrée très rapidement tant elle est mal pensée. Rappelons également, presque pour l’anecdote, que les Notaires n’ont pas vu le coup venir et qu’ils n’avaient toute simplement rien demandé. Certaines réformes de la Justice sont naturellement indispensables et tous les professionnels s’accordent sur ce point. Mais pourquoi pondre une réforme sur le divorce par consentement mutuel alors que c’est aujourd’hui un des rares domaines qui fonctionne très correctement depuis la dernière réforme et alors même que ce ne sont pas les consentements mutuels qui encombrent la Justice ou les magistrats. L’instigateur de cette réforme aurait été mieux inspiré de travailler son projet au lieu de sortir une absurdité comme celle-ci, encore une fois inapplicable, et qui démontre surtout une profonde méconnaissance des maux de la Justice. A trop vouloir réformer à la va comme je te pousse et dans l’urgence, on crée des situations comme celle-ci et des mécontentements inutiles et chronophages. A moins que tout cela ne participe de cette gestion politique de la réforme-écran de fumée, pour éviter les vrais réflexions de fonds et les remèdes adaptés.



  • CaAl 9 mai 2007 18:10

    Intéressante analyse, même si, comme certains,elle me semble beaucoup trop théorique et déconnectée de la réalité. L’auteur semble ignorer que les heures supplémentaires, pour la quasi totalité des PME, existent, mais qu’elles ne sont tout simplement pas rémunérées ou maquillées sous forme de primes diverses et variées. Cette mesure, attendue par tous les chefs d’entreprises, de toutes tailles, me semble aller dans le bon sens. En revanche, je suis perplexe sur les incidences de cette exonération de charges sur les cotisations, notamment les cotisations retraites. Est ce à dire que ces heures supplémentaires, puisque exonérées de charges, ne s’ajouteront pas à l’assiettre des retraites ? Cela me semble, pour le coup, pénalisant pour les salariés. Ou est ce à dire que l’Etat se substituera aux entreprises pour cotiser « en lieu et place » ? Mais dans ce cas, quid du coût d’une telle mesure. Gageons que nous en saurons plus prochainement.



  • CaAl 4 mai 2007 14:32

    Il me semblait nécessaire d’intervenir tant votre article et vos réponses successives sont partisanes et orientées. je lis : « Mais le moment le plus fort, c’est lorsqu’il a regardé une partie du corps de son adversaire, plutôt que de la regarder dans les yeux » !!!.... De qui se moque t’on ? Comment pouvez vous vous convaincre vous même de cela et l’écrire ainsi sur un forum. Et puis, avec du recul, je me rends compte que chacun de nous, malgré nos meilleures volontés affichées d’objectivité, nous ne percevons ce que nous voyons qu’à travers le prisme de nos convictions et de nos sensibilités. Rares seront ceux qui auront changé d’avis à la suite de ce débat. Je ne crois pas avoir lu un partisan de Mde ROYAL reconnaître qu’elle était apparue vague,alternant banalités et généralités, inutilement agressive, et je ne crois pas non plus avoir entendu un partisan de M. SARKOZY reconnaître qu’il avait été parfois hésitant, troublé, destabilisé... Quoi qu’il en soit, la vérité se trouve probablement à mi chemin. Cette campagne s’éternise et je souhaite uniquement que celui qui sera élu reçoive le soutien de tous, car tout le monde à conscience de l’urgence, et que le « perdant » et ses partisans ne se cantonnent pas dans le rôle prédéfini de l’opposition « par principe », sectaire et sans recul.







Palmarès



Agoravox.tv