• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cropcircle

Retraité dans le sud-ouest,découvert l'informatique il y a deux ans,patauge pas mal,mais je m'en sort.rien de spécial ,des hauts,des bas,comme tout le monde,une vie professionnelle intéressante,et grand privilège une bonne santé.J'ai eu une grande passion le judo(diplôme de prof à 42 ans)en parallèle amour des chevaux=équitation,je monte toujours en ballade et je bricole au golf+le temps passé devant l'ordi,les journées sont bien remplies.(bon j'arrête)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 95 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Cropcircle 5 juin 2009 17:57

    Il faut absolument voter contre les corrompus qui sont au pouvoir,blanc ou autre chose,les citoyens ne doivent pas baisser les bras,il faut établir la résistance,souvenez vous « ami si tu tombes,un ami...etc »
    pour moi
    ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE « Notre énergie pour la Terre »
    Poursuivez le COMBAT
    Bonne chance



  • Cropcircle 5 juin 2009 17:31

    ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE « Notre énergie pour la Terre »
    Pour changer des corrompus



  • Cropcircle 1er mai 2009 00:07

      la corrida....c’est ça
     Il faut savoir ;extrait de la page du CRAC\"LA PRÉPARATION AU COMBAT.Avant le combat,le taureau est parfois préparé.Yeux enduits de vaseline(afin de le désorienter)usage en dose massive de tranquillisants,hypnotisants,et même sprays paralysants(les mêmes utilisés par les forces de l’ordre,qui ont pour effet d’altérer la vue)Pattes enduites d’essence de térébenthine,qui lui procure des brûlures insupportables,dans le but de l’empêcher de rester tranquille.Aiguilles cassées dans les testicules,dans le but d’empêcher le taureau de s’assoir ou de s’affaler.Coton enfoncé dans les narines et qui descend jusque dans la gorge,dans le but de rendre plus difficile la respiration.Coups de pieds et de planche sur l’échine et sur les reins,pour ne laisser aucune traces.Les sabots sont limés,voire incisés et on enfonce des coins de bois entre les onglons,cette opération est faite pendant la contention dans la boîte à treuil(en même temps que l’afeitado)Et juste avant de rentrer dans l’arène,on lui laissera tomber une trentaine de fois des sacs de sable de 100kgs sur les reins,après l’avoir immobilisé
    @minidou...peut être une vocation de bourreau....



  • Cropcircle 20 mars 2009 22:41

    la pourriture humaine n’a pas de limites,quelle gloire....



  • Cropcircle 14 mars 2009 17:47

    @Tous(suite,le lait)LE JOURNAL DE MICHEL ia06Nf ; - NotwELLE ÉDITION
    SUR LES TRACES DE SUPERVACHE

    Supervache a fait son apparition dans ma vie il y a exactement deux ans. J’étais allé rendre visite au professeur Walter Willett, le patron de l’Ecole de santé publique de Harvard, à Boston. Nous nous étions donné rendez-vous au restaurant Nightingale, 578 Tremont Street. Il arrive à vélo, nous nous attablons et de fil en aiguille, la conversation bifurque sur Supervache. Car là, j’apprends que Harvard s’intéresse à Supervache. Je raconte cette enquête en détail dans mon livre parce qu’elle est hallucinante. Mettez-vous à la place de Willett. Son équipe a publié ces dernières années plusieurs études qui montrent que les gros consommateurs de laitages ont un risque plus élevé de cancer de la prostate (hommes) et de cancer des ovaires (femmes). Les chercheurs de Harvard se demandaient si dans le lait il n’y aurait pas quelque chose qui favorise ces cancers et qui soit apparu récemment, parce que des laitages on en consomme aux Etats-Unis depuis des décennies, mais le cancer de la prostate n’a véritablement augmenté qu’à partir du milieu des années 1980.

    Alors les épidémiologistes de Harvard se sont fait détectives, et c’est cette histoire que me raconta ce soir-là Walter, chez Nightingale, avec le jour qui décline. Ils réussissent à se procurer des échantillons de lait prélevés des années plus tôt sur des vaches américaines, avant l’ère de Supervache. Ils les comparent aux échantillons d’aujourd’hui, au lait produit par Supervache. Et le résultat est sidérant
    LE LAIT ENCHANTÉ

    Mais pourquoi Supervache a-t-elle autant d’IGF1 dans le lait ? Précisément parce que c’est Supervache. Parce que des chercheurs forcément géniaux de l’INRA et d’ailleurs, ont réussi à sélectionner les espèces les plus productrices de lait, et dans ces espèces, les individus les plus producteurs. Ces espèces-là, ces individuslà, sont des usines à facteurs de croissance, en l’occurrence l’IGF-1, parce qu’il faut des facteurs de croissance comme l’IGF-1 pour être Supervache et produire des superlitres de ce lait enchanté. Ce matin-là, sur France Inter, les journalistes et leur invité avaient simplement oublié que même si les campagnes ne sont pas à la ville, nous sommes biologiquement liés à Supervache par les aliments qu’elle nous donne à manger et à boire. Son IGF-1 devient le nôtre. Sa méga-croissance devient la nôtre.
    C’était vendredi 2 mars sur France Inter (décidément), j’étais l’invité d’isabelle Giordano et Yves Decaens dans l’émission Service public. Visiblement ébranlée par ce qu’elle avait lu dans mon livre, Isabelle Giordano m’a demandé, un peu avant la fin de l’émission, si ce n’était pas « irresponsable » d’écrire comme je le fais dans Lait, mensonges et propagande qu’il y a dans le lait enchanté de Supervache une protéine qui accélère les tumeurs.
    Chère Isabelle Giordano, ce qui serait irresponsable, ce serait de se taire !
    Thierry Souccar
    Note MD
    Les supervaches en question sont surtout d’une race génétiquement modifiée (OGM) venant des
    PAGE 5
    Etats-Unis et nommées HOLSCHTEIN. Elles ont des pis si énormes que pour qu’elles puissent marcher sans trop de problème, on a (génétiquement) allongé leurs pattes. Leur programme de surproduction de lait est immuable, si bien qu’elles ne peuvent se suffire alimentairement en broutant seulement de l’herbe ; une supplémentation de farines alimentaires leur est indispensable pour ne pas maigrir dangereusement et simplement survivre. A savoir qu’une vraie vache vit entre 25 et 30 ans alors que Supervache-Turbolait est bonne pour la casse au bout de 8 ans. Non seulement on retrouve son lait enchanté partout dans toute la chaîne alimentaire (il est très difficile d’y échapper) et dans les gigantesques rayonnages des supermarchés sous de multiples formes, mais en plus, on vous fait manger en boucherie les reliquats dévitalisés de ce malheureux animal-chimère-zombie 100% OGM made in USA. A noter en outre que les femmes qui consomment beaucoup de produits laitiers (yaourts, beurre, crème fraîche...) ont statistiquement de gros seins en raison de l’énorme quantité de prolactine bovine qu’elles absorbent, leur téléchargeant le programme galactogène de supervache.
    Conclusion : être contre les OGM et pour les produits laitiers (OGM) et aussi les vaccinations (OGM) ne serait guère cohérent.  
    N050 - AVRIL 2007

    renferme passe sans trop de difficultés dans votre sang, il booste le vôtre. C’est le niveau très élevé d’IGF-1 dans le lait de Supervache qui pourrait expliquer que des cancers comme celui de la prostate touchent plus fréquemment les buveurs de lait.
    2
    O
    Q
    Le lait de Supervache contient des quantités infiniment plus élevées d’une protéine appelée IGF-1. Qu’est-ce que l’IGF-1 ? C’est le bras armé de l’hormone de croissance, une substance qui stimule la prolifération de toutes les cellules. Les bonnes, et les moins bonnes. Or l’IGF-1 des bovins et celui de l’homme sont identiques. Vous buvez du lait ? L’IGF-1 qu’il
    Avant d’fmprfmer,
    pensez aux arbres
    Savez-vous que la consommation mensuelle de papier, par employé de bureau, frôle les 80kg ? Si nous faisons nos comptes, seulement 12 employés de bureau utilisent mensuellement 1 tonne de papier, ce qui nécessite 2 à 3 tonnes de bois, 15.000 litres d’eau et l’équivalent de 7201 de pétrole. Or, avec une tonne de papier usagé l’on peut faire 900kg de papier recyclé.
    Petit problème : le papier recyclé est vendu plus cher que le papier normal. Si nous avions un gouvernement écologiste, il pourrait simplement surtaxer le papier premier jus et détaxer le papier recyclé.
    Source : Quelle Santé


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès