• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

daqwqmp+coneu4

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 64 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • daqwqmp+coneu4 14 mai 2014 19:59

    au cas où (moinssage non-justifié) : la suggestion est un conseil de la part d’un part d’un lecteur intéressé par le sujet, mais qui, faute de temps, a du mal à recevoir l’essence de l’article. comme il me semble que le but principal pour l’auteur est d’être lu/de partager de l’information, cela me paraît utile de le signaler. ça n’engage que moi.

    la question est quant-à elle tout à fait sérieuse.
    de façon grossière, les résultats d’incomplétudes statuent :

    1. dans toute théorie « aussi puissante que l’arithmétique », il est possible de construire des énnoncés qui ne peuvent être ni prouvés ni réfutés.
    2. la cohérence d’une théorie « aussi puissante que l’arithmétique » n’est pas démontrable dans cette même théorie.

    plus précisemment, la notion de « aussi puissante que l’arithmétique » renvoyant aux théories

    1. récursivement axiomatisable (il est possible de calculer (tous) les énoncés de la théorie, sous entendu de façon « mécanique »)
    2. cohérente (pas possible de construire d’énnoncés contradictoires)
    3. suffisamment puissante pour représenter l’arithmétique (représenter les nombres entiers et les additionner, donc multiplier, et les comparer).


  • daqwqmp+coneu4 14 mai 2014 13:19

    « La mécanique quantique serait une approximation d’une théorie plus profonde. »

    @Bernard, je me pose souvent la question, peut-être pouvez-vous m’éclairer : dans quelle mesure les résultats d’ incomplétudes de Gödel affectent l’existence d’une « théorie universelle » en physique ?

    (au passage, un plan & un petit abstract rendrait la lecture (éventuellement diagonale) de vos articles plus aisée smiley)



  • daqwqmp+coneu4 7 mai 2014 18:10

    Ce sont des hétéro-sexuels refoulés smiley



  • daqwqmp+coneu4 7 mai 2014 17:28

    Non seulement, ça ne marche pas, mais ça en devient contre-productif.

    Combien d’inventions, de procédé ont été trouvés indépendemment ? Que ça soit en ingénieurie, en sciences, etc.

    Et c’est toujours pour une question de thunes et de pouvoir. Si c’était vraiment pour servir l’interêt commun, ça fait longtemps que ça aurait disparu.



  • daqwqmp+coneu4 7 mai 2014 17:20

    « De plus, les lois en société sont faites par des hommes, et non des dieux. »
    Qui sait. Les hommes s’arrogent peut-être le droit de modifier les lois mises en place par le Ciel ?

    « La sodomie est-elle sale ? »
    Le fondement n’est pas l’endroit le plus propre du corps humain. Sa seule fonctionnalité biologique est de permettre l’évacuation de déchets. À l’inverse des organes sexuels, qui en plus de permettre cette évacuation permette la reproduction.

    « L’homosexualité est-elle dangereuse ? »
    Oui, pour la survie de l’espèce, si elle est pratiquée à grande échelle. Le rôle premier du sexe reste la reproduction, chez l’Homme et les animaux.

    « Les homosexuels peuvent-ils être heureux ? »
    D’expérience, rare sont les gens heureux. TRÈS rares. Les gens vraiment heureux, pas les gens ponctuellement heureux. Ceux que j’ai vu/entendu/lu ne trouvait pas leur bonheur dans un attachement au sexe.

    « Les homosexuels ont-ils tort de vouloir se marier et avoir des enfants ? »
    Un Être Humain, quel qu’il soit, possède intrinsèquement une part masculine & une part féminine. Il a besoin des deux pour grandir efficacement, et ces deux parties doivent être en équilibre.

    Le mariage quant-à lui permet de stabiliser les relations au sein de l’éspèce, et garantit la fidélité. C’est aujourd’hui quelque chose de complètement désué dans nos sociétés : le mariage civile revient à une question de thunes, et le divorce est pratique aussi commune que l’adultère.

    ---

    Les problèmes sous-jacents à l’homo-sexualité se retrouve chez la plupart des hétéro-sexuels : l’attachement inconditionnel au sexe, la confusion entre amour, sexe, plaisir et bonheur. Cet attachement est largement emphasée, et ces confusions entretenue, dans notre culture.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès