• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Delacroix

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Delacroix 28 août 14:13

    @Mélusine7

    Vous délirez ou bien ? L’autisme est un trouble neuro-développemental, vous exercez comme psychologue et vous persistez à croire que c’est une psychose ? Si vous êtes psychologue, je vous signale que vous contrevenez à vos obligations déontologiques (principe 2 de votre code, qui stipule la réactualisation régulière de vos connaissances). 


  • Delacroix 28 août 14:01

    @marane :

    Le lexique de votre argumentation est bizarre. Inquisition, vocation, hérétiques... on ne parle pas de foi dans des choses invisibles, on parle de recherches validées par des protocoles scientifiquement valides, de résultats prouvés et reproduisibles, pourvu que les équipes s’en donnent la peine. Ai-je bien compris que vous mettez sur le même plan les faits scientifiquement établis et les croyances ? Moi, parent d’un enfant autiste, je souhaite que l’argent public soutienne des interventions validées scientifiquement, pas des pratiques ésotériques, non prouvées, et qui justement ne sont pas dans les recommandations de bonne pratique en vigueur. Les interventions recommandées sont toutes, à divers degrés, comportementales et développementales. Et oui, les adultes aussi méritent qu’on fasse un effort pour eux. 


  • Delacroix 11 septembre 2014 00:17

    tf1Groupie, vous ne savez pas ce que vous dites : si, les enfants handicapés sont moins égaux que les autres. 4 enfants autistes sur 5 ne peuvent pas aller à l’école. Non, on ne peut comparer à rien d’autre. 


    « Les beaux sentiments ne poussent qu’à cacher les réalités », je ne comprends pas ce que veut dire cette phrase. 

    Oui, les arguments sont culpabilisants et dérangeants, et oui, c’est fait exprès, et oui nous les parents d’enfants autistes on vous dérange, on veut vous déranger, nos enfants sont dérangeants et ils ont quand même le droit de vivre, et d’apprendre, et d’être considérés comme des êtres humains dignes de respect, de compassion, autant que les autres qui « dérangent » moins. 

    Je pense que vous faites partie de la génération qui a flanqué tous les handicapés mentaux à l’hôpital pour avoir la paix et pouvoir partir en vacances. C’est terminé.... 






Palmarès