• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

DJ Michitouk

DJ Michitouk

Ingénieur informaticien de formation (ENSEM 91, informatique industrielle), je me ré-oriente vers une carrière de DJ trance / hard-house/hi-NRG. Avec des hauts (résidence @Pacha (Ibiza) de 99 à 2003, Moscou, Buenos Aires, San Francisco) et des creux, comme beaucoup de DJs.

Actuellement en résidence à Auckland (Nouvelle-Zélande) et y sévissant dans les clubs et discothèques qui m’acceptent. Au milieu du consensus et de la politesse anglo-saxonne, la France et ses discussions et débats emportés me manquent - d’où ma présence ici.
Centres d’intérêts : géographie, musique, sport, comparaison des modèles économiques, sociaux et culturels entre les mondes francophone et anglophone.
 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • DJ Michitouk DJ Michitouk 5 octobre 2007 06:22

    Je pensais à ce qu’on voit de Tower Hamlets en prenant la ligne de métro ’DLR’ entre Canary Wharf et Stratford. Ensuite, Stratford-même (il est vrai que techniquement ce n’est pas dans la Tower Hamlet mais dans Newham, à côté), Whitechapel, Mile End. Ce que je trouvais choquant, c’est de voir ces endroits cotoyer des banlieues récemment rénovées et maintenant très chic (Canary Wharf, Wapping, Greenwich).

    Il est vrai que ça fait un bon moment que je n’ai pas vécu à Paris, et j’ai peut-être une image un peu trop rose de la sécurité la nuit à Paris. Et d’ailleurs Londres n’est pas la pire des villes anglaises à ce sujet, car suffisamment cosmopolite pour que les dérapages alcolisés des jeunes britanniques les soirs de weekend restent en minorité. Mais j’ai aussi vécu à Oxford, Nottingham, Leeds et Reading et en y réfléchissant, c’est plus sur ces expériences là que je m’appuyais pour illustrer ce que je disais.

    Ceci dit, je trouve que c’est un pays qui a beaucoup à offrir, et où j’ai beaucoup d’amis, et je suis content que vous vous y plaisiez !



  • DJ Michitouk DJ Michitouk 4 octobre 2007 03:13

    Ayant vécu presque 10 ans en Angleterre, je m’autorise un droit de réponse.

    Il me semble que l’article, qui n’est pas dénué de mérites, ne s’en tient qu’aux chiffres officiels qui ne reflètent malheureusement pas la réalité des choses.

    Ainsi, on parle du système de santé anglais (NHS). Oui les Anglais y investissent plus que nous, mais au point de vue efficacité, c’est désastreux. Listes d’attente énormes, echec total du (très cher) système informatique gérant les distributions de soins dans les hôpitaux.

    Ensuite les transports : là aussi, beaucoup d’investissements en ce moment, mais à cause d’un sous-investissement systématique sous Thatcher / Major et le début des années Blair. Il faut voir circuler les vieux trains anglais pour le croire : digne d’un pays du tiers-monde. D’ailleurs les compagnies françaises (Connex notamment) qui ont acheté des concessions dans certaines régions anglaises s’en mordent les doigts.

    Crime : oui la police a des belles statistiques, bien à jour, mais au niveau action, c’est vraiment pas ça, et il me semble (sans en avoir les preuves) que c’est pire qu’en France : la police est tellement submergée de crimes qu’elle n’essaye même pas de les résoudre, surtout les cambriolages, vols de voitures (très fréquents, à un tel point que la différence avec les pays européens est inouie).

    Société : vous avez déjà dans le centre ville d’une ville anglaise un vendredi soir ou un samedi soir ? Je ne vous le conseille pas si vous êtes de sexe féminin et seule, par contre allez-y si vous avez le désir d’étudier un peuple sauvage et primitif.

    Travail : le marché est excellent mais ceci dit, les inégalités sociales restent épouvantables. Il suffit de passer, en 5 minutes, de Canary Wharf et ses appartements de luxe pour expatriés de la finance, aux bidonvilles de Tower Hamlets Council. Certes en France on n’a rien à leur envier à ce niveau-là mais ne disons pas que la Grande-Bretagne réussit mieux que nous sur ce plan-là.

    Alors, l’Angleterre, oui il fait bon y vivre, mais (comme pour la France !), pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la politique et les réformes sociales et économiques des gouvernements des 20 dernières années : campagne tranquille ; pubs accueillants ; population en moyenne polie et honnête ; un monde des arts et du spectacle qui bouge énormément (surtout musique et théâtre) ; salaires très élevé dans certains métiers (finance, assurance, informatique d’entreprise, musique, sports (football) bien sûr) ; presse excellente (c’est dur de revenir au Monde ou au Figaro après des années de Times, Telegraph, Guardian et Independent) ; meilleure intégration des minorités (exemple : beaucoup d’Indiens/Pakistanais à des positions de responsabilités en entreprise - bien sûr dans ce secteur-là il y a aussi des problèmes) ; création d’entreprise facile.

    Je n’ajouterai pas ici les désavantages de la vie en Angleterre, qui sont nombreux eux aussi, mais je voulais simplement illustrer les aspects positifs, et montrer qu’à part le dernier cité (création d’entreprise facilitée), aucun n’est le fruit de la politique des gouvernements récents.



  • DJ Michitouk DJ Michitouk 3 octobre 2007 21:18

    Tout à fait, mais je suis d’accord avec vous - j’avais voulu (maladroitement) exprimer le fait qu’on va attirer des théories conspiratoires (donc l’article est un apât), mais que dans toutes ces théories, il y en a une de vraie. J’assume mes théories !



  • DJ Michitouk DJ Michitouk 2 octobre 2007 05:38

    Mes commentaires :

    1. Il est clair que ce genre d’article, qu’il soit bien informé ou pas, engendre des réponses qui s’apparentent plus à des théories conspiratoires qu’autre chose. Ceci dit :

    2. Il est clair que George Bush n’est qu’un pion dans tout ça, sa capacité intellectuelle est preuve que ceux qui dirigent les Etats-Unis sont cachés.

    3. Si c’était purement une guerre de religion, on pourrait penser que la Chine (qui a des problèmes dans son Est avec une minorité musulmane) et la Russie (pareil, dans son sud) s’aligneraient avec les USA. Comme ils ne le font pas, on peut en déduire que des intérêts pétroliers sont en jeu. Et là, tous les intérêts divergent : les Chinois veulent le status quo, car les pays producteurs sont petits (diplomatiquement et militairement) et donc pas des concurrents (si la Russie ou les USA controlaient tout le pétrole, je vous laisse deviner comment ils traiteraient les Chinois) ; les Russes, eux, veulent empêcher les Etats-Unis et l’Europe d’avoir la main-mise sur le pétrole du Moyen-Orient car ils ne pourraient alors plus nous vendre le leur à des prix gonflés à la crise. Finalement, les USA (qui ont les mêmes intérêts que nous en ceci, il faut le souligner) veulent ce pétrole car les réserves mondiales sont encore plus faibles que ce que l’on veut nous faire croire, et les technologies de remplacement ne sont pas encore prêtes du tout, loin de là. Il n’y a même pas assez de pétrole pour partager avec les Chinois et les Indiens, d’où l’urgence.

    Donc :
    - Chine : guerre contre l’Islam oui mais pas là où il y a du pétrole
    - Russie : guerre contre l’Islam oui, là où il y a du pétrole oui, mais les Occidentaux ne peuvent pas y aller seuls
    - USA : guerre contre l’Islam oui, là où il y a du pétrole oui, et les USA doivent diriger les opérations eux-mêmes. (La position de l’Inde s’aligne avec la Chine : mêmes intérêts, mêmes raisons).

    En gros, c’est pas bon pour l’Iran (et pour l’Arabie Saoudite quand les Occidentaux auront fomenté une « révolution islamique » dans ce pays pour ensuite s’en emparer - mais chacun son tour, messieurs les services secrets, un peu de patience, s’il vous plait).

    4. Même si nos intérêts et ceux des USA sont les mêmes, il ne faut pas croire à un alignement militaire français aux côtés des USA : notre chère armée a une réputation si pitoyable à l’étranger (même pas capable de maitriser un pays africain de moins de 10 millions d’habitants) que les américains, je pense, préfèreraient sans doute qu’on les regarde faire... de loin. Et vu les cas de « friendly fire » essuyés par les britanniques en Iraq, il vaut peut-être mieux en effet les regarder de loin.

    5. Les « faucons » américains ont observé et appris de l’exemple russe : même si Bush ne peut pas être réélu l’an prochain, les pions sont bien mis en place pour que l’administration américaine soit dirigée par ces mêmes faucons, même si les Démocrates prennent le pouvoir. Comme Poutine en Russie (mais pour lui, c’est plus facile, il n’a même pas de semblant de démocratie à suivre).

    6. Je trouvais bizarre que Sarkozy s’accoquine avec Bush, qui est en fin de règne, pas populaire en France (ni ailleurs, ni même chez lui), avec une Amérique en crise financière. Mais en y réfléchissant, et au vu des éléments ci-dessus, ça se comprend.



  • DJ Michitouk DJ Michitouk 28 septembre 2007 04:32

    Moi qui me suis spécialement inscrit pour commenter sur l’article sur l’islamophobie.... pas de chance !

    Je voulais simplement y dire que je ne conteste pas l’islamophobie en France, mais de dire (comme le sous-entends l’article) que c’est pire en France qu’ailleurs.... non. Je vis depuis 12 ans dans des pays anglo-saxons, et je ne pense pas qu’ils soient plus pro-islam que chez nous. Au moins en France, on sait ce que c’est que l’Islam (avec nos 5 millions de musulmans).

    Quand j’entends l’Anglais moyen ou l’Australien moyen ou l’Américain moyen systématiquement parler de « towel-heads » (littéralement, « tête à serviette ») sans choquer personne, je me dis qu’à côté, en France, on a un respect incroyable (et tout à fait normal) pour les Arabes.

    Pour les pyramides, j’en sais rien, je suis ni maçon ni chimiste.







Palmarès