• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Droits de l’Homme

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 27 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Droits de l’Homme 15 mars 2015 01:09

    Au second tour des présidentielles de 2012, Hollande a obtenu 51,64 % des suffrages et Sarkozy 48.36%.

    La présence de Marine Le Pen refusant de choisir un candidat au second tour a sans doute joué un rôle décisif. Elle avait obtenu 17.90% des voix au premier tour.



  • Droits de l’Homme 8 juin 2014 22:15

    (y compris l’exécution de Companys, livré aux franquistes par la Gestapo en août 1940 alors qu’il était réfugié en France).

    Exécuté à Barcelone, Companys est mort en criant « Per Catalunya ! » (Pour la Catalogne !).

    Beau rappel.

    Lluís Companys fut un défenseur engagé des droits de l’homme et des plus faibles. Avocat d’ouvriers, petits paysans, syndicalistes... Il devint président de la Généralité de Catalogne en 1934, succédant à Francesc Macià.

    Vu la répression franquiste implacable qui s’est abattue sur les « vieux républicains » espagnols, ce retour en force de l’Esquerra Republicana de Catalunya est quelque chose de magique. Il me semble que c’est le seul parti de « vieux républicains » qui ait réussi un retour politique après l’avènement de la monarchie de Juan Carlos.

    En dehors, bien sûr, du Parti Communiste qui n’a pas eu le même succès dans la durée.




  • Droits de l’Homme 31 mai 2014 10:48

    Nos droits et libertés fondamentaux se trouvent de plus en plus directement menacés, et la liberté de l’internet en fait partie. Dans la société moderne, ne pas pouvoir communiquer, s’exprimer, s’informer... via internet, c’est être traité comme une sorte de sous-citoyen.

    Si on laisse faire, on évoluera vers une société où seule une minorité pourra accéder aux informations, exposer en public son point de vue et ses analyses, dialoguer avec d’autres citoyens, créer des sites et des blogs... Le processus de démolition de cette liberté fondamentale peut commencer à tout moment, car les multinationales en détiennent les moyens matériels. Qui leur oppose une vigilance conséquente ?

    Par exemple, les moteurs de recherche peuvent bannir progressivement de leurs actualités les auteurs de textes jugés trop critiques envers les capitalistes, trop contraires à la pensée des classes dirigeantes, trop percutants dans le dénonciation du système... Ensuite, ils peuvent s’employer à marginaliser ces sites. De même, la Commission ITRE (industrie, recherche, énergie) du Parlement Européen a failli faire adopter un texte permettant aux fournisseurs d’accès à internet d’établir des priorités marchandes qui auraient permis à quelques grands « producteurs de contenu » de monopoliser progressivement le réseau. Aux Etats-Unis, l’évolution dans cette direction est malheureusement bien amorcée, et les traités transatlantiques risquent de nous l’imposer au niveau de l’Union Européenne.

    L’internet n’est qu’une illustration des menaces actuelles sur l’ensemble de nos droits et libertés. Avec la mise en concurrence de plus en plus brutale des populations, le Droit du Travail est écrasé et les pouvoirs des employeurs deviennent de plus en plus discrétionnaires. Les salaires et les conditions de travail sont des cibles directes de cette concurrence organisée, au point que les discours de François Hollande n’arrêtent pas de vanter la « compétitivité » et de s’en prendre au « coût du travail ». Sous une telle pression, la liberté syndicale devient de plus en plus fictive. Le service public de la santé subit à son tour un véritable démantèlement. Même le petit épargne et les petites propriétés se trouvent dans le collimateur de la politique actuelle.

    Il est très urgent de se mobiliser de manière efficace, mais précisément l’information de l’ensemble de la population est un enjeu essentiel. L’un des outils indispensables à cette fin est l’internet. Malheureusement, on n’a pas vu partis politiques et syndicats organiser des initiatives à la base pour promouvoir sa défense et sensibiliser les citoyens.



  • Droits de l’Homme 31 mars 2014 11:04

    Vous êtes trop optimiste. Avec beaucoup d’argent, on arrive à trouver les spécialistes.

    La menace sur l’internet libre est, malheureusement, bien réelle.



  • Droits de l’Homme 31 mars 2014 11:01

    « A partir du moment où l’UPR préconise la sortie de l’euro, le problème dans son entier ne se pose plus »

    Quelle absurdité ! Les partis politiques ne seraient-ils donc pas censés réagir aux questions concrètes « terre-à-terre » ?

    Il serait très intéressant de voir une prise de position de l’UPR sur ce qui se trame à Bruxelles contre l’internet libre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès