• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Durand

Durand

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 09/09/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1745 56
1 mois 0 104 0
5 jours 0 37 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Durand Durand 10 décembre 10:19

    @Tall

    « il l’a flingué au magnum ... un malentendu ... »

    Quelle idée, aussi, d’appeler son chat ”Tall” !

    Et ne t’inquiète pas pour elle..., je l’ai adoptée.

    .



  • Durand Durand 9 décembre 20:35

    @Tall

    Bon, Asselineau fait une vidéo avec une photo de de Gaulle le 18 juin 40 derrière lui. Tu appelles ça ”le phantasme moteur d’Asselineau”. C’est très intéressant ! Continue à creuser,... on refait le point quand tu veux.

    .



  • Durand Durand 9 décembre 18:54

    @Tall

    T’as plus que la gueule, Tall... Tu t’enferres dans une logique qui ne tient pas la route... Il n’y a pas d’échéance électorale et personne n’a besoin de faire de choix stratégiques d’alliance..., un choix que je n’ai pas hésité à faire et temps opportun, au cas où tu l’aurais oublié.

    Mais on n’est plus au second tour des présidentielles et chacun défend librement les idées où les partis qui lui conviennent et critique ceux qui lui déplaisent. Et au cas où tu l’aurais oublié, la caution exigée par NDA pour faire alliance avec MLP au second tour était précisément de revenir sur la sortie de l’Euro... Rien n’est gratuit et Asselineau le sait pertinemment. Il refuse tout marchandage et si quelqu’un veut rejoindre l’UPR, il doit en accepter la charte et s’effacer devant FA. Jamais Asselineau ne fera alliance avec un autre parti, ni avec aucun des leaders actuels, même pas avec un discident comme Philippot. Par contre on peut militer à l’UPR avec une double étiquette, ça ne pose aucun problème.

    .



  • Durand Durand 9 décembre 18:23

    @William

    Avant Maastricht, une entreprise ne pouvait ni s’exporter, ni exporter une partie de ses capitaux sans l’accord du ministère des finances. Ce n’était ni refusé ni accepté automatiquement. Dans les années 60, Peugeot a créé une chaîne de montage en Iran grâce à l’accord du gouvernement français car s’était profitable à la France dans la mesure où les pieces étaient fabriquées en France et les véhicules produits à moindre coût en Iran étaient interdits à l’importation en France. Ils ne pouvaient donc pas concurrencer la production française.

    L’article 63 du TFUE interdit depuis Maastricht tout controle de l’Etat sur ces mouvements de capitaux et de marchandises et les travailleurs français perdent leur emplois au rythme des délocalisations.



  • Durand Durand 9 décembre 17:06

    @kalachnikov

    « T’es au taquet, dis donc. Mon com était ironique »

    Je te connais, Kalach... Mais ton com, ce couillon de Tall s’en est servi pour trouver un echappatoire, dans son immense solitude et le vide pathétique de sa pensée politique... Je fais toujours le ménage dans ses échappatoires et cette fois-ci, c’est toi qui m’en a donné l’occasion... Mille excuses et merci quand-même. ^^

    .

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Union européenne






Palmarès