• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elian Guésard

Elian Guésard

Je suis membre de la société civile, c'est à dire membre de la population tout simplement qui refuse l'abrutissement.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/04/2013
  • Modérateur depuis le 18/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 3 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Elian Guésard Elian Guésard 19 février 2014 18:45

    à demosthène
     

    Vous dites « complotiste » ce n’est pas un complot, ils sont tout à fait dans leur rôle, pour préserver leurs intérêts quelque soient les dommages sociaux, sanitaire, environnementaux etc. Vous pouvez dénigrer aussi ces quelques infos :


    sur http://blog.lesperipheriques.org/?p=1274

    Introduction au lancement d’alerte,

    Une réalisation audio des Périphériques vous parlent en quatorze parties avec le philosophe et journaliste d’investigation Roger Lenglet. Introduction par la Sénatrice Marie-Christine Blandin, à l’origine de la loi sur la protection des lanceurs d’alerte du 3 avril 2013.



    On y apprend que

    • Les études de toxicologie n’existent plus en France « grâce » au lobby de la chimie : il n’y a plus de formation à ce métier, c’est pratique pour la chimie

    • Que notre cher et bien aimé Claude Allègre avait ouvert un ThinkTank « Ecologie d’avenir » (! !!) financé par le lobby chimique, où il explique qu’il n’y a pas besoin de principe de précaution, les industriels étant gens prudents qui font le nécessaire pour éviter les produits dangereux... et plein d’autres trucs.


    Ou écoutez l’émission Terre a Terre du 15 Février le Pr Seralini [Belpomme,Cicolela etc pourraient le faire aussi ] il y explique les zenobiotiques, (les polluants artificiels) et comment ces substances empêchent la communication cellulaire, les systèmes hormonaux, Il explique les effets combinés de tous ces produits et finalement il raconte les réactions agressives de Monsanto envers les recherches qu’il a mené etc. Beaucoup de parallèles entre ce sujet et la radiation. L’émission explique pourquoi épidémiologie dans ces domaines est tellement difficile. Quand le corps entier est sous attaque, avec les symptômes diverses, les corrélations sont plus difficiles a établir. Par contre, il est très facile pour les industries concernées de nier les liens.


    Et au sujet du plan cancer de Mr Hollande ;

    http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1691


    Est-ce factuel ?




  • Elian Guésard Elian Guésard 16 février 2014 17:37

    C’est votre commentaire qui est pitoyable, il est bien question ici de journaliste indépendant. Au sujet de la politique, c’est cela qui m’interresse : 

    p27«  L’Autre Campagne inauguré en Janvier 2006 est le résultat de la 6ème déclaration Lacandone (rédigé par l’EZLN), il s’agit d’un retour sur la tactique zapatiste, de son origine à cette date. Le bilan qui est fait aboutit à la conclusion que le changement social doit se faire collectivement et à travers l’union, par le dialogue, de toutes les formes de résistance au capitalisme et qu’il ne faut plus attendre de transformations substantielles de la part des systèmes politiques de représentation. [...] « qui établissait en termes simples les termes du déploiement d’une lutte anticapitaliste « d’en bas et à gauche ». Ce positionnement déclenche une réflexion critique sur les relations entre savoir, pouvoir et sujet. »[...]

    p29 « L’Autre Campagne peut en ce sens être vue comme la mise en scène d’actes de défi et de dignité. Souligner leur existence est important face à la présence servile des médias qui forgent les manières de voir les dominés et occultent leurs expériences et leurs histoires. »

    p30 Sous-Commandant Marcos : « Il n’est pas possible d’avancer d’avantage dans la construction de l’autonomie des peuples indigènes si on ne transforme pas radicalement le système. Non seulement c’est impossible, mais le temps nous est compté. Si nous laissons faire, que les choses restent en haut, comme nous le voyons, et si nous restons désunis, nous seront tous détruits, individuellement et collectivement. »

    p38 « Les principes sous tendant l’idée d’autonomie des zapatistes, basés sur la possibilité de redéfinir les actes de gouvernement à partir du sens de la responsabilité éthique du « commander en obéissant  », constituait une critique en acte de l’idée d’autonomie libérale posant l’existence de sociétés se gouvernant elles-mêmes. »

    p44 « L’Autre Campagne rompait avec le pouvoir des dénominations verticales imposées par la violence symbolique qui faisait de l’autre un sujet politique subalterne. »

    p54 « Selon l’analyse des zapatistes, la classe politique à la tête des État-Nations, désormais sous la coupe des élites du pouvoir mondiale, n’a désormais plus de marge de manœuvre, dès lors le jeu électoral des systèmes politiques perd de sons sens. De ce point de vue, la construction du changement social devrait donc venir d’en bas, à partir des besoins et problèmes immédiat des gens. »

    p55 « L’autre façon de faire de la politique commençait donc avec l’interpellation directe, d’où l’importance de l’écoute. La première étape de l’Autre Campagne consiste à écouter, subvertissant ainsi la forme de la politique traditionnelle, celle de la parole verticale, celle de la voix qui sait. L’écoute permit de lier des expériences de résistance et de réactiver des mémoires de luttes de tous les groupes subalternes , de sentir que leur paroles avait une valeur. Pouvoir parler depuis en bas, telle était la forme concrète que revêtait l’inversion pratique de l’hégémonie.  »...



  • Elian Guésard Elian Guésard 7 avril 2013 18:16

     

    Bonjour,


    « Toutes les études sérieuses dont celles de l’IRSN »

    L’IRSN fait parti du lobby atomique, il vaudrait mieux prendre en compte les études sérieuses des organismes indépendants comme l’institut Belrad qui soigne et mesure les enfants de Tchernobyl.(Ce que ne font pas les « organismes sérieux » comme l’IRSN et autres qui dénigrent le travail des scientifiques intègres et continuent d’étouffer les conséquences sanitaires autour des sites contaminés autour de Tchernobyl, Fukushima et partout dans le monde.

    http://belrad-institute.org/


    La pectine augmente l’élimination des radionucléides dans les selles et arrête l’absorption du radio-césium, du strontium-90 et des dérivés de l’uranium ;

    Elle augmente aussi l’élimination urinaire de métaux lourds, y compris le radiocésium.
    Le complément alimentaire délivré par l’institut Belrad à base de pectine réduit la charge radiotoxique, en particulier celle due au radiocésium. Ce complément a obtenu du ministère de la Santé de la République du Bélarus et de la fédération de Russie le certificat sanitaire d’hygiène pour sa production, son emploi et son utilisation.


    Ce n’est pas un « produit miracle », qui pourrait rendre le nucléaire « acceptable », il limite seulement les dégâts de façon drastique chez la fraction de la population la plus sensible ; les enfants par exemple qui absorbent des aliments contaminés tous les jours et qui vivent dans les zones contaminées et qui ne sont toujours pas reconnus par les instances officielles dont l’IRSN...


    Voir les publications qui ne proviennent pas d’ institutions assujettis aux lobbies :

    http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=dossiers:pectine

    (Plate forme française d’aide à Belrad ; vous pouvez souscrire aussi, car ils n’ont aucun soutien autrement que par la société civile).


    D’autre par il est clair que le nucléaire est une imposture énergétique et un désastre sanitaire sans précédent.


    Pour accueillir des enfants c’est ici :

    www.lesenfantsdetchernobyl.fr


    Et récemment, voir :http://independentwho.org/fr/2013/04/06/yablokov-new-york-mars-2013/


    Bonne lecture







Palmarès