• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Emmanuel Dubois

Consultant et Journaliste, spécialiste de l’Asie de l’est

Tableau de bord

  • Premier article le 30/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 5 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Emmanuel Dubois 23 mai 2007 15:18

    Prière de lire la deuxième phrase du texte ainsi :

    « Pas plus qu’un personnage de fiction n’existe réellement, les Mingong, ou travailleurs migrants chinois, ces sans-papiers de l’intérieur, qui seraient à en croire l’auteur quelque 200 millions, n’existent officiellement. » Merci.



  • Emmanuel Dubois 2 février 2007 10:45

    La loi antisécession a été adoptée il y a deux ans et non l’année dernière. En outre la loi parle du recours à des moyens « non-pacifiques » pour éviter la sécession de Taiwan. Il y a mieux comme abandon du recours à la force. Sinon, si vous me citez sans recul les journaux officiels chinois, je crois que pour ce qui me concerne la conversation va tourner court. Je vous remercie néanmoins pour votre invitation à voyager. Je dois cependant avouer que j’ai eu l’indélicatesse de ne pas attendre votre proposition pour le faire : voilà plusieurs années que je me rends régulièrement dans ce pays extraordinaire, dont j’admire comme tout un chacun la culture et la civilisation. Bien cordialement ED



  • Emmanuel Dubois 1er février 2007 12:04

    Merci pour votre commentaire, très intéressant. Si l’on suit votre raisonnement, la Chine pourrait donc se doter d’une armée de 11 millions de personnes environ, sans que l’on puisse parler d’autre chose que d’un « rattrapage ». Or, la Chine actuellement a plutôt tendance à réduire le nombre de ses soldats. Cependant ça n’est absolument pas le nombre de soldats qui compte mais les capacités d’action. Et la Chine se dote aujourd’hui de capacités militaires impressionnantes à terme.

    Quant à l’idée que le nationalisme chinois serait en train de disparaître, c’est une idée qui me paraît complètement fausse. Comment expliquerez-vous que « le problème de l’histoire » avec le Japon soit aujourd’hui plus vivace que jamais ? Il n’y a pas de contradiction entre la montée en puissance de la Chine et le développement des sentiments nationalistes. Voyez ce qui s’est passé en Europe à la fin du XIXe siècle.

    Enfin, puisque vous signalez aimablement les revues de presse de l’ambassade de France à Pékin, voici ce qu’on peut y lire à la date du 23 janvier dernier :

    « Certains médias chinois se préoccupent constamment de l’image de la Chine dans le monde, comme le quotidien Global Times (Huangqiu shibao), du groupe du Quotidien du Peuple, qui faisait la semaine dernière sa »une« sur le dernier numéro du magazine américain Time, dont le dossier de couverture était consacré à la Chine. Il se plaisait à relever que l’hebdomadaire parlait de »siècle chinois« , et présentait la Chine comme une nation pacifique, à l’opposée de la thématique sur la »menace chinoise« que l’on trouve souvent dans la presse occidentale. Cette semaine, ces titres ont fort à faire pour justifier l’essai d’arme anti-missile [je suppose que l’auteur voulait dire anti-satellite, ED] chinois. Depuis qu’un porte-parole du ministère des Affaires étrangères s’est exprimé le 23 janvier pour défendre la position de la Chine, les journaux ont désormais le droit de traiter ce sujet, et les internautes ultra-nationalistes en profitent pour se déchaîner sur les forums. »

    Cordialement

    ED



  • Emmanuel Dubois 1er février 2007 11:00

    Merci de votre réponse, au plaisir de vous lire bientôt sur des sujets similaires.



  • Emmanuel Dubois 31 janvier 2007 11:26

    Voici un article très intéressant et parfaitement documenté, me semble-t-il. La question qui se pose apparemment est celle de savoir si la politique « antichrétienne » de la Junte vise avant tout les minorités qui échappent encore au contôle du pouvoir central, ou si la religion en elle-même devient un enjeu pour le pouvoir birman. Il serait à la fois intéressant et effrayant de voir émerger en Birmanie une sorte d’« intégrisme bouddhiste ». La mise en place d’une politique antichrétienne concertée et généralisée par le pouvoir central en Birmanie donnerait une dimension inédite et inquiètante à un antichristianisme traditionnel mais jusqu’ici sporadique, si je comprends bien les enjeux de votre article.







Palmarès