• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yannick Nassol

Auteur du site factsory.fr

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2010
  • Modérateur depuis le 11/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 10 138
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 13 4 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Yannick Nassol 25 janvier 2012 18:18

    Merci à Diane-Annabelle et wesson, effectivement, il y a boulette.
    Je ne sais plus ce que j’avais en tête à ce moment-là mais clairement pas ce qui est sorti de mon clavier :)

    Si quelqu’un sait comment je peux demander une modification de l’article, je suis preneur :)



  • Yannick Nassol 4 août 2011 09:40

    «   je n’ai pas affirmé que le chauffage des habitations était uniquement électrique !  »
    Pas aussi directement mais vous dîtes que «  on remplace l’équivalent de 37 réacteurs nucléaires  » (soit 20 + 17 de géothermie, où l’art de compter deux fois le chauffage). Donc vous comptez le chauffage au fioul, au bois et à tout ce que vous voulez comme une consommation électrique.

    Sur l’histoire du photovoltaïque et éolien, ce que je voulais dire par là, c’est que vous avez toujours besoin d’un réseau central et vous aurez donc toujours des pertes sur ce réseau. Par ailleurs quelle source d’énergie utilise-t-on pendant les longues soirées d’hiver peu ventées  ?

    Pour la dernière partie de votre message, je vois que mon procès est déjà bouclé, très bien. Je vais directement à l’échafaud ou ai-je le droit à de dernières volontés  ?

    Non je ne veux pas d’une sortie du nucléaire à tout prix. Par exemple pendant que l’Allemagne sort du nucléaire, elle construit des centrales au gaz et au charbon, ça n’est pas mieux.
    La géothermie semble une approche intéressante mais quels sont les potentiels (en production d’électricité également)  ? Quels sont les risques pour l’environnement  ? Les gaz de schiste étaient critiqués pour le nombre de forages et la pollution inhérente à l’exploitation, qu’en est-il si on développe massivement la géothermie  ?

    @Lisa
    Pas compris ce que venait faire Téhéran dans l’histoire, mais peu importe. Quand je parle de délai, je ne dis pas quand on commence mais quand ça se termine, c’est-à-dire à partir de quel moment on peut se passer complètement de nucléaire.



  • Yannick Nassol 4 août 2011 00:12

    Oula on mélange plein de choses dans cet article

    « il ne suffirait plus théoriquement que de remplacer 32 réacteurs au lieu de 58 pour arrêter le nucléaire.  »
    Avec un rendement théorique de 100 % donc votre fameuse production d’électricité de remplacement…

    «  Or le chauffage des habitations représente 35 Mtep chaque année, ce qui représente l’énergie fournie par 20 réacteurs nucléaires  »
    Vous mélangez chauffage et chauffage électrique. Les 35 Mtep ne concernent pas seulement le chauffage électrique mais tout le chauffage donc aussi le gaz, le fioul, le bois, le solaire, …

    «  Si l’on se souvient qu’il n’y avait plus que 32 réacteurs nucléaires à remplacer, on s’aperçoit qu’entre une meilleure isolation des habitations, des entreprises, et l’utilisation de la géothermie de grande profondeur, on remplace l’équivalent de 37 réacteurs nucléaires.  »
    Ou l’art de compter deux fois la même chose. D’après vous on a 20 réacteurs en moins pour le chauffage (meilleure isolation, ne veut pas dire isolation parfaite, au passage) et 17 réacteurs en moins pour… le chauffage par géothermie.

    Vous ne parlez pas des délais mais isolation des batiments et mise en place de réseaux de géothermie, je ne vois pas comment ça peut être fait très rapidement (la géothermie profonde n’est pas encore exploitée massivement).

    Il y a une autre grosse erreur faite à plusieurs endroits dans l’article c’est qu’on ne peut pas prendre l’énergie comme un tout et la diviser comme ça nous arrange.
    Pour prendre un exemple de votre article  :
    «  produisant 3 300 Mwh, permettant à 4000 trains de consommer sur place l’énergie produite, devenant ainsi les premiers trains solaires  »
    C’est là tout le problème de votre raisonnement. Cette électricité ne sera pas consommée sur place : s’il n’y a pas de train qui circule quand il y a du soleil, on en fait quoi  ? S’il y a un nuage qui passe quand un train circule  ? Les passagers descendent et poussent  ? Et les trains de nuit, disparus  ?
    Le même raisonnement s’applique aux panneaux photovoltaïques pour les habitations ou les éoliennes.
    Que se passe-t-il si on produit de l’électricité qu’on ne consomme pas ? On la gaspille ? Bonjour les pertes ! Que se passe-t-il si on veut consommer de l’électricité qu’on ne produit pas ?

    Les questions énergétiques sont très importantes pour l’avenir, c’est certain. Je ne suis pas un acharné du nucléaire et encore moins du pétrole. J’aimerais voir des solutions convaincantes mais désolé, celle-là n’en fait pas partie.



  • factsory 7 juillet 2010 22:57

    @titi
    Votre suffisance ne constitue pas un argument.
    Si vous préférez une grande partie des cotisations ne sont plus perçues par l’État. Et dans l’article, j’aurais dû écrire « l’État ne touche plus une grande partie de ces cotisations » au leu de « l’État ne touche plus ces cotisations », cela ne change pas grand chose au fond.
    Ne pas augmenter les salaires et (éventuellement) utiliser des primes d’intéressement permet de largement éviter les cotisations sociales.



  • factsory 7 juillet 2010 19:12

    @titi
    Puisque vous faîtes semblant de ne pas comprendre, voici un petit lien explicatif pour échapper aux cotisations sociales (hors CSG et CRDS, oui mais elles sont anecdotiques).







Palmarès



Agoravox.tv