• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

flo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • flo 6 février 2008 19:55

    ça fait du bien par où ça passe !

    alors on est pas bien là hein !?!?

    heuu........ ben vla que jm’exprime qu’avec des répliques de film maintenant.....

    bahhhh !!!! c’est pas grave ça mlaisse de la marge pour échanger sur des sujets intéressants !!!!

    hey !! : "encore merci hein !" (c’était pas will smith ça... ?...ouai.... c’est cque jdit on s’en fou...)

     

     



  • flo 8 janvier 2008 00:37

    je trouve l’analyse tres riche et pourtant tres bonne, brillante pour tout dire mais c’est la fin qui me fait réagir :

    Je n’en reste pas là , mais propose évidemment quelque chose de radical. Supprimer le terminal de pensée unique , coupez la douche émotionnelle qui est un mensonge en elle même , un énorme mensonge . Pour revenir à un état de calme , pour retrouver un vrai pouvoir de choix , de décision , pour ne pas suivre les chemins dangereux que la bête sociale a vite fait de prendre en temps de crise , pour notre santé mentale à tous et pour la vérité , chère à internet et à l’auteur de cet article , gardez internet avec précaution , et débarrassez vous de la télévision , débarrassez vos familles de la télévision, au bout de quelque temps , vous ne verrez jamais plus les choses comme avant. Pierre , il est des moyens d’avancer , de combattre , et fort de votre constat , celui ci en est un.

    A mon sens il n’est plus de « moyens » de « combattre » et certainement pas en se contentant d’améliorer la réflexion du peuple puisque c’est cette même réflexion sans cesse solicitée, et comme vous le démontré : sur un plan émotionel, qui le détourne de l’action...

    Et vous exprimez même des craintes quand à certaines d’entre elles : « ne pas suivre les chemins dangereux que la bête sociale a vite fait de prendre en temps de crise »

    Qu’espèrez vous alors réellement qu’il puisse se passer si internet ne serve plus finalement qu’à canaliser cette même réflexion dont vous faites preuve sans que jamais elle ne porte ces fruits...

    Ormis l’insurection que croyez-vous qu’il nous reste réellement comme chance de voir les choses changer quand nous voyons ce même pouvoir dont vous parlez volontié afficher de plus en plus de cinisme maintenant que N.SARKOZY est président.

    Un de ses collaborateurs à écrit un livre récemment dans lequel il dit en résumé que la réalité que l’on donne à voir est plus importante que la réalité elle-même (sa recherche évidemment...), il aura sans doute obtenue cette réflexion lors d’un voyage aux états-unis ou ce rapport à la réalité apparait comme un dogme tant il occupe maintenant le champ phylosophique et analytique(psy).

    Le pouvoir politique est maintenant déculpabilisé au plus profond de lui-même dans son exercice de représentation et dans tous les moyens qu’il utilise pour controler l’opinion. Et c’est par ce nouveau rapport à la réalité qu’il entend rallié l’opinion à sa cause (pour revenir à l’article originel).

    Votre rapport au média semble lui-même hypertrophié quand vous faites ce même diagnostique vis à vis du peuple, ce qui est important ce n’est pas que l’opinion soit mal informée mais plutôt qu’elle se désintéresse de l’information ou de la politique, les sondages politiques servent certainement à manipuler l’opinion mais ils servent avant-tout à la mobiliser...

    A mon sens la diffusion des idées est une chose effectivement indispensable mais il n’y a jamais eu de plus grands phylosophes que sous les plus grands empires, ne souhaitez pas de changements que vous ne supporteriez effectivement pas.



  • flo 7 janvier 2008 19:48

    Les auteurs de sf anticipent les besoins que la société aura dans le futur, et l’industrie y répond.

    Par le passé ces prédictions étaient beaucoup plus lointaines et nous faisaient rêver davantage, aujourd’hui les films d’anticipations nous montre des technologies déjà réalisables qui n’attende que des consomateurs pour être financé. Encore faut-il éprouvé le besoin de lire son journal sur un film plastique translucide, ou d’ingérer des nanomolécules...

    Dans les années 70 la sf nous faisait réfléchir à nos choix de société, aujourd’hui cette réflexion n’a pas évoluée et ne constitue plus que le simple bruit de fond d’un marketing à grand spectacle, seul reste ces choix qui parraissent de plus en plus impossible à prendre tant la politique c’est effacée face au commerce.

    NOUS n’irons pas vivre sur d’autres planète, au mieux quelques individus irons fièrement muter sur mars s’ils ont de la chance ! NOUS resterons sur le planché de nos vaches sous antibiotique avec de petits drones volants pour nous surveillez ! NOUS rêvions la technologie de demain, nous rêvions aussi à la politique de demain...

    Non je ne trouve plus de « bonnes » oeuvres de sf, une bonne parie nous annonce la fin du monde, une prédiction ? un besoin ?



  • flo 7 juillet 2007 16:48

    Brillant ! mais sans appel...

    Réflexion scolaire sur l’éthique privée du pouvoir par définition ! rien sur la méthode évidemment...

    Vous laissez à penser que quelques esprits isolés et bienveillants pourraient éventuellement changer tout ça mais à ce stade on peu deviner la suite...

    L’anarchie a manifestement perdu tout esprit révolutionnaire !

    La pensée autodidacte est ici en équilibre géostationnaire et le pouvoir est peut-être trop vulgaire pour qu’on puisse le traiter ; La curiosité joliment dispersée.

    Je ne peux m’empêcher de regretter qu’un texte traitant aussi brillamment d’anarchie et d’individualisme puisse du même coup le piquer aussi profondément.

    D’une manière générale je déplore que l’intelligence s’illustre systématiquement dans la synthèse, l’exhaustivité du constat et ne PRODUISE rien.

    Mais l’évocation de l’ETHIQUE est belle manifestement puisque qu’elle guide mes mots après vous avoir lu.

    C’est peut-être un début !







Palmarès