• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Franck Einstein

Franck Einstein

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 225 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 2017 16:42

    Riche le « chasseur » colonisé ? (ben non... sont pas ici...)

    Le stade finale de l’ « ouverture » (des cuisses) par la gochonnerie « progressiste » sans-frontièriste :
    Pour les dominants décrits par Anne Saint Claire (normal de se faire sucer par les dominés) :
     
    « Rich meet beautiful »
    racole dans les universités du Soumistan
     



  • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 2017 16:37

    Tiens ? et si je pondais une nvlle crétine de SF pour "Le Merdia’ ?
     
    Helder Wolfe partit à pieds rejoindre l’institut Limbo, les fameuses limbes cyborgiennes, pour y faire enlever, dans un premiers temps, ses bras et jambes de viande ; sa tunique de peau, ainsi appelait-on le tronc, il la ferait l’année suivante. Pourquoi, lui, trop pauvre pour l’orgie des bobos, devrait-il attendre la fin des temps dans le grand cryoginateur pour vivre bien ? Cette marche serait l’occasion d’une ultime réflexion, pour le principe pensait-il, mais il était déjà convaincu.
     
    Sa famille dans la réserve souchienne, avait considéré son projet avec une certaine suspicion, voir une franche hostilité. Mais les temps nouveaux étaient un au delà de la famille, et même un au delà du Bien et du Mal, pourrait on dire. Toute ancienne croyance avait été éradiquée par l’Illumination du Cyborg.
     
    En 1516, Thomas Moore avait écrit Utopia, que n’avait jamais lu les pithécanthropes comme Crassanel, mais Wolf était un trans-humain, à la connaissance quasi illimitée, grâce à Fondation. Les eumonies, les eschatologies primitives décrivant des sociétés si parfaitement organisées, ils les avaient toutes lues par demande du Parti, puis avec intérêt pour cette histoire piquante des idées, si foisonnantes avant l’Âge-Décadent. Toutes avaient eu, en leurs temps, les critiques de leurs contemporains tièdes et mous. L’Illumination du Cyborg actuelle était une renaissance improbable, haïe par les chimpanzés bonobobos, les justes humains, comme ils aimaient se nommer, qui préféraient le stupre et la luxure du Caddie libidineux, contre l’Idée trop furieuse et fantasmagorique du Parti.
     

    Mais Helder Wolfe sentait maintenant comme un souffle de l’Histoire le pousser vers Limbo. Un jour peut être vers les étoiles, espérait-il, dans un vaisseau d’acier, qu’il avait rêvé. Il y jouerait pendant des siècles aux dés, misant une monnaie de fer sans valeur, qui s’appelait les crassanels. En face de lui sourirait, énigmatique, le réplicant Roy Batty.
     

    De toute façon, il était dans les territoires périphériques des réserves souchiennes déclassées, et la Fondation du Mulet lui assurait le financement de ses implants. Le Mulet était très généreux. Il avait été le premier cyborg totalement transplanté, il y a 19 ans maintenant. Helder l’avait vu une fois, en vrai, dans un formidable rassemblement du Partis de nuit. Son étincelante armure de titane fascinait la foule, contrastant avec la sombre Garde de Fer autour de lui, à peine discernable dans la lueurs des torches. Helder était certain qu’il serait le premier Chef de l’État Total que tous présentaient venir, et qui terrifiant tant les bonobobos miteux, comme son voisin Crassanel.
     

    « Le peuple ne veut pas la Liberté, qu’en ferait-il ? Se branler en attendant la Mort qui lui est réservée ? Il veut l’Immortalité des Seigneurs, la Volonté de Puissance Ultime ! Et nous écraserons tous ses ennemis parasites, dépècerons les Seigneurs Capitalistes du GlobalState, et éventrerons les gardes-chiourmes du système ! »
     

    avait hurlé le Mulet, avant d’être couvert par les rires de la foule joyeuse.

    « Le travail survit dans l’appréhension du monde. Le gène rusé invente le langage pour hériter du grenier de l’espèce, nécessaire à l’avorton de Nietzsche, sans dent de sabre, improbable hasard d’une aliénation névrotique par la Conscience de Soi.
    Gènes et mèmes du Je Veux lancent en représailles contre la Nature la guerre perpétuelle du Faire.
    Ainsi Prométhée et son frère benêt, posèrent l’immanence du cyborg comme devenir de l’Esprit. »



  • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 2017 16:26

    @JL
    Je ne lis plus de SF, que de la philo. 5 oui. D’ailleurs je ne savais plus quoi lire après avoir écluser tous les classiques (TGV, 3-4 par semaine... quand j’ avais pas compris que je payais des impôts pour la bétonisation), les modernes rien ne m’intéressait.
     
    Jack Vance très imaginatif est celui que j’avais préféré.
     
    Orage d’acier, le plus extraordinaire bouquin de guerre (de la SF en vrai !) , les falaises de marbre (après les suivants je décroche...)
     
    « En vérité, je vous le dis, si vous ne ­changez et ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux... Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-­le et jette-­le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d’être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel. » Saint Matthieu, 18
     
    Demain les chiens et ses « systèmes » philosophiques. Les bobo sont sur Jupiter en train de se branler...et les fourmis communistes vont conquérir un monde. Les (sous) chiens sont les spécistes végans RUistes élevés par les robots .... smiley Et le mutant est le philosophe. Les vrais hommes sont congelés dans l’Histoire (ça ferait un super dessin animé à double entrée)



  • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 2017 14:04

     
    Le meilleur des mondes
    Demain les chiens
    Un bonheur insoutenable
    Ravage
    Abattoir 13
    Rêve de fer (spécial bobo)
    Limbo (pour le transhumanisme futur)
    Fahrenheit
    ....
     
    Tout Jack Vance ! (sf les qq derniers et « les démons »)
     
    ça devient n’importe quoi Agoravox, c’est bien ! smiley
     
    La Russie va refaire des ekranoplanes lourds (Monstres de la Caspienne)



  • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 2017 13:52

    @Yvance77
    Cela est lié également à une pauvreté matérielle
     
    La richesse fait la bonté ... Ah le beau bobo des « valeurs » de la gochonnerie ....
    Un célèbre penseur gochon, qui avait la nausée en voyant du vivnat être... disait : l’homme est une passion inutile
     
    Libéral libertaire du « Le Merdia » écoute  ce texte magnifique d’un pôôôôôvre !
     
    Je crois très sincèrement que si je pouvais revivre mon enfance, et qu’on me laissât le choix entre l’aisance et la pauvreté telle que je l’ai connue, je choisirais encore la pauvreté, ne serait-ce que pour retrouver, grâce aux privations habituelles qu’elle impose, la surprise, la joie, l’extase de quelques minutes divines que des milliers d’enfants si choyés ne connaîtront jamais. Ces bonheurs sont bien difficiles à exprimer, étant plus proches de la sensations que du sentiment. Mais je n’aurais pas la paix, si je n’essayais pas de dire ce que fut pour moi la révélation du raisin ..."
    Alexis Peiry ‘L’or du pauvre’ (passage magnifique où ce gamin suisse très pauvre découvre le raisin ...)

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès