• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 18 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • giloa 2 août 2007 22:03

    Certains hommes politiques sont prêts à tout pour avoir la place de l’autre notamment salir son adversaire. Il s’est fait prendre à son propre piège ! On ne va tout de même pas pleurer sur son sort. Et s’il avait réussi son coup, lui président et son adversaire mis en examen pour détournement de fonds ? Dominique avait dit qu’il faisait confiance à la justice de son pays et bien attendons cette justice.



  • giloa 9 juillet 2007 16:34

    On ne plaisante pas avec les problèmes de santé. Nul ne peut se déclarer à l’abri de ce type d’accident. De ce fait lorsqu’un proche est concerné, on lui souhaite qu’une chose : un prompt rétablissement.



  • giloa 7 juillet 2007 12:35

    ras-le-bol généralisé, la décadence de nos sociétés modernes et le début de l’énorme crise mondiale ....

    L’intelligence collective est peut-être un moyen de promouvoir un autre type de société pilotée par l’hyperdémocratie au lieu de l’hyperpuissance de l’hyperempire qui se construit sous nos yeux.



  • giloa 7 juillet 2007 09:10

    ’’l’information archivée dépend de la bonne indexation et des bons critères d’indexation.’’ Vous voulez dire qu’avant même de parler intelligence collective, il faut résoudre ce problême d’indexation !. Pourriez vous préciser cet aspect qui me parait primordial.



  • giloa 6 juillet 2007 22:25

    Il faut non seulement être sensibilisé mais aussi devenir acteur du concept pour amorcer le changement de mentalité et, ce n’est pas une tache facile. Force est de constater que dans une structure où on essaye de mettre en place le management de l’intelligence collective, les réticences sont nombreuses. Surtout lorsque l’on doit lutter contre des éléphants sérieusement arrimés à leurs sièges qui ont été positionnés selon des règles hiérarchiques qui freinent les démarches de progrès La moindre tentative de développer le travail collaboratif en s’appuyant sur une infrastructure numérique en réseau fut-elle performante entraîne une forte opposition, des tentatives de blocage et parfois même lorsque la mayonnaise commence à prendre, des tentatives honteuses d’appropriation de l’idée. Heureusement qu’en s’appuyant sur un petit groupe de convaincus, de mordus, on arrive progressivement à convaincre les autres que les communauté d’acteurs ont tout à gagner à essayer de fonctionner autrement en peu à l’image du club des singes de Olivier Zara, un des pionniers de l’intelligence collective. Le chemin est encore long à parcourir et, il est de plus parsemé d’embûches. Face au changement et à l’inconnu qu’engendre l’intelligence collective, l’individu éprouve des sentiments contradictoires. Certains sont tiraillés entre le rejet de cette avancée et une intime conviction pas toujours consciente et avouable de la refuser. La peur de l’inconnu, le confort dans les habitudes, incite l’individu à refuser l’inconfort de l’incertitude amplifiée par la perte de son influence sur les autres si toutefois il en a. Pour assurer le succès d’un projet de mise en oeuvre de l’intelligence collective dans une organisation il faut s’atteler à accompagner le changement en communiquant sans relâche sur le bien fondé de ce nouveau mode de fonctionnement. S’appuyer sur un petit groupe de meneurs convaincus est une des clés du succès. J’aimerais bien connaître les expériences d’internautes qui ont pu mener ou qui même encore le combat, dans leur structure. Une telle démarche est loin d’être facile car on manage des hommes avec toutes leurs contradictions, méchanceté, jalousie et sensibilité. La plus belle infrastructure numérique de communication, d’échanges, de partage, de capitalisation de l’information est une condition nécessaire mais pas suffisante.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité