• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Giordano Bruno

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 675 33
1 mois 0 10 0
5 jours 0 3 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Giordano Bruno 14 décembre 16:18

    @petit gibus
    Il parlait du précepteur...



  • Giordano Bruno 14 décembre 12:13

    LeXXème siècle a été le théâtre d’une explosion de la production littéraire. Pourtant, je peine à débusquer dans ce foisonnement des écrivains à la mesure de leurs plus illustres prédécesseurs. Ma bibliothèque s’est remplie au gré des vide-greniers, sans grande discrimination. Et bien que le XXème soit le plus étoffé, il est celui où mes livres prennent le plus la poussière. Aux exceptions de Marcel Proust, où je ne peux m’empêcher de percevoir un baroud d’honneur du XIXème et Marguerite Yourcenar, dont le ton calme et puissant, les réflexions et l’érudition des Mémoires d’Hadrien m’ont durablement impressionné, je me décourage d’y trouver des auteurs de la trempe des anciens. Je serais heureux d’être aiguillé vers des plumes contemporaines capables de rivaliser avec ces deux-là. Je suis convaincu qu’il en existe, peut-être même davantage qu’avant, mais qu’elles sont noyées dans un océan de médiocrité. Il est décourageant de devoir lire 100 gâte-papier pour découvrir un écrivain.



  • Giordano Bruno 9 décembre 19:27

    Vous écrivez :
    LA solution serait donc que nous (les citoyens) relisions et réécrivions notre constitution.

    Je ne crois pas. En pensant ainsi, vous n’avez pas encore pris l’émancipation politique nécessaire pour avancer.

    Non, cette constitution n’est pas la nôtre.
    Non, nous n’avons pas besoin de la lire un texte inique, non fondé sur la souveraineté du peuple. Non, nous n’avons pas à réécrire cette constitution, ne l’ayant jamais écrite du tout.

    La solution est plutôt :
    1. Affirmer sa souveraineté ;
    2. Ecrire une constitution démocratique ;
    3. La proclamer ;
    4. En assumer les conséquences.

    Et surtout, ne rien demander, ne rien exiger auprès de ceux qui ont usurpé le pouvoir depuis si longtemps.



  • Giordano Bruno 26 novembre 19:27

    @rosemar

    J’ai lu très peu de romans policiers. Je ne suis pas un connaisseur de ce genre littéraire. J’ai lu Le meurtre de Roger Ackroyd parce qu’on me l’avait conseillé. J’ai identifié rapidement ce qui m’a semblé être le suspect numéro 1 en me fondant sur l’écriture. Une fois repéré, le récit conforte très souvent ce soupçon. Nombreuses sont les phrases qui nous le désignent. Il était clair que l’auteur en faisait un suspect de choix et un éventuel coupable. Si l’on ne s’en est pas rendu compte, une seconde lecture le montre clairement. Je me suis demandé jusqu’au bout s’il devait être vraiment le meurtrier ou si ce n’était qu’une fausse piste de l’auteur. Il s’est trouvé que c’était vraiment le coupable, ce qui m’a un peu déçu. Je m’attendais à une pirouette sur la fin. Si cela avait été le cas, je crois que je me serais intéressé de plus près à l’oeuvre d’Agatha Christie, car la fausse piste aurait été élégante. Je répète être convaincu que découvrir ce suspect est relativement facile dès lors que l’on comprend bien la langue et sans doute bien plus difficile dans le cas contraire.



  • Giordano Bruno 23 novembre 19:51

    @rosemar
    Merci de m’avoir tendu la perche pour en parler.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Education Enseignement






Palmarès