• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gollum2

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Gollum2 17 avril 2009 08:29

    À Salvador.. et aux autres. Sur l’individualisme cultivé en Occident : il est clairement le fruit perverti de la notion de responsabilité individuelle introduite par le christianisme. En fin de parcours nous avons droit à une somme colossale d’ego enfermés en soi avec les revendications « individuelles » qui vont avec, et qui vont nous amener tout droit à la guerre de tous contre tous. Ceci dit, vous semblez confondre la notion de responsabilité individuelle avec celle de « libre-arbitre ». Ce n’est pas parce que je ne crois pas au « libre-arbitre » que je ne me sens pas responsable. Mes actes me suivront (karma) avec les « récompenses » ou « condamnations » qui vont avec, même si en définitive c’est Dieu qui agit à travers moi. Pour les penseurs indiens (Ramakrishna, Ramana Maharishi, Ma Ananda Mayi) tant que nous croyons que c’est « nous » qui agissons , nous sommes dans l’erreur.

    Tutek dit que Dieu n’est qu’ Amour. Certes, mais sa vision est clairement sentimentale et en déduit de façon abusive que Dieu ne peut être « méchant ». Or précisément l’Amour de Dieu implique une relative « méchanceté » de sa part. C’est parce que nous sommes encore des enfants que nous avons du mal à concevoir cela. Donc les Apocalypses sont prévues dans le plan de Dieu et sont donc en quelque sorte « fatales ».
    Sur la « méchanceté » de Dieu cette phrase tirée des Évangiles (de mémoire) et bien entendu que l’on ne vous lira jamais à la messe du Dimanche : « Pour vous tout ceci a été enseigné en clair. Mais pour ceux du dehors cela a été enseigné en paraboles afin qu’entendant ils ne comprennent point, ne fassent point retour et ne soient pas sauvés ». C’est le « doux » Christ Jésus qui parle...


  • Gollum2 14 avril 2009 17:10

    Hum, Marilou, vous me mettez un peu au pied du mur... Comment expliquer ? Il ne s’agit pas de ces instants où l’on a l’impression de ne rien maîtriser. Que l’on ait la sensation de maîtriser ou pas, peu importe..

    Dans les deux cas, il s’agit d’une illusion qui est le fruit de l’ego.
    Postuler un être libre (le vôtre, le mien) en face de la Liberté de Dieu, c’est clairement affirmer un dualisme. Il n’y a qu’un seul être (Dieu) dans lequel nous sommes tous inclus. Quand on se croie libre, on se laisse aller à l’illusion (certes grisante pour certains) de maîtriser les choses. Ces gens là sont généralement plus dans l’action. Les contemplatifs préfèrent mettre l’accent sur la Providence, la toute-puissance de Dieu, son omniscience. De toute façon, la position que je prône n’est pas la mienne, elle est celle de l’Inde classique. La doctrine indienne est une doctrine de la non-dualité, ce qui a pour conséquence de regarder le Mal par exemple, comme faisant partie du plan de Dieu. Mieux, le Mal est au service de Dieu alors que pour nous il semble s’opposer à Dieu. Cette position est clairement scandaleuse pour certains esprits qui ne manqueront pas de reculer de frayeur devant une telle affirmation. Les Églises chrétiennes refusent cette position. Ce faisant elles ne s’aperçoivent pas qu’elles limitent ainsi la toute puissance divine. Notons aussi que si cette doctrine de la non-dualité est propre à l’Inde, elle est aussi présente dans l’ésotérisme chrétien, musulman et juif.
    Naturellement si vous vous sentez plus proche de la doctrine du libre-arbitre, ne changez rien, c’est que vous en avez besoin. Par contre si vous commencez à éprouver quelques doutes, vous pouvez commencer une recherche, mais méfiez-vous car à notre époque beaucoup de contrefaçons de très mauvais goût circulent : New-Âge, par exemple qui est une vraie plaie. Le chemin vers une saine métaphysique n’est pas de tout repos..
    Mais bon, vu votre façon de voir les choses globalement, je ne vous sens pas vraiment prête à aller dans ce sens. Personnellement dès mes 17 ans j’ai commencé à avoir des doutes sur le libre-arbitre. 
    À l’époque j’étais un « bon » catholique, puis je suis tombé sur un livre de René Nelli sur la doctrine cathare, pour m’apercevoir que ceux qu’on appelait les « dualistes » étaient en fait des monistes intégraux, puisqu’ils affirmaient l’Unicité de Dieu (Bien et Mal) alors que l’Église de Rome était manichéenne. J’ai cessé d’être catholique ce jour-là, car j’avais trouvé des frères d’esprit.. Mais cela ne m’empêche pas de soutenir Fatima et les autres apparitions mariales..


  • Gollum2 14 avril 2009 10:49

    Pff.. Ici Gollum. J’ai du changer de pseudo après pb de mot de passe..


    Pour Salvador : Pour ce qui est du versant « malsain », je n’ai rien voulu suggérer en quoi que ce soit quelque chose de malsain, je ne vois pas en quoi essayer de sauver sa peau peut-être « malsain », par contre je trouve cela un peu naïf, clairement oui. Comme le suggère Lloyds (désolé si j’écorche le nom, je n’ai plus l’orthographe sous les yeux) j’ai bien peur que toutes ces îles paradisiaques ne se transforment en véritable piège.
    Mais SURTOUT j’ai voulu mettre l’accent sur la notion bien connue d’abandon à la Providence, et qui a pour conséquence de ne plus s’intéresser à sa propre survie. Il se trouve que bien souvent dans un tel cas, la survie nous est octroyé par surcroît. D’autre part, il ne faut pas croire que ce soit nous qui choisissons notre destin. C’est l’Esprit qui choisit pour nous en nous plaçant là ou il faut au moment où il faut. « Ce n’est pas à l’Homme quand il marche de diriger ses pas »
    (Isaïe) C’est Dieu qui opère en nous le vouloir et le faire (St Paul)
    D’autre part il n’y aura effusion de l’Esprit-Saint que quand l’Homme sera tellement détruit et dans la détresse qu’il n’aura pas d’autre choix que de laisser l’Esprit prendre la direction de son existence..
    Je souhaite à tous de faire partie de ces Élus.






Palmarès