• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Schnitzel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Schnitzel 11 juin 2013 10:17

    Madame,

    Le referendum territorial fut mal ficelé et je pense que sur le fond, càd le financement et la répartition des compétences, j’aurais été contre également. C’est l’UMP qui en est à l’origine ce qui veut dire que c’est une initiative jacobine. Rien de bien méchant qui fît peur aux partisans de La Grande Nation J. L’institutrice aura noté l’usage de l’ imparfait du subjonctif J

    Que les indépendantistes sont une minorité, c’est également ce que la France répondait aux défenseurs de la cause indépendantiste algérienne jusqu’à De Gaulle en 1959.

    Vous êtes française, je suis alsacien d’origine et devenu franco-allemand par pragmatisme. Pourquoi ? Parce que je suis contre l’unité de la langue et pour le bilinguisme, rapprochement des peuples et des cultures !

    Les latins dont vous faites partie ont apparemment l’occitan partagé par le Limousin et le Languedoc-Roussillon. J’en suis fort aise ; qu’en est-il des Allemands de Foret-Noire et de Rhénanie-Palatinat qui se désolent de voir leurs cousins français-du-coin incapables de les comprendre dans leur dialecte francique pourtant partagé depuis l’époque romaine ?

    Un referendum présenté dans un esprit constructif doit encore voir le jour, ne serait-ce que pour l’aspect linguistique et éducatif. Ce qui permettra aussi de basculer vers le tout-en-anglais qui est voulu par les élites.

     



  • Schnitzel 9 juin 2013 15:45

    Bonjour,

    j’aime votre style et votre article très « air du temps ».
    Je suis pour votre VIè république si vous y insérez un referendum qui donne droit aux régions de se prononcer pour ou contre leur indépendance vis-à-vis de la la France. C’est à une véritable prédation que se sont livrés les rois de France et l’administration par Paris des régions périphériques est un non-sens.
    Amicalement

    Unser Elsass



  • grandrequin 11 avril 2013 11:46

    Dans ce cas, il faut un referendum sur l’appartenance à la France ou à celui d’une région autonome au sein de l’ Union Européenne. Ainsi les esprits seront appaisés de ne pas être les jouets de telle ou telle distante capitale qui n’est pas à même de gérer une région périphérique.



  • grandrequin 10 avril 2013 17:09

    Dommage que le non l’ait emporté. L’Alsace est une région qui a été annexée par les Français après les Allemands et elle mériterait une très large autonomie ; le Bas-Rhin était pour alors que le Haut-Rhin contre parce qu’il refuse l’hégémonie de Strasbourg sur Colmar et Mulhouse probablement…

    L’Alsace est la frontière entre la France et l’Allemagne, elle n’est ni française ni allemande ! Pareillement, les Corses, les Bretons, les Basques… ont chacun leurs particularités et ils doivent les garder.

    Les Alsaciens-Mosellans n’ont jamais demandé à revenir dans le giron de la France.

    Ces deux régions étaient terres d’empire et étaient présentées comme des modèles de modernité : électrification et accès au gaz et à l’eau courante de tous les foyers urbains avant la guerre, sécurité sociale pour tous, scolarisation bien avant Jules Ferry, premières formes de SARL pour promouvoir la libre-entreprise dès le début du XXè. De surcroît ces deux régions etaient parfaitement bilingues en 1918 et dans l’entre-deux guerres.

    Chez nous on est d’origine allemande, mes enfants sont de nationalité allemande afin de leur assurer une place à l’école dans le Land voisin plutôt qu’à la communale. Je suppose que je les aurais scolarisés en France si deux langues étaient enseignées à la maternelle, ce qui n’est pas le cas. Je me sens du coin, autant allemand que français et je reste en Moselle parce que c’est mon pays.

    Amicalement,



  • grandrequin 2 novembre 2012 13:38

    Intéressant. Néanmoins les colonisateurs de l’Afrique sont désormais la Chine, l’Inde et la Corée du sud pour les ressources minières et les terres agricoles.

    Les dirigeants politiques français et algériens sont trop vieux. Ils devraient se taire et laisser leur place aux jeunes au lieu de ressasser les vieilles rancoeurs. Il est temps de passer à autre chose ensemble afin d’avoir une meilleure position de négociation face aux Asiatiques.







Palmarès