• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

GXul

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • GXul 25 mai 2010 14:02

    Aux antionioniste, rienafoutriste et autres curieux de karénine,

    Le parisianisme manque d’air.

    Les pratiques liés au Yoga, les Asanas ou postures et bien plus encore les Pranayamas ou techniques respiratoires sont d’une redoutable efficacité.

    Ce sont ces mêmes techniques qui donnent les meilleures résultats, pour soulager les personnes qui souffrent encore de problèmes respiratoire à la suite de la catastrophe de Bhopal en 1984. Les résultat sont visibles dans les trois jours qui suivent.

    Mais bien évidement des techniques aussi simples qui ne demandent que vous mêmes, un espace et tenue suffisant pour être libre de vos mouvements, le tout exercé avec constance et régularité, car là est la discipline.
    Ces techniques donc ne pourraient pas être valables car sans artefact, point d’argent à gagner ici, point de machine à produire, rien à acheter ni à débourser, pas de compétition ni à l’égard des autres ni de sois, nul besoin d’être ascète non plus.

    Force est de constater qu’il est plus facile balayer d’un revers de la main ce qui ne rentre pas dans les grilles de compréhension plutôt que de les casser et les élargir.
    Le réveil risque d’être difficile pour les esprits déjà trop étriqués, mais c’est bien connu l’être est trait et trois.
    Apprenez ce qu’est le Prana, le Qi, le Chi ou le Ki et le Bha.

    J’ai eu la chance de rencontrer deux maîtres qui enseignaient ces techniques gratuitement, de façon directe et sans ambages, loin de tout rassemblement ressemblant peu ou prou à une secte.
    Les bienfaits de ces techniques sont indéniables et celui qui les a pratiquera en sera le premier surpris.

    Et si le Yoga était à l’Etre ce que le calembour est à la fiente de l’esprit qui vole ?
    Et à celui qui n’en a pas ? Et bien, qu’il s’en procure un ! Car c’est de spiritualité dont il s’agit.
    Un point c’est tout.

    http://www.youtube.com/watch?v=RWQR9MxZ9jk



  • GXul 18 mai 2010 17:25

    10 ans c’est le temps qu’il aura fallu pour que ce qui a commencé par un rêve d’enfant s’évanouisse. Cette année je n’ai plus d’abeilles mes 2 dernières colonies n’ont pas passées l’hiver.
    En dix ans j’aurai tout vu et suis passé par toute la palette des sentiments humains. De la joie à la suite d’une formidable récolte, de l’admiration face à la magie de la cueillette d’un essaim, de la colère, de la tristesse et des pleurs parce qu’un agriculteur irresponsable avait fait son traitement au mauvais moment, bilan un rucher dévasté et un tapis d’abeilles mortes au pied des ruches, ou devant des ruches en parfaite santé encore pleines de miel mais mystérieusement vidés de leurs abeilles, j’ai par bonheur toujours été épargné par la terrible loque américaine.

    Une lueur d’espoir pourtant lors de l’interdiction du gaucho et la mise en place des jachères pour cause de surproduction !!
    Mais l’embellie aura été de courte durée, l’interdiction ont fait long feu on a gardé le poison et changé son nom, et la spéculation et les nécro-carburants sont venus happés les jachères.

    80% de pertes l’an passé aux USA, 50% des colonies restantes n’ont pas passé l’hiver, l’agonie ne devrai plus durer longtemps.
    L’homme dans sa folie aura finalement eu raison face à l’abeille, parfaite depuis le premier jour, 200 millions d’années c’était l’age canonique d’apis mellifica.

    Ignorant celui qui pense que les apiculteurs se complaisent, oui certaines pratiques apicoles sont discutables, nourrisement au sirop, insémination artificiel des reines, croisements hasardeux, etc...
    Pour ma part, ces pratiques me sont inconnues, ces trois dernières années, j’avais même réduit mon intervention au minimum, jusqu’a sacrifier la récolte de miel, utilisé des ruches rondes sans cadre. Rien n’y a fait.

    Aveugle celui qui minimise l’impact du gaucho, c’est de l’imidaclopride dont il s’agit, ça n’est rien d’autre qu’un neuro-toxique, 6 grammes pour traiter un hectare, 3 ans de rémanence, le même que celui utilisé dans les traitements anti-puces vos amis à quatre pattes.
    Au fait, beaucoup d’oiseaux derrière la charrue des tracteurs à la recherche des lombrics ?
    Souvenez-vous des nués de papillon éblouis par les phares des automobiles, pendant les nuit d’été vous pouvez désormais les comptez sans problèmes tellement ils sont devenus rares.
    Je passe sur les 350 000 espèces d’osmies, et autres abeilles menuisières toujours plus rares.

    80% de mes collègues ne savent pas faire la différence entre une guêpe et une abeille et toi ?
    Tu foules du pied un monde dont la beauté, la richesse et l’ordonnancement te dépasse complètement. Tu l’as voulu uniforme et aseptisé ? Tu l’auras ! Aussi vide que ton esprit.

    Il parait évident que c’est une conjugaison de facteurs qui a affaibli les organismes, et qui se traduit maintenant par un effondrement des populations d’abeilles, mais aussi de tout le règne du vivant.
    Déjà dans une vallée en Chine, les hommes en sont réduits à polliniser les arbres à la main suite à la disparition des hyménoptères.

    Comment la grippe de 1918 à pu faire de tel ravage, comment un système immunitaire peut-il s’effondrer ?
    Stress, mauvais traitement et mauvaise alimentation, comme la guerre sait si bien en produire.
    La technique est connu, aussi ravageuse qu’implacable.
     
    Comme Rudolf Steiner avait déjà prévenu en 1923 au sujet de l’alimentation des bovins, d’autres nous ont mis en garde contre la saturation des ondes, système nerveux de la nature.
    Mais il a plus de place pour les sensibles, les originaux, les voyants, les connaissants, juste une voie express vers le néant.

    La chute promet d’être vertigineuse.

    Alors que la seule réaction devrait être la révolte immédiate et le volte-face, le plus grand nombre continue de ne pas se soucier du désastre, ou de le minimiser.

    Tu t’es déresponsabilisé et tu as préféré remettre ton pouvoir entre les mains d’ignorants cupides. Tu pourras toujours t’en prendre à Pierre, Paul ou Jacques.

    Je ne fais désormais plus parti de ce monde, j’ai choisi mon camp, celui de la vie.
    Ma colère est froide, elle est saine, elle est juste et comme Henri Michaux je m’en fait carapace face aux assauts de ton ignorance, de ta glaciale vacuité.

    Homme moderne tes activités sont futiles, ton existence vaine et insignifiante.
    Le froid, la soif, la faim ne seront rien face au grand désoeuvrement qui te guette, la terre va éternuer comme tu éternues pour chasser une poussière qui te gène.
    Ecrabouillé comme ces créatures dont tu t’es arrogé le droit de vie et de mort d’un simple claquement de main, aplati histoire de remettre à sa juste dimension l’étendu de ton pouvoir. Moustique !
    Point d’inquiétude, comme les abeilles, par milliard vous allez mourir car il sera rendu coup pour coup.

    Pourtant la promesse d’un monde meilleur existe, elle est vivante et j’en fait la preuve :
    http://www.dailymotion.com/video/x8jafk_presentation-de-la-permaculture-1-2_lifestyle
    http://www.dailymotion.com/video/x8jdk9_presentation-de-la-permaculture-2-2_lifestyle



  • GXul 20 septembre 2007 13:17

    Nouveau commandement (d’en haut) :

    Haïssez-vous les uns les autres.



  • GXul 30 août 2007 14:27

    Merci pour la sensibilisation.

    10 ans que je suis apiculteur, c’est un rêve d’enfant. J’ai failli en faire mon métier. J’ai eu jusqu’à 20 ruches. Mes débuts dans l’apiculture ont coïncidé avec les premières difficultés pour les abeilles. Avec un collègue ont à tout vu en matière de mortalité, pesticide (un tapis d’abeilles mortes devant les ruches c’est à faire chialer), maladies (ça sent pas bon dans la ruche), famine, mais le syndrome de dépopulation (en fait ça fait plus de 5 ans que ça dure) c’est vraiment déroutant ruche saine, rien d’anormal mais plus d’abeille. 50% de perte par an, maintenant il me reste 2 ruches.

    Rare sont ceux qui sont conscient de l’importance des petites bêtes. Ce monde que nous ignorons, qui fait peur à certain au point de sortir l’arme chimique au moindre bourdonnement.

    Einstein a prévenu : plus d’abeille c’est moins de 4 ans qu’il reste à l’humanité. Fulcanelli (alias Jules Violle) a prévenu : il ne faut pas jouer avec les ondes c’est le système nerveux de la nature. Rudolf Steiner à prévenu : donnez de la viande en guise de nourriture à des bovins, leur cerveau secrètera de l’acide urique et ils deviendront fou.

    Vos jours sont désormais comptés. A bon entendeur salut. Je réactive la merkaba et je change de planète.



  • GXul 29 août 2007 16:15

    Certains connaissent peut-être le savant Cosinus de Christophe qui dans la cours de récréation s’essayait à la multiplication des pains et son institeur pratiquait en retour ce que l’on appelle la compensation proportionnelle ?







Palmarès



Agoravox.tv