• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

H.M.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • H.M. 29 avril 2014 13:11

    Le cas typique de celui qui prend son cas pour une généralité... Que tu ne supportes pas de faire partie d’une minorité, c’est ton affaire mais si tu ne veux pas te faire insulter pour ton orientation sexuelle, commence par ne pas insulter les autres, et encore moins la majorité.


    « Quant à tous les hommes mariés et pères de famille qui entre 5 et7 h se retrouvent dans des lieux maudits pour se fiare enculer, et après rentrent chez eux comme si de rien n’était, alors là, difficile à comptabiliser, tant il y en a. »

    T’as raison : c’est fou le nombre d’homosexuels qu’on trouve dans les bars homosexuels. Un conseil : va voir ailleurs et tu seras obligé de constater que vous êtes très, très minoritaires. C’est comme ça, désolé. Pas de chance, hein ?

    « Alors les hypocrites de tous bords, les mal baisés et autres névrosés du cul, FERMEZ LA une bonne fois pour toutes !! »

    Encore une fois, arrête de prendre ton cas pour une généralité. Quant à la fermer, je te dirais bien d’aller te faire ... mais ce serait trop facile.


  • H.M. 28 avril 2014 18:30

    Quelques remarques en désordre :


    J’ai d’abord lu le titre et cela m’a aussitôt rappelé ce que je pense du lobby LGBT, qui ne représente que ses adhérents, c’est-à-dire pas grand monde ( proche en cela d’autres groupes de pression qui, suivez mon regard, n’existent pas... ) : ces gens se prennent pour une sorte d’avant-garde de la société, ils sont « le bien » et toute personne qui ne veut pas se laisser imposer leur idéologie, faite sur mesure pour eux, et qui ne convient donc pas à la majorité, est un « fasciste ». Bon là, une petite variante sympathique, c’est un « assassin »... Cette bonne vieille technique de la culpabilisation... Cela rappelle quoi, cela rappelle qui ? Et là, pour être honnête, j’aurais volontiers écrit quelque chose de très grossier à l’égard de l’auteur mais je me suis dit que pour écrire des insanités pareilles, il ou elle devait déjà avoir suffisamment de problèmes par ailleurs.

    Je ne nie absolument pas la souffrance des homosexuels. Je pense que c’est « pas de chance ». Mais vouloir imposer la théorie qui n’existe pas à la majorité pour qu’une petite minorité souffre moins ( et encore, on ne le sait pas ), pas question. Trouvez autre chose. Je rappelle que les nains souffrent aussi. Pas de chance. Je propose que nous marchions tous à genoux pour que les nains souffrent moins de leur condition. Allez, les LGBT, ça vous concerne, la souffrance des autres ou pas ? Alors tous à genoux pour que les nains se sentent mieux. Non ? Vous avez raison, faire souffrir les autres pour que vous, vous souffriez moins, ce n’est pas une solution viable. 

    La grande prêtresse de la théorie du genre, avoue dans une interview, je cite :« Je n’ai jamais vraiment su quelle était ma place ». Ah, d’accord. C’est ça l’exemple à suivre ? Alors comme elle, elle ne sait pas, il faudrait que plus personne ne sache ? Non merci.

    Que vous le vouliez ou non, l’hétérosexualité est LA norme ( 95% des gens ? ). Que vous luttiez contre la discrimination et l’homophobie est une chose et se conçoit parfaitement, mais prétendre détruire cette norme, sur laquelle est construite notre structuration mentale, et donc une bonne part de notre civilisation, à votre bénéfice exclusif, et le tout sans débats ( merci madame Belghoul d’avoir soulevé le lièvre ), pas question. 

    Pour conclure : à bas l’ingénierie sociale et à bas les apprentis-sorciers. Vivez votre vie, mais c’est à nous d’éduquer nos enfants.





  • H.M. 23 mars 2014 11:33
    Bravo à l’auteur pour cet article synthétique reprenant quelques-uns des meilleurs exemples de l’inversion des valeurs qui prévaut aujourd’hui systématiquement dans l’analyse géopolitique menée par nos chères « élites » occidentales et diffusée par un système médiatique mainstream qui, toute honte bue, n’a plus rien à envier à son modèle, aujourd’hui disparu avec la chute de l’ex URSS, j’ai nommé « La Pravda ».

    Il y a encore 5 ou 6 ans, un jour comme aujourd’hui, je me serais fait un devoir d’aller voter, car j’ai été élevé dans une famille culturellement de gauche et aussi en vertu de ce que « des gens sont morts pour que l’on ait ce droit ». 

    Depuis, j’ai lu « Comprendre l’empire » de Soral, j’ai écouté ses vidéos, me suis posé des questions sur le 11 septembre, ai découvert son site ER ( et aussi Agoravox ), et tous ces gens, désignés par « l’axe du bien » comme, au mieux des « extrémistes de droite », au pire, comme des « nazis », des « fascistes », des « racistes », des « complotistes » et bien sûr, last but not least, des « antisémites » : Hillard, Jovanovic, Michéa, Clouscard, Delamarche, Jacob Cohen et un long etc.

    Et j’ai donc rapidement fait ma « mue ». Il faut dire qu’à la lumière des informations et analyses que j’ai alors découvertes, entre un BHL et Soral, entre un Bush et un Chávez, entre un Cohn-Bendit et un Clouscard, le choix était facile... « L’axe du bien » ? Non, merci : mon sens moral me l’interdit. 

    Aujourd’hui, les élites oligarchiques sont aux commandes, entre autres par le mensonge et la manipulation de l’information que permet l’accès illimité au pognon, leur objectif étant l’avènement le plus rapide possible du « nouvel ordre mondial » et du gouvernement du même nom. La « démocratie » n’est plus qu’un petit théâtre, peuplé de mauvais acteurs, nos politiques, et destiné à détourner l’attention du vrai pouvoir qui ne doit pas, selon ces braves gens, dépendre de vulgaires élections.

    L’époque est intéressante, à défaut d’être facile à vivre.






  • H.M. 5 mars 2014 18:51

    @ l’auteur


    Votre article est une preuve de plus, s’il en était besoin, que nous sommes à nouveau en France à deux doigts du pogrom, que dis-je « du pogrom », de la réouverture des chambres à gaz. L’heure est grave.

    Aussi je tiens pour ma part à remercier Messieurs Cukierman, Jacubowicz et autres klarsfeld, qui, au péril de leur vie ( ils sont obligés de vivre dans des caves et ne mangent qu’un jour sur deux ), nous avertissent depuis si longtemps de l’imminence de la prise du pouvoir par les nazis. Nous y sommes. 

    En effet il n’est désormais plus de jour sans que nous voyions dans notre pays défiler des jeunesses hitleriennes ( aujourd’hui appelées « manif pour tous » mais personne n’est dupe ), humilier des minorités sans défense que je ne nommerai pas pour ménager leur pudeur ( mais sachez qu’elles ont beaucoup souffert... elles ou leurs grands-parents... ou leurs arrières grands-parents... en tout cas elles ont beaucoup souffert ), adopter des lois iniques pour cantonner ces dernières, en tout cas les plus malheureux d’entre elles, dans les métiers les plus mal payés et les plus dégradants ( télévision, presse écrite, spectacle, politique, etc ) et dans des ghettos infâmes ( 16ème, St-Tropez, Chamonix, Île de Ré, etc ).

    Bref, c’est de toute évidence Hitler qui parle par votre bouche. Comme le disent la grande Marcela Iacub et le sage Philippe Tesson ( deux autres bannis, deux autres parias, des héros de la résistance ) : « on devrait vous abattre, ainsi que tous ceux qui pensent comme vous ». 

    Aujourd’hui, vous avez beau jeu puisque ce sont les Soral, les Dieudonné, et autres fascisto-nazis qui tiennent la France d’un main de fer. Mais un jour, nous serons à nouveau libres, nous les sionistes, et alors reviendra la démocratie, car le sionisme, c’est la justice, c’est la beauté. C’est la liberté, l’égalité et la fraternité. Et les petits oiseaux.

    Je ne vous salue pas.

    Un résistant

    PS il n’y a pas de lobby Juif ou de lobby sioniste ; et de toute façon, ils sont gentils.


  • H.M. 25 janvier 2014 15:28

    Quel rapport ? Je n’ai pas dit que notre société n’était pas patriarcale, j’ai dit qu’elle l’est de moins en moins.

    Vous avez le droit de vouloir en finir avec le patriarcat. C’est un autre problème.
    Mais vous ne répondez toujours pas à l’accusation d’escroquerie intellectuelle que je vois dans l’association systématique que vous pratiquez entre le viol et les valeurs véhiculés par
    le patriarcat.






Palmarès