• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Héloïm Sinclair

Trentenaire, urbain, européen, engagé dans l’écologie avec un parti pris "socialdémocrate tendance libéral",je m’intéresse bien entendu à la politique et à l’actualité.
Tentation d’avancer vers la philosophie, dans la sagesse d’ici et maintenant, dans un monde néotechnologique qui souffre d’un manque de lacher prise et de réflexion ...
"Toute métamorphose paraît impossible avant qu’elle ne survienne".

Tableau de bord

  • Premier article le 10/10/2006
  • Modérateur depuis le 11/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 18 306
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Héloïm Sinclair 15 novembre 2006 01:12

    J’aime bien votre formule : « une journée européenne qui prendrait progressivement le pas sur les célébrations des vainqueurs, la honte ou la gêne des vaincus, pour regarder tous ensembles dans une même direction »

    Et oui, un jour férié d’unité européenne serait un joli rêve, surtout si nous sommes beaucoup à le faire. Il en faut parfois peu, pour que le rêve devienne réalité.

    Bien à vous



  • Héloïm Sinclair 15 novembre 2006 01:08

    Par où commencer tellement votre commentaire m’afflige ? « il faudrait surtout suprimer toutes ces histoires sur la shoa et autres vieux trucs dépassés ... », => la shoa ne sera jamais dépassée, elle est indépassable, et c’est tout notre continent qui a été marqué de la barbarie. C’est indélébile dans la construction de notre mémoire collective

    « Par contre 14/18, c’est, aprés la Révolution qui avait déja détruit le mythe de la Raison, et de la Révolution, la fin des illusion sur le progrés, la démocratie, l’Etat, le Socialisme, la science, et le début de la décadence de l’Europe... » => révisez votre histoire pour ne pas sombrer dans le révisionisme, le socialisme a justement commencé en 1917, et l’on était loin de la fin. Quand à la fin des illusions sur le progrès ainsi daté, elle me paraît bien avancée. D’ailleurs, la fin du progrès de l’humanité a sans doute commencé avec la shoa.

    « étant donné le traitement de faveur dont ont bénéficier les Allemands à Versailles. » => révisez votre histoire

    Pour le ridicule, je vous le laisse, tout à votre anonymat.



  • Héloïm Sinclair 10 octobre 2006 21:55

    Nous partageons le même a priori, le Web sert la démocratie libérale, facilitant « l’expression des opinions dans leur diversité et le débat contradictoire ».

    Sur vos nuances, si la « blogosphère n’est pas hermétique au discours populiste », j’en conviens, elle peut néanmoins prendre le temps d’argumenter, de démonter la posture populiste en produisant un discours de vérité. Le recherche de « vérité » doit bien entendu être dans l’éthique de la blogosphère.

    Sur le TCE justement, le blog a permis de dépasser la question fermée, de ne pas en rester aux discours politiques simplificateurs. Bien entendu, cela n’a pas empêché l’expression contradictoire d’un rejet des élites, la dénonciation d’un complot, ... sur certains blogs.

    C’est tout l’intérêt d’un média de type agoravox, de réguler en amont (comité de rédaction) et en aval (commentaires et signalement d’un manquement à l’éthique) pour permettre à ses voix divergentes de forger un débat. Et justement, quand les « élites » sont conspuées, les médias soupsonnés de collusion d’intérêt, ... il est utile de pouvoir permettre le débat de simples citoyens, chacun expert et ignorant, mais intéressés par la question publique. Ensuite, les urnes sont souveraines.

    Oui, « la blogosphère reste encore une démocratie virtuelle ». Mais il appartient aux élus ayants portés le Non au TCE de concevoir et présenter un plan B. Le web aura juste permis de favriser le débat, c’est aux politiques de faire leur job (même s’ils sont des escrocs du plan B).

    Oui, la blogosphère ne remplace pas l’engagement responsable dans le réel. Cet engagement est même indispensable.



  • Héloïm Sinclair 10 octobre 2006 21:33

    La gauche peut aussi avancer des idées libérales, et ailleurs qu’en France, c’est même souvent la principale instigatrice d’idées libérales.

    Libéral ne veut pas dire libéralisme, bien entendu.



  • Héloïm Sinclair 10 octobre 2006 21:29

    J’ai lu votre article avec attention, et je ne suis pas loin de penser comme vous, comme quoi « relier » l’opposé est possible.

    Le Web 2.0 et blogosphère ne sont qu’outils, que possibilités de « relier ». Outils ne veut pas dire se servir de l’outils, ni pour quelles fins.

    Il appartient donc « aux iles » de créer des passerelles, aux individus d’aller au delà de leurs « tags » respectifs pour fabriquer du collectif. Le web 2.0 pourrait servir à cette fabrique, même s’il est vrai que jusqu’à présent, il participe aussi au repli sur soi et au désinvestissement des collectifs.

    Votre lumière me montre optimiste.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité