• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hendo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hendo 1er mars 2012 20:23

    ça ressemble surtout au rêve de Sarkozy lui même moins que d’une possibilité.



  • Hendo 1er mars 2012 20:18

    Les gens au contraire n’ont jamais eu des goûts aussi divers, ou de niche, regretter les années 70-90 ça n’a rien à voir avec la qualité de ce qu’il se produit aujourd’hui. Les effets de masse, renforcé par une diffusion mondiale, n’ont rien à voir avec ce que les gens apprécient dans le détail. Des tas de types de médias sont devenus au contraire riche et pointus, comme la bande dessinée ou certains styles musicaux.



  • Hendo 1er mars 2012 15:15
    Bien plus et bien pire que le complot généralisé, les journalistes démontrent surtout chaque jour leur pauvreté intellectuelle, pas du tout affranchi d’un enseignement monochrome. Chaque situation est noire ou blanche 

    Mais quand on parle de complot où l’ on met dans le même sac OTAN, politiques, israel, journalistes et monde financier (je parle de certains commentaires), fait on preuve de d’une vision plus nuancée ou de plus de subtilité ? Les intérêts et les points de vus dans le monde (la planète pas le journal) sont multiples, presque autant qu’il y a d’individus. C’est bien toute la complexité de la géopolitique. On ne devient pas un individu éclairé en prenant tout simplement le point de vue contraire en toute chose.

    Donc si le monde (le journal) est sans nuances, les livestream de citoyens à Homs et autres vidéos difficilement falsifiables, montrent bien des tanks, des enlèvements et des tortures de citoyens lambda, et une ville bombardée sans relâche. Dans mon siècle et dans mon monde, si ce n’est pas une raison d’envahir un pays, le contraire chez moi n’est pas « qu’ils se démerdent ».


  • Hendo 10 novembre 2010 13:35

    J’étais au collège en banlieue dans les années 90, au milieu des lacrymos dans les couloirs ou le bus scolaire, dans une ville de banlieue pauvre sans plus, avec sa classe moyenne dont je faisais partie avec ses cités, les petites violences ordinaires et tous le tralala, des classes plus ou moins mixtes en fonction des langues choisies, je côtoie des jeunes aujourd’hui au collège à Argenteuil ou ailleurs qui doivent pas être plus ou moins représentative d’une ville de banlieue aujourd’hui, je vois pas dans ce qu’ils décrivent la grande différence dont tout le monde parle aujourd’hui avec la situation il y a 15 ans.

    Ces jeunes d’aujourd’hui ont peut être un problème avec l’orthographe, ça ne les empêche pas de parler français comme un jeune parlait français à l’époque. Et qu’on ne sache plus l’enseigner, ou qu’on ai pas su faire face à l’effet « nouvelles technologies » et language sms. Je suis pas sûr que de l’apport de l’immigration dans tout ça. Et qu’on le veuille où non c’est du racisme, aussi dilué soit il.

    Que le gouvernement encourage la ghettoïsation de certains quartiers, et que cela pousse une minorité à des actes plus extrêmes montés en épingle par les médias et les politiques certes. Je suis pas sur que ça décrive le quotidien d’un lycée ou d’un collège n’importe où en France.

    On mélange tout, on se baigne dans les clichés, et beaucoup participent à ce système en le décriant, parce ce que ce petit racisme ordinaire qui amalgame violence/rebeu/école/noirs/arabes/banlieues/etc pour moi c’est participer au pourrissement de la situation. C’est pas parce qu’on dit ça, qu’on conteste les problème qui existent, ils sont pour moi loin d’être insurmontables. Comme à toutes les époques ont s’écrie que la notre part à vau-l’eau, autant de bons prétextes de pas s’engager individuellement pour résoudre les problèmes qui sont réels mais beaucoup moins apocalyptiques et uniques à notre époque et à notre personne qu’on voudrait bien le croire.



  • Hendo 10 novembre 2010 11:20

    Le problème c’est peut être d’assimiler beur, immigrés d’Afrique du nord, arabes, racailles et nivellement par le bas de l’école. Donc les immigrés aujourd’hui sont responsables du manque de travail, de la violence , et du niveau scolaire à l’école. Les politiques sont tous pourris, et causent la mort de la France. Les médias ne sont bons qu’à faire des cabales sur les politiques et pauvres artistes incompris. J’ai bien compris. Et vous (auteur de l’article et commentaires approuvant) quelle est votre responsabilité là dedans ?

    Vous faites parti de ce que vous dénoncez. En accumulant les clichés sur une pseudo islamisation/racaillisation de l’école je vois pas en quoi on se démarque d’une pauvreté de pensée politico-médiatique, vous devriez peut être aussi détailler comment vos enfants sont obligés de dealer sous la pression des caïds, on en est pas loin dans ces clichés. Ou peut être que cet article est un moyen de publier ses tribunes ailleurs que sur fdesouche.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité