• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

henrywilt

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • henrywilt 26 octobre 2009 10:19
     
    Le nombre d’expulsion aux Etats-Unis. © JDN
     

    Si c’est bien le crédit immobilier qui est à l’origine de la crise des subprimes, le marché américain n’en finit pas de s’apurer. Les expulsions, qui ont explosé au cours de l’année 2007, ne ralentissent pas, bien au contraire !!

    En août 2008, le nombre d’expulsions a encore grimpé de près de 12% par rapport à juillet et dépasse pour la première fois les 300 000 en un mois, dont un tiers pour le seul état de Californie.
    En un an, le nombre de procédures d’expulsion a explosé de 27%. donc on compte plusieurs millions de personne sans logements....
    C’est vrai qui ne dorme pas tous dans la rue mais il y en a une grande majorité qui comme partout en europe vive en « camping » à l’année, dans des cabane et baraques de fortune....c’est aussi le cas en france ou l’on compte plus de 3 millions de perssone sans logement ou mal logé voir :
     http://www.fondation-abbe-pierre.fr/_pdf/rml_09_chiffres.pdf

    Avant la crise immobilière, il y avait et il y a encore un grave problème de mal logement dans tous les pays qui sur le modèle anglo saxon ont rêvé de faire de nous tous d’heureux propriétaires...le marché aller régler une fois de plus tous les problèmes nous disez ton...
    Force est de constater l’échec total de cette politique du logement et de regarder les pays qui aujourd’hui s’en sortent le mieux ..
    Etonnament ce sont le pays à forts de taux de locataires, et ou les locataires y compris du privée ont la garantie de loyer encadrés et du meileure droit et ausss de logement sociaux en grand nombre...voir l’allemagne par exemple avec 57 % de locataires.
     La solution est donc la reprise en mains par les Etats de la construction des logements car je rappelle que le seul moment ou la problèmatique du logement a été endigué c’est après guerre lorsque les Etat ont mis les moyens pour construire et reconstruire.
    Aujourd’hui ils préfèrent encore et encore favoriser l’accès à la propriété, en multipliant les mesures de défiscalisation qui coutent très cher à court et surtout à long terme...
    Il vaudrait mieux relancer la construction de logement sociaux plutôt que de croire une fois de plus que le marché par un processus merveilleux permettra de reloger toutes les personnes sans logement, mal-logé, ou simplement dont le revenu consacré au logement est proche de 40%







Palmarès