• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hervus

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 62 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • hervus 25 août 2012 10:04

    à rosemar

    troisième hypothèque : vous pensez que ce sont les maisons de retraite qui mettent les gens dans l’état où vous les voyez...C’est l’âge, mon ami, l’âge la maladie et le temps..celui que, en bon homo sapiens de XXIème siècle, on prétend défier

    pour les HP, c’est pareil, les gens qui hurlent contre les pavillons de psychiatrie n’ont pas idée de ce qu’était un « asile de fou » avant l’arrivée des neuroleptiques qu’on accuse de tous les maux...avant les neuroleptiques, les psychotiques (par exemple) vivaient dans un cauchemard perpétuel sans aucune chance de communiquer avec qui que ce soit (je simplifie).. ca n’est plus le cas..idem pour les antidepresseurs...que les médecins prescrivent de façon excessive comme des cachets d’aspirine (je suis le conjoint d’une directrice des soins d’un hôpital..en gros, la personne qui doit aller au clash avec les médecins... qui respectent rarement leurs obligations et qui se déchargent sur la paramédical qui, lui, prend tous les reproches du malade..alors que c’est « le bon docteur » qui est responsable !..(mais c’est un autre sujet) !
    les antidepresseurs sont très utile pour continuer à mener une vie sociale (pour un vrai dépressif) autrement, le reflexe « un coup de blues = un prozac...est une imposture totale...mais les gens sont contents... ca leur évite de se dire que la résolution de leur petit problème leur incombe à eux et à eux seuls.....les medecins prescrivent, ils sont dans une relation »commerciale" avec leurs clients (la majorité).

    Il convient de se prendre par la main et d’accepter sa responsabilité



  • hervus 25 août 2012 08:58

    à rosemar

    je suppose que vous réservez le même discours pour les hopitaux psychiatriques que celui que vous réservez aux maisons de retraite....un ancien fond d’anti psychiatre"vive sommerhill)..les mouroirs, la maltraitance, l’humiliation, l’horrifiant tutoiement des soignants envers les résidents (n’oubliez pas que ces soignants passent durant ces années plus de temps avec votre aïeul que vous ne le faites vous même...à ce moment là, leur famille, c’est eux..ca n’est plus vous..et c’est bien ainsi ... mais on peut comprendre que vous soyez vexé !!! Personnellement, et pour ma maman, je ne le suis pas !)

    de deux choses l’une, ou vous êtes d’une totale mauvaise foi et vous véhiculez les clichés habituels..Ou vous n’avez cotoyé que des établissements déplorables (il y en a mais ils ne sont pas (plus) la majorité)



  • hervus 25 août 2012 08:49

    a christian labrune

    j’ai plus de 60 ans et je me rends bien compte que l’on est plus le même après 75-80 ans..Je vais regulièrement dans des maisons de retraite qui, en général, n’ont rien du mouroir décrit par certains...Il doit y faire plutôt bon vivre, dans un environnement convivial et avec des activités qu’ils (les résidents) n’auraient jamais pu aborder seuls(autant que possible).... Mais voilà, 8 sur 10 (la majorité en tous les cas)..attend...Rien..mais attend...Ca ne vaut pas dire que ces résidents souhaitent mourir ou que les soignants (ou la société) souhaitent les envoyer « ad patres »..ca veut dire ce que celà dit, c’est tout..C’est vous qui tirez des conclusions...Il est certain que lorsqu’on est en vie..On souhaite le rester..Le glissement est progressif et le psychisme humain s’adapte à ses conditions de vie ...et puis, la machine tourne encore...Alors le metabolisme fait son travail..et on reste là, seul au milieu des autres..pas malheureux..peut être pas heureuw..mais là.......
    Je ne souhaiterait pas, personnellement et à un peu plus de 60 ans, me voir un jour comme beaucoup de personnes agées de 80 ans..à attendre sans que ma vie me serve à quoi que ce soit...Mais, si j’arrive à 80 ans(pour simplifier)..Il est probable que je trouverai ma vie suffisamment attrayante pour ne pas vouloir mourir..C’est tout ce que j’ai dit, rien de plus
    personne ne peut se mettre à la place de quelqu’un d’autre pour décider ce qui est bien ou mal...Mais, en fait, tout le monde le fait en permanence...
    Nous sommes sur un forum, pas dans des instances exécutives qui doivent décider si, oui ou non, les vieux doivent ou veulent vivre ou non...
    à mortelune, « le suicide est une maladie »....cher ami, tout dans la vie est maladie dans le sens ou rien ne se déroule comme prévu...(en fait, je pense que rien n’est prévu et que le hasard ou le destin s’empare de nos existences parce que la marche du temps est plus forte que tout.
    rater son bac est pathologique (on en viendrait à envoyer le petit chez le psy..ou mieux LE COACH)
    pour décorer son appart il faut de l’aide (on est donc bien des pauvres petits incapables)
    pour réussir son couple (car le rater est une maladie) on fait appel au psy..etc

    Non, non, il existe le libre arbitre...le suicide est un acte personnel, un des seuls dont on assume entièrement les conséquences .. sans béquille, sans coach, sans psy,... même si aucune des décisions que l’on prend ne serait identique dans un environnement différent..Nous ne sommes pas des animaux solitaires

    ceci étant, la place des personnes âgées aujourd’hui est bien dans la tendance générale de la société....La solitude dans la foule...Et « débrouille » toi......Mais tout est comme ca..alors...



  • hervus 24 août 2012 19:26

    exactement, Aita Pea Pea ...
    peut être pas psychomachin, plutôt « ca me chatouille ou ca me gratouille ».....la psychomachin ne juge rien, elle expose des faits .... les moralistes jugent



  • hervus 24 août 2012 17:51

    à mortelune
    finalement, ca ne m’amuse pas de me faire injurier par un ignorant
    vous parlez de « vie riche et heureuse »...que les gens « de mon espèce » empêche d’avoir
    de quoi est ce que vous parlez ?.....Vous vous croyez chez les bisounours, avec les gentils, bien sûr, dont vous faites partie, et les méchants...Croyez moi, sur votre grille, tout ce qui est « psy » serait bien vite catalogué « méchant »...Vous confondez la psychanalyse, psychiatrie..psy ce que vous voulez avec le grand pardon...La psy- « ce que vous voulez » vous met face à vos manques, vos petitesses, vos recherches désespérées de boucs émissaires et vous explique la règle de base : « aide toi, le ciel t’aidera » (parce qu’au final, c’est ca !)...et croyez moi, ce ne sont pas des vacances....
    j’en ai connu , des gens qui allaient chez le psy en espérant une imposition des mains et la guérison spontanée..Croyez moi, c’est tout l’inverse....Personne n’est libre, et croyez le ou non, et, ici,le suicide peut être assimilé à une revendication ultime de liberté...toute valeur morale mise de côté bien sûr
    alors non, c’est assez...Mon inculture(que vous avez démasqué) m’ a autorisé à écrire ces quelques lignes.. et dans cinq ans (c’est le temps que vous me donnez pour attendre votre niveau de sagesse connaissante)...ma foi, nous serons tous deux très loin d’ici

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès