• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

houps

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • houps 31 décembre 2007 19:49

    Si internet avait existé au temps des guerres des religions, j’aurais écrit « d’où vient la terreur chrétienne ? » Dans un contexte fait de massacres et de destructions, j’aurais trouvé des auteurs catholiques et protestants désemparés par les débordements de leurs coreligionnaires pour démontrer que la violence est liée à la Bible.

    Quel point commun entre un chrétien d’aujourd’hui et un chrétien du 17è s. qui se réfèrent tout deux au même livre saint ? Mis à part pour Bush et sa clique, aucun !

    Personnellement, j’ai découvert l’Islam en lisant le Coran dans sa version française (je ne lis pas l’Arabe) et j’y ai trouvé des paroles fortes qui ont donné un sens à ma vie. En lisant le Coran, j’ai envie de m’améliorer pas de tuer mon prochain. Et s’il y a un mot d’ordre que je retiens c’est bien l’appel à nous concurrencer dans le Bien.

    Alors pourquoi des personnes qui se prétendent musulmanes ont elles cette propension à se distinguer par la tuerie.

    On ne peut pas répondre à cette question sans mentionner l’instrumentalisation politique qui a été faite de l’Islam, par l’Arabie Saoudite mais aussi par les étasuniens qui ont financé à coup de milliards de dollars les afghans contre l’occupant soviétique.

    Imaginez que l’Islam soit traversé par diverses sensibilités mais que la seule qui ait été financée et soutenue soient celle qui prône l’Islam le plus rigoriste et le plus fondamentaliste dans le sens le plus fermé qui soit. Encore une fois ce n’est pas l’Islam né du Coran dont il s’agit mais bien d’ une version politique interprétée par des hommes cherchant moins à glorifier le Créateur qu’à asseoir leur pouvoir temporel.

    Et aujourd’hui cette instrumentalisation se poursuit. En Occident il sert à justifier cette politique de la peur qui permet de réduire les libertés avec l’assentiment des citoyens. Dans le monde arabe, les pouvoirs en place l’utilisent pour se donner une légitimité nouvelle.







Palmarès