• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ifone

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 7 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Ifone 1er novembre 17:15

    @Raoul-Henri
    Je ne parviens pas à me connecter sur votre forum, voici mon adresse : marc point ifone arobase free point fr



  • Ifone 15 octobre 20:57

    @Ciriaco

    Nous sommes nombreux à penser que le problème tourne autour de la monnaie, et je reconnais qu’on peut trouver des similitudes avec l’une ou l’autre des propositions existantes. En général, les analyses qui conduisent au chartalisme ou à la monnaie pleine, préconisent des solutions qui tendent à contrôler la monnaie, d’une manière ou d’une autre. 


    Avec la monnaie quantique, il ne s’agit pas de trouver une nouvelle manière de tenter de contrôler une monnaie antique à trois fonctions, mais de changer le support de la monnaie ce qui permet de la contrôler complètement, je parlais dans mon précédent post de monnaie asservie. Pour cela il ne s’agit pas de négocier avec des banques privées, il convient d’intégrer à l’État, de phagocyter toutes les entités qui gèrent de près ou de loin la monnaie.


    Le rapport que nous aurons avec la BCE deviendra très ténu, voire nul dans la mesure où nous n’utiliserons plus d’euros antiques à trois fonctions mais des euros quantiques sur lesquels nous aurons un contrôle absolu. On n’aura pas besoin de la BCE pour créer nos euros quantiques, car elle est incapable de produire de la monnaie à quatre fonctions, et si nous devons transférer des euros à la BCE on fera comme aujourd’hui, un virement.


    Il est bien naturel de chercher des similitudes entre une évolution structurelle de la monnaie et les analyses ou théories qui concernent notre monnaie antique. Il n’est pas impossible que j’ai raté quelque chose (je n’ai cherché qu’en français), mais je n’ai rien trouvé qui traite de l’accumulation des fonctions de la monnaie à travers les âges ou du rapport qu’il y a entre le support de la monnaie et les fonctions qu’il peut lui allouer. Je n’ai même rien trouver qui considère la monnaie comme un vecteur de l’économie, alors que cela me semble évident.


    Ceci dit, je pense qu’il est préférable de proposer une évolution du système plutôt que de tenter de le détruire, je crois que nous sommes tous dans le même bateau et que personne n’a intérêt à percer la coque. D’autant plus que personne ne sera financièrement ou économiquement lésés par la mise en service d’une monnaie quantique. Ce qui pourrait changer, mais je n’en pas sûr, c’est que la richesse sera moins un vecteur de puissance, les riches seront toujours riches, mais les puissants seront élus.



  • Ifone 14 octobre 23:30

    @zygzornifle

    Encore que, les protons pour qu’ils soient au repos doivent être maintenus à la température de -273° ; les sénateurs se reposent très bien à température ambiante smiley



  • Ifone 14 octobre 23:28

    @André-Jacques Holbecq

    La monnaie pleine n’est émise que par la banque centrale, c’est le seul point commun avec une monnaie quantique. Une monnaie pleine reste une monnaie antique qui se limite à ses trois fonctions. Pour faire évoluer la monnaie et lui adjoindre une fonction supplémentaire, il faut qu’elle soit exclusivement numérique et sous le contrôle de l’État.



  • Ifone 14 octobre 23:28

    @Anatine

    La monnaie quantique n’est pas une crypto-monnaie locale, c’est même exactement l’inverse.


    Une monnaie comme le bitcoin circule sur un réseau informatique décentralisé et a vocation à préserver l’anonymat de ces utilisateurs (ce qui facilite les échanges financiers douteux), elle n’est pas émise par une banque (sécurité douteuse), et surtout elle ne remplit que les trois fonctions de notre monnaie antique.


    En revanche, une monnaie quantique existe sur un réseau centralisé et sous le contrôle de l’État, on ne peut pas être anonyme pour utiliser cette monnaie et surtout elle remplit une fonction supplémentaire. Il n’est d’ailleurs pas indispensable de la cryptée, même s’il conviendra de sécurisé le réseau informatique qui l’hébergera.


LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Monnaie


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Déficit public : une solution technique




Palmarès