• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

INAVEM

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • INAVEM 17 avril 2009 20:21

    Cher Chocolines,
    Je voulais apporter une précision et vous dire que l’AIVI (asso internationale des victimes de l’inceste) ne pouvait en aucun cas être adhérent de l’INAVEM, tout simplement parce que l’AIVI est une association DE victimes, qui regroupe donc des victimes qui militent pour défendre la CAUSE des victimes de l’inceste. Quitte à me répéter, l’INAVEM peut avoir des liens de partenariats avec des association DE victimes, mais les adhérents de l’INAVEM sont uniquement des associations d’aide aux victimes, composées de professionnelles et surtout sont généralistes, c’est-à-dire : qu’elles s’occupent et accueillent toutes les victimes d’atteintes à la personne ou d’atteintes aux biens.
    Bien cordialement et bon we !



  • INAVEM 9 avril 2009 12:29

    Votre article est sans doute fort bien documenté, mais quelque peu univoque. C’est pourquoi, en contre point de ce que vous écrivez, je propose de vous donner, ainsi qu’à vos lecteurs, quelques éléments sur un autre mouvement associatif, auquel vous ne faites pas référence dans votre article, qui se préoccupe des victimes depuis près de 25 ans.
    Il s’agit des associations d’aide aux victimes généralistes, constituées de professionnels pluridisciplinaires, non victimisés eux-mêmes, qui ne défendent aucune autre cause, que celle d’un droit, pour les victimes d’infraction, d’être écoutées et accueillies par des professionnels, informées gratuitement sur leurs droits, soutenues psychologiquement en cas de besoin, accompagnées socialement et orientées le cas échéant vers des services spécialisés.

    En liens étroits avec la Chancellerie, ces 150 associations généralistes et professionnelles couvrent tout le territoire français et sont regroupées au sein de la fédération nationale des associations d’aide aux victimes, INAVEM  : http://www.inavem.org. Elles assurent tous ces services à titre gratuit. Une obligation de confidentialité est attachée au contenu des entretiens avec les victimes. Les associations d’aide aux victimes respectent enfin l’autonomie de décision des victimes et ne représentent jamais la victime au procès pénal.
    Pour toutes les victimes d’atteintes à leur personne ou à leurs biens, un numéro de téléphone a été créé par le gouvernement (1999) et confié à l’INAVEM : 08VICTIMES, soit le 08 842 846 37, pour le prix d’un appel local, 7 jours sur 7.

    La fédération INAVEM et les associations de son réseau travaillent en partenariat avec les services de police et de gendarmerie, les autorités judiciaires, les services sociaux et de santé, ainsi qu’avec les réseaux d’associations spécialisées et certaines associations de victimes, qui réalisent souvent un travail efficace au bénéfice des victimes.
    INAVEM







Palmarès



Agoravox.tv