• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ingénieur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Ingénieur 29 octobre 2009 23:48

    Il est difficile, pour quelqu’un ayant reçu un minimum de formation scientifique, de savoir par où prendre un commentaire regroupant autant d’âneries. Je commence quand même. Juste pour tenter de montrer aux lecteurs que ces théories du complot sont quand même le fruit de cerveaux dérangés...

    "Les bombes à neutrons ont la particularité de « sublimer Â » les molécules d’eau. C’est la raison pour laquelle le béton (qui en est plein), l’acier et les corps ont été littéralement vaporisés. (... La totalité des 300 000 tonnes de béton des 2 tours a été réduit àl’état de particules minuscules de moins de 300 microns. (...)« 
    -> Une bombe atomique, àneutrons ou non, ne »sublime« pas l’eau. Sublimer, c’est transformer un corps solide en gaz sans passer par la phase liquide. Une bombe atomique dégage de la chaleur, qui vaporise l’eau.
    -> Le béton des 2 tours n’est pas »sublimé« mais simplement pulvérisé par l’effondrement des tours, et il n’a pas disparu, il se retrouve en grande partie sous forme de gravats aux pieds des tours, et pour le reste en poussière dans tout manhattan sud : regardez les photos.
    -> 300 000 tonnes de béton, ça ne représente pas une grande masse : un bloc de 100m x 100m x 10m. On voit bien que c’est du même ordre que les gravats aux pieds des tours. Pas besoin d’une hypothèse farfelue et inexacte de »sublimation« qui deviendrait »vaporisation« .

     »Les coulées pyroclastiques qui se sont répandues dans NYC et sur l’Hudson sont typiques du champignon formé par une telle bombe, ainsi que la couleur marron.« 
     »La puissance des radiations thermiques liées à l’explosion a liquéfié tout le proche périmètre de l’épicentre, transformant toute matière en plasma. Une presse de 50 tonnes dans les sous-sols a complétement disparu.« 
    -> Un »champignon« résultant d’une explosion nucléaire est très, très grand - même celui d’une petite arme tactique. Il convoie des particules radioactive toxiques. Beaucoup de gens, dans un rayon d’au moins plusieurs centaines de mètres, seraient morts quasiment instantanément, par empoisonnement...
    -> ... s’ils n’étaient pas morts avant par l’effet des radiations (surtout pour une bombe dite »Ã neutrons« , c’est-à-dire àrayonnement renforcés, qui a pour vocation de tuer plus de gens en détruisant moins les bâtiments... justement le contraire de ce qui s’est passé au 9/11)
    -> ... mais ils seraient morts, encore avant, par l’effet du souffle et de la chaleur.
    Les gens qu’on voir courir, hébétés, aux pieds des tours, avant et après leur effondrement, auraient tous été tués dans le cas d’une explosion nucléaire, quelle que soit la technologie de la bombe.

     »Les 1400 véhiclues carbonisés dans un large périmètre autour du site, ayant subi une combustion spontannée, notamment des dizaines de blocs moteurs vaporisés. Signature d’un très gros effet EMP, d’un blast nucléaire, ou utilisation d’armes àmicro-ondes.« 
    -> effet EMP, armes àmicro-ondes... ? il faudrait savoir... l’auteur ne sait apparemment pas ce qu’est une »arme àmicro-ondes« 
    -> l’effet EMP, electro-magnetic pulse, endommage les circuits électroniques... il n’a aucune chance, jamais, de faire fondre un moteur.
    -> si les moteurs fondent, alors les humains autour meurent. Ce n’a pas été le cas. Il n’y a aucun moyen physique de faire fondre un moteur, àdistance, sans tuer les humains àproximité.

     »Certains blessés très proches de l’épicentre présentaient les mêmes brà»lures qu’àHiroshima.« 
    A Hiroshima, àproximité de »l’épicentre« , 99,99% des humains sont morts. vaporisés, puis brulés. On ne peut pas retrouver »certains blessés« Ã proximité d’une explosion nucléaire.

    Je passe sur les histoires de pompiers, etc... Finissons avec un grand classique des théoriciens du complot : le mobile du crime. Ici, il est assez imaginatif :

     »Faire comprendre aux puissances étrangères et au monde entier (en tout cas les initiés capables de reconnaître la signature de la bombe àneutrons) que la puissance de feu, désormais dans les mains de personnes ou d’un groupe hors des circuits officiels et àl’intérieur du pouvoir US est sans limite.« 

    -> Tout le monde sait que le »pouvoir US« est assez proche d’être sans limite. En particulier, leur pouvoir lié àleurs armes atomiques. Pas besoin de mettre un tel bazar pour ça.
    -> Encore une fois, la bombe »Ã neutrons" détruit un peu plus les humains, et un peu moins les bâtiments, qu’une arme atomique standard. Ici, c’est le contraire.
    -> Enfin, pour des créatures aussi maléfiques, les coupables de cet acte machiavélique seraient vraiment simplets... Au lieu de faire sauter un quartier de New York, puis d’être immanquablement découverts peu ou longtemps après, il serait tellement plus simple de prendre la même bombe, de la mettre dans un désert, d’inviter les journalistes, et d’appuyer sur le bouton.
    C’est d’ailleurs ce qu’américains, russes, français et quelques autres ont fait pendant des années. Ce qui fait qu’aujourd’hui, tout le monde sait que ces pays ont des grosses bombes et que les embêter est dangereux. Sauf les terroristes, qu’on ne sait pas comment dissuader... mais c’est une autre histoire.

    Bref, un commentaire qui ne contient aucun élément qui fasse le moindre sens...







Palmarès



Agoravox.tv