• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ioannis

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 14 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Ioannis 28 juin 2007 12:22

    « Ceci est un investissement de la société à long terme puisque les personnes éduquées auront une plus grande productivité et formeront de meilleurs citoyens. »

    Et bien c’est quand même assez grave de penser cela ... Depuis quand un médecin est-il meilleur citoyen qu’un employé dans le batiment ? Depuis quand il y a une sorte d’échelle du travail ? Chaque métier est important dans la société, sans boulanger, sans agriculteur sans caissière comment feriez vous pour vivre ?

    C’est un discours bien Sarkozyste que vous nous tenez la. Vous nous parler d’assistanat, vous nous dite que ce n’est pas à la pauvre caissière de payer pour ces jeunes féniants assistés.

    Que de clichés, que de clichés ...

    Comme quoi vos études ne vont ont pas permis de devenir intelligent.

    Donc ce que vous dites c’est en gros : « On a déjà un système de sélection qui se base sur l’obtention d’un diplome, seulement comme nous professeur on fausse cette sélection en gonflant les notes, il faut rajouter une autre méthode de sélection ».

    Je ne vois aucune logique dans votre raisonnement, vous êtes pourtant professeur de mathématique.

    Si vous voulez sélectionner, ne permettez pas aux gens de passer à la classe supérieur, votre action est sinon totalement hypocrite.

    Avec une sélection on risque de perdre beaucoup de gens, de perdre beaucoup pour la société. Pouvez vous me prouver que quelqu’un ayant à peine la moyenne soit 10, 20 ans plus tard moins rentable que quelqu’un qui a eu 12 ?

    Vous représentez ce qui fait que je ne suis pas allé étudier dans le public pour mes études supérieurs. Associer note à intelligence ou à potentiel futur est d’une betise assez monumentale.

    Le pire c’est que vous nous présentez ca comme une question d’économie. Moi je trouve que en france on manque cruellement de moyen et de personnel compétant dans l’éducation nationnal, je pense que beaucoup sont de cette avis et vous vous venez nous parler de comment faire des économie sur ces fénéants de jeunes :/.

    Et bien quelle société de solidarité, de confiance, d’ouverture d’esprit vivons nous ?



  • Ioannis 4 juin 2007 12:15

    Dans notre société la promotion de la pornographie est interdite quand elle permet aux mineurs d’y acceder. Donc non Second Life n’est pas le reflet de la société, vu qu’il n’y a aucun contrôle contrairement à notre société. Dans notre société un enfant de 5 ans ne peux entré dans un sex shop. Dans second life c’est possible sans aucune mise en garde.

    L’information reportée est qu’une association attaque Second Life. Je n’ai vu nulle part un jugement d’un journaliste. Et ce n’est d’ailleurs pas le travail d’un journaliste. Un journaliste est la pour informer les gens.

    A la limite si il véhiculais une information fausse, je comprendrai cette article, mais la nan, aucune désinformation, pas de mensonge.



  • Ioannis 22 mai 2007 12:08

    Je trouve cet article totalement ilogique et surtout une approche que je trouve dangereuse.

    Premièrement la repentance ce n’est pas la repentance des français, ce n’est pas que nous aujourd’hui nous sommes coupable de tel ou tel crime. La repentance c’est admettre des vérités historiques, admettre que des personnes qui étaient françaises à une certaine époque ont commis des crimes. La repentance est donc d’abord un acte de vérité. L’antirepentance devient donc un acte d’antivéritié ou soit on ignore l’histoire soit on l’a contredit.

    Depuis quand un héritage deviens sélectif ? Qui êtes vous pour pouvoir choisir quoi garder et quoi ignorer de l’histoire ? Vous dites oui à la mémoire et non à la repentance. Cependant ces deux choses sont lié, il ne peut y avoir mémoire si les faits n’ont pas été accepté.

    La repentance n’est pas un acte de haine mais au contraire un acte de paix. Prenons un exemple comtemporain (je précise que je ne suis pas arménien) :
    - Le refus de la Turquie d’admettre le génocide arménien. Pouvez vous me citer des personnes ou des pays qui blameront la turquie pour avoir admis une vérité historique ? Pensez vous réellement que cela va créer de la haine ? Non moi je pense que ca va surtout entammer la reconciliation de deux peuples.

    Les reproches que l’ont fait au pays ayant commis des crimes dans le passé se porte essentiellement sur le fait qu’il n’admette pas avoir commis ou participer à ces crimes. A part Nicolas Sarkozy qui éprouve une haine de l’allemagne d’aujourd’hui ?

    Comme vous le dites, vous voulez garder que le meilleur de l’histoire française, mais notre président lui demande aux autres pays de ce souvenir que des éléments grave de leur histoire. Il ne veut pas admettre les erreurs de la france, mais veut admettre les erreurs des autres pays. On entre dans le secteur de la concurrence des nationnalités. On risque les mêmes dérivent patriotique que les états unis.

    Pour moi vous comprenez mal ce qu’est la repentance. En tant que Français, vous devez accepter l’héritage total de la france, vous devez admettre des faits historiques, vous devez les garder en mémoire et les transmettre aux futures générations mais la repentance ne vous demande pas à vous citoyen français d’aller vous excuser.



  • Ioannis 15 mai 2007 15:40

    Bien bien tiré par les cheveux mais tellement drôle :)

    Merci pour la rigolade :)



  • Ioannis 15 mai 2007 11:55

    @patrick : Personnelement j’ai voté Bayrou au premier tour, Ségolène au deuxième. Je ne me considère pas du tout comme électorat de l’UDF. Je ne me considère pas non plus de gauche. Par contre suite à cette campagne présidentielle je suis devenu futur électeur du « Modem ». Je ne pense clairement pas être seul dans ce cas la.

    Comment expliquez vous en même temps que Bayrou à pioché à droite et à gauche au premier tour et que en même temps l’UMP a fait 31% (rappelons le 19% de chirac en 2002), et que le PS a fait 25% (rappelons le 16% de Jospin et son élimination au premier tour de 2002). Je pense que l’électorat de François Bayrou viens d’un nouvel électorat qui n’avait pas sa place avant. Il vient donc :
    - de l’ancien électorat de l’UDF.
    - un peu de la droite anti sarkozienne et de la gauche anti royal
    - surtout d’électeur qui ne votai pas ou qui votai à l’extrème avant car on ne leur proposait pas de choix interressant.

    Cela ne veut pas dire que Bayrou a été un vote contestataire. Cela veut dire qu’enfin les gens qui ne croyait pas en la politique tel qu’elle était proposé ont enfant trouvé un porte parole et un parti qui les representera.







Palmarès