• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Isabelle

Isabelle

Communicante depuis 20 ans, en alerte et à l’écoute de notre monde, qui bouge, s’affole, dérape et pourtant reste « extraordinaire »....

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 13 31
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Isabelle Isabelle 15 février 2010 14:20

    Bonjour à toutes et tous,
    Enfin je le suppose puisque bq avance masqué et avec des pseudos...
    Voilà déjà une exemple de crédibilité d’information ou de désinformation ? assumer ou ne pas assumer à visage découvert ses opinions.
    Mais j’entre dans le débat de l’internet, des blogs divers, de cette parodie de démocratie via cet outil qui donne la parole « aux vrais gens », car nous avons toutes et tous une opinion.
    Et bien, non ! parfois, il est urgent de se taire. D’avouer son ignorance sur un sujet, de ne pas avoir suffisamment d’éléments vérifiés et vérifiables pour argumenter en public. En effet, l’humilité est déjà une prise de conscience en soi.
    J’ai pour ma part trouvé cette émission intéressante car au moins elle ouvre le débat, il suffit de surfer sur le net pour constater que la polémique est importante. Sujet visiblement sensible alors ? pour ainsi faire réagir les professionnels comme l’homme de la rue. ouvrir le débat : vers la véracité de l’information, vers un métier en pleine mutation sous diverses influence, sans parler de politique mais simplement des nouvelles technologies....débat vers une information ? ou communication ? pléthorique, info ou intox ? d’un monde qui va vite et d’une information qui ne vérifie pas toujours ses sources ; d’une demande aussi de notre part, tjs être en contact, savoir sans vraiment connaitre...
    Si l’info n’était que le reflet de notre société de consommation, on consomme de l’info, du reportage de plus ou moins bonne qualité, du voyeurisme, du misérabilisme, de la médiocrité ; tjs pour cet éternel problème : le Bonheur, les trains qui arrivent à l’heure ça n’intéresse pas !
    Le malheur d’autrui, les drames, le frisson du journal de 20h et sa déferlante d’horreurs, rassure la part un peu sombre de chaque individu, être témoin sans s’engager, avoir peur en étant loin...
    A nous d’être en veille, vigilant, de faire des recoupements d’être exigeant dans la qualité de l’information que nous voulons et oui comme tout, cela demande un effort, parfois du temps, mais là aussi restons acteurs de ce qu’on nous propose à « voir, entendre, avaler, vomir... »
    La confrontation des idées est bonne lorsqu’elle reste ouverte et bienveillante, en prenant en compte nos différences, ce qui sur ce support et à cet instant devrait rester notre credo.
    Bonne journée. isabelle



  • Isabelle Isabelle 13 janvier 2010 10:34

    Je viens de découvrir, votre article qui me bouleverse.
    Par la qualité de votre écriture, votre révolte et colère légitime, votre lucidité, sans oublier l’humour.
    Voilà rien d’autre. Isabelle





  • Isabelle Isabelle 10 janvier 2010 18:18

    Bonsoir à Toutes et Tous,

    http://www.youtube.com/watch?v=ltNkfRFpeHc

    J’aime l’idée qu’en cet instant, vous écoutiez en me lisant ce morceau, que j’apprécie particulièrement.
    Une façon douce aussi de vous parler le plus sereinement possible.

    J’ai beaucoup « écouté » vos interventions ce weed-end. Oui Écouter.
    Beaucoup de justesse, de colère, de peurs, d’interrogation, de remise en question....
    Alors je vais répondre à certain de façon pragmatique :

    Le contexte de cette lettre, qui a été diffusé par mes soins, aux élus de droite comme de gauche sur 3 régions de France :
    37,86,44. Plus quelques journalistes et sites comme : La Lourde, par exemple.

    => Premier point, les futures élections Régionales en France, en autre....

    J’entends à la fin du mois de décembre, sur les ondes, que le sujet ne passionne pas et que la mobilisation sera quasiment nulle.
    Je suis stupéfaite, par une telle affirmation, de telles certitudes et cette résignation qui résonne à mes oreilles comme un constat sans solution, normal, un fait divers.
    SI, la chose est vraie....alors ne pleurons plus. Si, lorsque il est nous donnés le droit de prendre part, nous préférons rester chez nous, ensuite il nous faudra en silence.... accepter les conséquences de notre désengagement.

    Ensuite, début janvier mail du Chef de Cabinet de Ségolène Royale (86) ; qui prend part à ma détresse, me présente au nom de Madame la Présidente « ses vœux chaleureux » l’intérêt à ma détresse et me demande de me tourner vers le département d’Indre et Loire pour trouver des solutions à mes difficultés.
    Département, dont je suis originaire et où je prospecte. Mais où ne prospecte-je pas ?
    J’avais en effet, envoyé un mail en octobre 2009.....à Mme la Présidente.

    Et là j’avoue « coup de sang » je trouve à la limite de l’indécence de présenter ses vœux à quelqu’un qui est dans la détresse et de repasser le « baigneur » à quelqu’un d’autre !
    Ma colocation est à Poitiers et mon inscription chez mon ami « Paul Emploi » tjs d’actualité, dans le 86.

    Pour rappel à ce Chef de Cabinet, je suis née dans le 86, à Châtellerault, mais il est vrai il y a 48 ans...j’envisage de faire un procès à mes parents, lorsqu’ils ont fait le choix de changer de région, sans réfléchir aux conséquences sur les futures générations ! Traîtres.

    Voilà déjà deux raisons, pour écrire et dire, car j’ai la chance contrairement à d’autre, de pouvoir aligner deux mots, pour traduire mon profond désarroi.
    Certains d’entre nous ne l’oublions pas, sont « muets » pour diverses raisons.

    => Définition d’un communicant ?
    Il y a, Les métiers de la communication, les métiers du marketing, de la pub....

    En COM : les créatifs, qui mettent en images, en textes, de façon artistes les idées et concepts des autres ; les webmasters, la communication interne qui travaille souvent avec les Ressources Humaines, la communication externe qui fait connaître au plus grand nombre l’existence, d’une entreprise, d’une marque, ses actions, par exemple et puis dans cette même catégorie « l’événementiel » ma partie : « les créatifs, organisateurs ».A mes yeux pas de secteurs plus « Nobles, que d’autres ».

    Pour vous donner un exemple précis, mon dénier projet pour L’EFS (établissement français du sang) était en autre l’organisation d’une collecte de sang exceptionnelle, le 14/06/09 : La Journée Mondiale des Donneurs de Sang.
    Donc avec l’équipe médicale et le site de Poitiers + les institutionnels : dans un jardin public « construction d’un hôpital de campagne » pour recueillir ce précieux liquide !
    et comme cela fait peur.....ça pique ! organisation de concerts et d’animations.

    Il y a des métiers de la communication, comme il peut y avoir différentes déclinaisons dans certaines professions. Il y a des bons, des moins bons, comme dans tous corps de métiers. En plus il y a souvent à cela des relations presse, du moins je propose ce genre d’actions.

    Par contre pour répondre à un courageux anonyme...qui demande pourquoi faire des études, pourquoi ces métiers inutiles, visiblement non productifs...bref des intellos parasites, je vais répondre : Par ce que !
    A mon niveau un job de passion que je pratique depuis 20 ans avec toujours avec la même énergie, enthousiasme, curiosité et plus j’avance, plus je me nourrie de mes différentes expériences pro, de milieux différents ; plus je suis réactive, riche humainement et sur un plan créatif, plus mon réseau pro et perso est important. Car je travaille en équipe et que je grandie au travers de chaque action.

    Juste une petite plaisanterie  smiley, son « amie » qui a fait des études de philo, elle doit se sentir soutenue par ses encouragements, smiley , et son optimisme à cette heure ! Par l’absence de confiance qu’il lui accorde à rebondir vers un ailleurs et le peu de respect d’un choix à un instant T.
    Si le but est à nouveau la division, bravo !!! But.

    Éternel cliché entre les productifs et les autres, le privé et le public, la tribu de tous des « cons » mais pas moi. Voilà, un grave danger....l’absence de respect, d’acceptation des différences et des choix de chacun. Impardonnable de faire des erreurs, inadmissible de tenter des expériences. Peurs de faire autrement.
    Pourtant, nous sommes tous les maillons de la même chaîne...

    Je pourrais écrire pendant des heures, mais j’ai pitié de vous.

    Maintenant, que nous avons échangé, on fait quoi ? Je parle d’actions.
    Pas une incitation à la révolution, non ; elle ne conduise qu’à un bain de sang, pour ensuite nous re-conduire vers des schémas de fonctionnements similaires. Ne parle t-on pas d’état monarchique ?
    Je parle de révolte, d’indignation, de mobilisation, d’entraide, de rassemblement ; nous en faisons quoi maintenant de toute cette misère, de toute cette colère, de cette injustice ? mais de façon intelligence, positive et active.......



  • Isabelle Isabelle 10 janvier 2010 16:56

    Si vous m’expliquez « Avro » je serais ravie, de comprendre ce « qu’il » vient faire, dans nos échanges ?
    à bientôt

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Chômage Société Témoignage






Palmarès