• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Isabelle AUBERT-BAUDRON

Isabelle AUBERT-BAUDRON

Infirmière de secteur psychiatrique de formation, traductrice (Alfred Korzybski, William Burroughs), et écrivain, membre de l’Institute of General Semantics depuis les années quatre-vingt, je fais de la recherche (psychiatrie, stratégie, économie) depuis une trentaine d’années sur la base de la sémantique générale d’Alfred Korzybski. Je coordonne Interzone, un réseau de lecteurs de William Burroughs que j’ai créé en 1997 à la mort de cet écrivain. J’écris des enquêtes, dont la majeure partie traitent des conséquences de l’économie de marché actuelle dans le domaine de la santé.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Isabelle AUBERT-BAUDRON Isabelle AUBERT-BAUDRON 29 avril 2008 13:11

    "Gendarmes et Citoyens" n’est pas un forum corporatiste, ni orienté politiquement, ni à vocation syndicaliste, mais un forum de gendarmes demandant à être traités comme des citoyens, et défendant leur fonction originelle (défense de la sécurité des citoyens, du pays et des valeurs de la république) qu’ils considèrent comme menacées par la culture du résultat et la politique du chiffre. Ce forum est également ouvert aux civils qui y sont les bienvenus.

    L’atmosphère y est cordiale et détendue, sans langue de bois et souvent humoristique. La modération y est réalisée de façon consciencieuse par un groupe de modérateurs.
     
    Au delà de sa fonction gendarmique, il représente pour les citoyens ordinaires un moyen de se rendre compte des conditions de travail réelles en gendarmerie, d’apprendre à connaître la profession, et de dépasser les préjugés à son encontre.


  • Isabelle AUBERT-BAUDRON Isabelle AUBERT 21 mars 2008 13:26
    Entièrement d’accord avec vous !!!!!!!
     
    Cet article du Monde tient plus de la désinformation et du discrédit que du journalisme : il n’informe pas sur des faits, ni sur le contenu du livre en question, mais repose sur des jugements de valeur et l’utilisation de termes de nosographie psychiatrique que des journalistes ne sont pas habilités à poser. Il ne reflète que l’opinion de ses auteurs, n’engage qu’eux, et n’honore pas le journal qui le publie. Au lieu de jouer les psy à deux balles, ces auteurs seraient bien venus de s’interroger sur leurs propres mécanismes de projection qui les amènent confondre la réalité dont ils parlent avec leurs propre vision des choses. Les termes psychiatriques généralement utilisés pour désigner ce comportement sont "délire", "hallucination".
     
    Toutefois cet article du monde est une bonne illustration de l’attitude qui consiste à jeter l’opprobre sur les gens qui n’acceptent pas de subir les préjudices qu’on leur inflige et ne se coulent pas dans le rôle de la "pauvre victime expiatoire" érigé en modèle de comportement dans notre civilisation, rôle selon lequel ils sont censés par dessus le marché endosser la culpabilité des préjudices subis. Ben voyons ! ce serait tellement plus facile pour tout le monde !

    Les persécuteurs ont désespérément besoin de victimes, mais les victimes n’ont pas du tout besoin de persécuteurs. Si les boucs émissaires ne jouent plus le jeu, si les "victimes" démissionnent, il ne reste plus aux persécuteurs qu’à se recycler. Vaste programme !

    Bravo, Colonel Beau. Indépendamment du contexte gendarmique, votre livre est un exemple pour les bouc émissaires désignés et démontre que la foi en soi et la persévérance peuvent venir à bout de la calomnie et de la manipulation.






Palmarès



Agoravox.tv