• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ivo Cerckel

Ivo Cerckel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Ivo Cerckel Ivo Cerckel 7 septembre 2009 03:41

    Témoignage thalidomide : Les Monstres de Heidelberg
    par Ivo Cerckel
    mercredi 2 septembre 2009 
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/temoignage-thalidomide-les-60989



  • Ivo Cerckel Ivo Cerckel 28 juillet 2009 16:48

    Let Belgium go bankrupt !
    Posted by Ivo Cerckel on July 28th, 2009
    http://bphouse.com/honest_money/2009/07/28/let-belgium-go-bankrupt/
    EXTRAITS
    The Financial Times seems not to be deleting me
    +
    Why do I have to die as a refugee (from ... Belgium) in (cheap) South-East Asia and can banksters not be bankrupted ?



  • Ivo Cerckel Ivo Cerckel 28 juillet 2009 10:44

    Et puis on vient prétendre et on enseigne dans des bouquins ’savants’ que
    la thalidomide démontre qu’il nous faut une réglementation gouvernementale.

    Réglementation par des bureaucrates maintenus en vie par l’impôt.
    alors que le voleur ne revient pas périodiquement,
    ni ne prétend voler dans l’intérêt général.

    Viva l’Anarchia !



  • Ivo Cerckel Ivo Cerckel 27 juillet 2009 04:04

    une hirondelle ne fait pas le printemps

    « L’acquittement a été salué par pratiquement toute la population »

    Ce qui démontre bien que même si l’on viendrait prétendre que la Belgique est une démocratie, elle ne satisfait certainement pas à la définition d’un état de droit, CQFD.
    Dans un état de droit, il y a certaines règles auxquelles même la majorité ne peut toucher.
    Or, dans une démocratie, c’est la majorité qui décide.
    C’est là précisément que le bât blesse.

    L’acquittement est probablement la raison pour laquelle cette même population traite les monstres softenon survivants comme des Untermenschen (sous-hommes) ou poubelles.

    « uniquement les c*** d’églises et les bigot(te)s se sont offusqués et ont crié aux scandale. »

    Vous avez raison. On aurait dû éliminer tous les monstres softenon à la naissance. Cela nous aurait, à nous monstres (poubelles), épargné beaucoup de souffrance.

    Mais le problème c’est que le bien pour l’homme consiste dans une activité de l’âme en accord avec la vertu et, au cas de pluralité de vertus, en accord avec la plus excellente et la plus parfaite d’entre elles. Mais il faut ajouter « et cela dans une vie accomplie jusqu’à son terme », car une hirondelle ne fait pas le printemps, ni non plus un seul jour : et ainsi la félicité et le bonheur ne sont pas davantage l’oeuvre d’une seule journée, ni d’un bref espace de temps. (Aristote, « Ethique à Nicomaque », I, 6, 1098a14-19)

    Et ce n’est donc qu’à la fin d’une vie menée à son terme que l’on peut savoir si on a été heureux, c.à.d. si cette vie valait la peine

    Et vous savez quoi ? Ce n’est que la personne qui a vécu cette vie, et non les assistants sociaux quelque soit le nom qu’ils portent (juge, flic, médecin), qui peut décider, (à l’avance pour les assistants sociaux), si sa vie valait la peine. Et même si les premières quarante années de cette vie étaient de la m…, il me semble que si le reste était des bonbons, cette vie valait la peine. C’est en tous les cas l’opinion d’Aristote qui est décédé à l’âge de 62 ans, donc pas à terme de sa vie, un an après avoir été exilé d’Athènes.



  • Ivo Cerckel Ivo Cerckel 26 juillet 2009 04:38

    « Ma conclusion est que, en matière de « santé publique », il y a un énorme fossé entre la réglementation et la réalité des personnes. »

    Ainsi que je l’ai dit :
    30. April/1. Mai 1960 :
    Auf einem Neurologen-Kongress in Düsseldorf berichtet der Neurologe Ralf Voss über die Nervenschädigungen, die seinenBeobachtungen zufolge durch Thalidomid verursacht werden
    (Chronik des ConterganfallsTragödie - Katastrophe - Skandal ?
    http://www.wdr.de/themen/gesundheit/pharmazie/contergan/chronik.jhtml?rubrikenstyle=contergan )
    Et les gouvernements qui avaient autorisé la thalidomide n’ont RIEN fait.
    Ils ont laissé Grünenthal, le fabricant, prendre l’initiative de retirer le softenon du marché le 27 novembre 1961, c.à.d. DIX-HUIT MOIS plus tard.

    J’ajoute :
    ni dieu, ni maitre
    Ecraser les gouvernements.







Palmarès