• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jacques Mathieu

Citoyen ordinaire englué dans une procédure de divorce. Je ne comprends pas ce que la justice me reproche exactement ni pourquoi la procédure est si longue. J'en suis déjà à 3 ans et demi et rien, absolument rien, n'est réglé. Il serait si simple de se réunir autour d'une table. On se sent abandonnés...

Tableau de bord

  • Premier article le 29/11/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2 11
1 mois 1 2 11
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Jacques Mathieu 29 novembre 18:17

    J’en profite pour indiquer le lien d’une pétition qui circule pour favoriser la garde alternée des enfants : https://parlement-et-citoyens.fr/projects/petition-legislative/collect/deposez-votre-petition/proposals/opter-pour-la-garde-alternee-lorsque-c-est-possible# .



  • Jacques Mathieu 29 novembre 18:15

    @Rincevent
    «  Ah bon, vous dormiez dans la rue ? » : non je dormais dans notre appartement, c’est même très conseillé d’y rester tant que le JAF ne vous a pas autorisé à vivre séparément. Dans le cas contraire, vous vous privez d’une partie de vos droits et vous faites mauvaise impression. Donc soit vous vous privez d’une partie de vos droits en prenant un autre logement avant l’ONC, soit vous restez dans le logement familial jusqu’à l’ONC et vous vous trouvez dans la situation que je décris. Et souvent, ce n’est même pas aussi calculé que cela : il y a de nombreux couples qui vivent dans le même logement jusqu’à l’ONC parce qu’aucun des deux n’a refait sa vie, que la séparation ne s’accompagne pas de violences et que c’est quand même mieux et plus sympa de continuer à s’occuper de ses enfants tant qu’on le peut.


    « aucune loi ne pourra régler d’une manière satisfaisante tous les problèmes qui en découlent » : il ne s’agit pas d’inventer une loi magique. Il s’agit d’améliorer les textes et la procédure existant pour raccourcir les délais et humaniser la justice. Vous conviendrez qu’une dizaine d’années pour partager un appartement entre deux personnes et établir le montant d’une prestation compensatoire et d’une pension alimentaire (car au final, le divorce se résume à ça pour 90% des gens si on enlève tous les bruits parasites), ça semble un peu excessif non ? En réfléchissant un peu, on peut toujours améliorer les choses.

    « Mais encore faut-il être capable de se parler un minimum… » : c’est exactement ce que je dis. Si l’autre ne veut plus parler, le système actuel lui permet de bloquer la procédure. C’est très regrettable. La justice n’a pas pour but d’être la chambre d’enregistrement de l’accord des parties (c’est mieux quand ça arrive mais ce n’est pas son but). La justice doit justement trancher les désaccords sans se bloquer lorsqu’elle en rencontre.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Justice






Palmarès