• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jean de Marseille

jean de Marseille

L’auteur était un auditeur fidèle de Là-bas si j’y suis, l’émission de Daniel Mermet diffusée sur France Inter. Les messages des auditeurs sur le répondeur de l'émission lui ont donné l'envie d'y participer lui aussi.
De 2008 à 2014, année de la suppression de l'émission, il laisse à peu près un message par semaine sur le répondeur. La diffusion des messages étant modérée par Daniel Mermet lui même, il peut se réjouir qu'un bon tiers de ses interventions sont passées à l'antenne.
Ces messages comportaient presque toujours une information précise voire inédite. Et comme ils étaient préalablement écrits et condensés pour ne pas durer plus de 2 minutes, ils ont bien résisté au temps et restent intéressants à lire encore aujourd'hui. Ils traitaient soit d'un fait en rapport avec le thème de l'émission du jour, soit de l'actualité, politique le plus souvent, mais pas que.

 

Tableau de bord

  • Premier article le 25/02/2012
  • Modérateur depuis le 05/10/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 10 108
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4 3 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • jean de Marseille jean de Marseille 12 juillet 00:32

    @canard 54
    Mon article concerne avant tout le MLAC
    bien à vous



  • jean de Marseille jean de Marseille 16 juin 21:14

    @Le Dranob

    Merci Dranob pour ce commentaire utile.

    Ce qui m’étonne, c’est que cette réalité des « chiens de garde » ne soit jamais évoquée (ou si peu) en termes clairs et factuels sur les forums.

    J’ai déjà mis en ligne ce texte sur un forum de ASI à la suite d’un article sur le « Mélenchon bashing ».Je l’ai fait après avoir vérifié que sur la centaine de commentaires, aucun ne donnait un exemple concret de la façon de faire de ces ordonnateurs de la pensée.

    La relation précise des mots employés par Philippe Meyer et la chronologie exacte de son intervention n’exigeaient qu’un petit investissement à la portée de tout un chacun qui croit encore à une démocratie plurielle et respectueuse des opinions diverses.

    Sinon, je suis moins optimiste que vous sur nos possibilités d’influer sur l’opinion.

    Je vais peut-être proposer un article sur les résultats proprement sidérant d’un bureau de vote populaire de Carpentras où nous avons milité. C’est une cité HLM suffisamment importante pour que le bureau de vote situé en son centre ne regroupe que ses résidents.

    Le 23 avril , malgré un taux d’abstention de 40%, les habitants ont plébiscité JLM (161 voix soit 60%). E Macron n’en recueillant que 45 (quarante cinq) , Marine Le Pen 20 (vingt) et Hamon 18.

    Le 11 juin, premier tour des législatives, le taux d’abstention double (80% ) soit 97 votants seulement

    La candidate de La France insoumise recueille 17 voix, le FN 10 voix et La république en marche 42 (soit 3 de moins que Macron, mais 44% des votants).

    Je n’ai pas de réponses, mais je me pose beaucoup de questions sur cette abstention plus que massive en milieu (très) populaire. Seule une enquête de sociologues s’appuyant sur des entretiens nombreux avec ces habitants pourrait nous aider à lever un peu le voile sur leur choix de ne pas se déplacer (sauf ceux qui avaient choisi Macron, soit 9% des inscrits de ce bureau).

    Cette enquête n’aura pas lieu.

    Il nous reste à (re)lire PROPAGANDA, le manuel de l’industrie des relations publiques de Edward Bernays paru en 1928. Pour lui le terme de propagande n’était pas un gros mot. C’était une technique incontournable que les entreprises devaient s’approprier pour « fabriquer le consentement » de l’opinion en faveur de leur produits.

    Bien sûr il fustigeait les hommes politiques qui hésitaient encore à mettre en œuvre cette démarche.

    « Les sociologues sérieux ne croient plus que la voix du peuple exprime une volonté divine ou une idée remarquable de sagesse et d’élévation. La voix du peuple n’est que l’expression de l’esprit populaire, lui même forgé pour le peuple par les leaders en qui il a confiance et par ceux qui savent manipuler l’opinion publique, héritage de préjugés, de symboles et de clichés, à quoi s’ajoutent quelques formules instillées par les leaders. »

    « La propagande offre au politicien habile et sincère un instrument de choix pour modeler et façonner la volonté du peuple. »

    « Les entreprises américaines ont appris de la politique à conquérir le grand public, mais alors que la concurrence qui les oppose les oblige à perfectionner sans cesse cet enseignement, de son côté la politique ne démord pas des vieilles formules. »

    « Ajustée à la mentalité des masses, la propagande devient un auxiliaire indispensable de la vie politique... »



  • jean de Marseille jean de Marseille 29 janvier 2013 09:52

    Fatizio
    je profite de votre réapparition sur le fil, pour vous dire que votre pastiche de ces paroles brunesques est parfait, même si le sujet peut sembler léger à certains.
    Il est vrai qu’il est délicat de mettre en doute l’amour ou du moins l’attirance d’une femme pour un homme quel qu’il soit.
    Mais ce qui est avéré (en s’appuyant sur de multiples interviews de la dame), c’est que sa conscience politique ne doit pas dépasser la taille d’une lentille (je suis gentil).
    Du coup, elle fait une description de son Raymond très superficielle, un peu comme si elle commentait des images vues à la télé. Quand on lit ses vers de mirliton, on est partagé entre la compassion et l’incompréhension.
    Sa situation est tellement peu enviable à mes yeux, (elle s’est grillée contre l’ampoule qui l’avait attirée) que je n’ai même pas envie de l’accabler encore plus.
    Bref votre résumé en vers de l’action réelle de son Raymond était bien venue et très juste.



  • jean de Marseille jean de Marseille 14 décembre 2012 21:31

    Très sensible à votre appréciation.
    La concision tient en partie au fait que j’ai enregistré de nombreux messages dans le répondeur de l’émission de Mermet sur France Inter, et que si on veut avoir une chance de passer à l’antenne, ce message ne doit pas dépasser 1minute et demi au grand maximum...et en plus il doit apporter quelque chose à l’auditeur !



  • jean de Marseille jean de Marseille 22 novembre 2012 22:19

    Bonsoir
    J’ai été sur le lien que vous avez donné plus haut : Entretien avec E Chouard.
    Je n’ai pas pu m’en décrocher et j’ai écouté les 1h36mn. Passionnant.
    Je le connaissais un peu pour l’avoir entendu sur arrêt sur images.
    Il m’a fait découvrir les conférences de l’historien Henri Guillemin sur le site de la RTS (radio télévision suisse). Décoiffant lui aussi. C’est avec lui que l’on comprend que toutes les républiques (la 1ére, la 2 et la 3) ont soit été caporalisé (Bonaparte, Napoléon 3) soit prises en mains par les riches pour les riches.



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Un Chien de garde comment ça marche
  2. Simone Veil et le MLAC




Palmarès