• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jean-michel

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • jean-michel coulomb 26 octobre 2007 13:10

    Bonjour Imago,

    il faut vraiment que l’auteur soit intelligent et de bonne volonté pour que je laisse un commentaire sur Agora Vox.

    D’accord avec tous les commentaires, sauf le dernier un peu parano sur les bords : « l’élite socio-economique » nous pollue pour mieux nous vendre des solutions.

    C’est un peu machiavélique et simpliste. Et puis surtout, cela enlève les responsabilités individuelles. C’est tellement commode !

    Ce que pense « l’ élite socio-économique » au sujet de la production de pétrole qui a commencé à descendre (et la vitesse va s’accélérer vers 2008-2009-2010 pour atteindre entre 5 ou 10% par an) et au sujet du réchauffement climatique qui est une cause désespérée sur le papier (déjà 0,8 degrés de réchauffement + 0,6 à venir quoi qu’on fasse+ environ 1 degré masqué par un effet d’obscurcissement causé par les aéorosols- ce qui entraînerait une hausse subite de la température si on réduisait notre consommation d’énergie fossile !) ? C’est un grand mystère : sans doute un mélange nauséabond de lacheté, d’ égoisme, d’incompétence et de paresse. Les tares humaines habituelles que l’on trouve dans tous les milieux sociaux.

    Pendant les cinq prochaines années, notre société va s’enfoncer dans une situation de crise climatique et énergétique terminale qui va culminer vers 2012-2014. Une fois ce cap franchi, ou bien nous serons morts ou bien en route pour une nouvelle culture humaine.

    La seule carte à jouer est celle de l’ingéniérie sociale. Sur le terrain, les nouveaux dirigeants vont apparaître de façon naturelle graduellement. Avec de la chance, ils seront intègres, avec moins de chances ce seront des mafiosi.

    Tout dépend des Imago’s et autres personnes informées. De ce qu’ils font ou pas.

    Idéalement, il faut créer une culture de transparence et d’intelligence collective. Démocratiser et ouvrir la prise de décision, et arriver à une exécution parfaite une fois la décision prise. C’est à dire l’inverse de ce qui se passe aujourd’hui.

    Nous allons devoir coopérer comme jamais et tout va partir du terrain. Ce qui se passe dans les ministères où dans les cocktails n’ a désormais plus aucune importance, sauf si la vérité y a valeur d’ échange.

    Il faut aussi que les experts, tel M Jeancovici, tiennent un discours qui tienne debout. Je vous invite à lire cette interview qu’il a donné dans le Nouvel Observateur spécial du 14 décembre 2006 (Rédacteur en chef Nicolas Hulot) page 34, où après avoir démoli tous les faux espoirs d’ énergies alternatives et de bio-carburants (à juste titre), il présente la taxe carbone comme la panacée. Une taxe carbone qui serait compensée pour ne pas entamer le pouvoir d’ achat ? C’est absurde ! Le but d’une taxe carbone est de sabrer le pouvoir d’ achat et donc la consommation. Sinon elle ne sert à rien, puisque comme il le dit il n’ y a pas d’alternatives ! Et même si il y avait des alternatives, plus chères, cela réduirait le pouvoir d’achat de toute façon, pouisqu’on augmenterait le prix de l’option fossile pour faire choisir l’ autre.

    Nicolas Sarkozy, a repris à son compte cette véritable escroquerie dans son discours de hier soir.

    Il est hien trop tard pour une taxe carbone de toute façon, il faut appuyer sur un gros bouton rouge et déclencher le branle-bas de combat pour sauver ce qui reste à sauver. Et il reste beaucoup à sauver !

    Il faut aussi se garder de tous ceux qui verraient là une opportunité pour leur « grande révolution ». Ce n’est pas le moment. Nous avons besoin de confiance et de concorde.



  • jean-michel coulomb 30 juillet 2007 13:55

    Oui, bon article. Je n’ étais pas au fait de la situation exacte à Taiwan. Mais l’indice « big-mac » (c’est à dire le taux d’augmentation du prix du hamburger) sera à certains endroits de plus de 25%. L’indice « big-mac » est assez bien puisqu’il tient compte du prix de la viande, du pain et de quelques feuilles de salade.

    Exactement la même situation nous guette. Cela va arriver. Reste à savoir quand et comment. Mais cela va arriver, c’est une certitude absolue. C’est le pic pétrolier et c’est maintenant.

    Merci encore de réveiller les gens.







Palmarès