• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jlouis

jlouis

Né en 1974, normalien, prof agrégé en université pendant un an, j’ai quitté le système étatiste pour devenir libre et indépendant tout en faisant un travail qui me plaît (Conseil en système informatique), souvent à l’étranger.
Je suis aussi militant d’Alternative Libérale et à cette occasion candidat aux élections législatives 2007 dans la 4ème circonscription de Meurthe et Moselle. Mon blog est http://www.luneville-libre.fr
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 20 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • jlouis jlouis 30 novembre 2007 11:52

    Merci a Agoravox pour cet article. Contrairement à d’autre, je pense que la véritable liberté d’expression, c’est quand on laisse des personnes s’exprimer même si elles ne pensent pas « politiquement correct ».

    Certains peuvent penser que ce qu’écrit l’auteur peut être « dangereux », cela revient à prendre son prochain pour un con en supposant qu’il soit manipulable.

    C’est la même réaction que l’église catholique a eu à certains moment en interdisant aux gens de lire la bible sans autorisation...

    Il y a certains passages avec lesquels je suis d’accord avec l’auteur et d’autre qui me gênent un peu.

    D’accord avec le fait que les décisions politiques concernant l’immigration, ou l’interdiction de la peine de mort, ou la marche forcée vers un traité européen se sont fait sans l’accord de la majorité.

    En revanche, je ne vois nullepart l’auteur appliquer son raisonnement à l’invasion des européens sur toute la planète : Amérique du nord et du sud, colonie en afrique, génocide total en Tasmanie, juifs en palestine, français au Vietnam, Laos, etc. Le commonwealth qui représente aujourd’hui un quart des pays dans le monde est toujours sous la présidence de la couronne britannique.

    On assiste encre et toujours à guerres ethniques parce qu’on s’est permis à tracer des frontières en ligne droite ! Irak (kurde, sunnite, chiites) Rwanda (utu et les tutsi) etc. la liste peut être longue... Et tout cela parce que jusque recemment, on ignorait tout simplement qu’il y avait d’autre civilisation que la nôtre... les autres, c’etait juste des sauvages...

    De mon point de vue personnel, je dis bien personnel, parce que je ne veux pas l’imposer et je ne peux pas de par mes principes, je pense que la civilisation européenne me convient mieux que les autres. C’est peut-être parce que j’y ai grandi, et que j’intègre naturellement ses valeurs. D’ailleurs si elle ne me plaisait plus, je serais déjà résident en Arabie Saoudite ou je serais peut-être entrain de boire du jus de noix de coco tranquille du haut d’un palmier dans les îles Vanuatu.

    Ca me ferait bien chier de la voir disparaître et de ce fait, je crois comprendre et partager la frustration de l’auteur...

    Mais que penser alors de ces indiens d’amérique, de ces maoris ou de ces tasmaniens (qui n’existent plus - génocide total dont personne ne parle alors qu’Hitler passe pour un vrai satan... ). Eh oui, en matière de faire disparaître les civilisations, nous sommes bien placés !

    Et c’est là que c’est intéressant, parce que je pense qu’à partir du moment ou l’on prend collectivement conscience que l’on a fait du mal à l’autre (aux autres civilisations) et qu’on commence à se repentir et à vouloir intégrer l’autre qui est « pauvre » ou soit disant malheureux ou maltraité (selon nos critères), c’est alors au tour des autres civilisations de prendre le pas sur nous et de nous faire disparaître, de nous croquer tout simplement.

    Je crois que c’est la que se situe le dilemne. Ce qui marque la différence entre les uns et les autres, c’est pencher du côté de la survie ou de la repentance.

    D’un autre côté, certains idéologues s’imaginent que tout le monde peut vivre ensemble noir ou blanc, chrétiens et musulmans dans un monde idillyque. Et parfois, ils obligent tout le monde à vouloir les suivre. Ca je crois que ca peut pas marcher. Voir par exemple Israel et la palestine... (petit clin d’oeil a Monsieur Debeliou... ou a Monsieur Lenine...)



  • jlouis jlouis 29 novembre 2007 08:31

    J’ai beau lire le programme d’Alternative Libérale, je ne vois pas où il est écrit que ce parti veut la mort des syndicats ? Bien au contraire, les libéraux sont pour la liberté d’association.

    Là ou les libéraux font la critique du syndicalisme français, c’est sur les points suivants :
    - 1) la représentativité : (lien sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Repr%C3%A9sentativit%C3%A9_syndicale#Syndicats_b.C3.A9n.C3.A9ficiant_d.27une_pr.C3.A9somption_irr.C3.A9frag able_de_repr.C3.A9sentation_en_France ) 5 syndicats se partagent le monopole des discussions à l’echelon national.

    - 2) l’intervention de l’Etat. (exemple : imposer à tout le monde de travailler 35 heures) Pourquoi ce n’est il pas au salarié de choisir avec son employeur ?

    - 3) la démocratie : pourquoi les accords internes d’une entreprise ne sont ils pas votés par l’ensemble des salariés ?

    - 4) la transparence sur le financement : pourquoi les syndicats nationaux ne publient pas leurs comptes ?

    - 5) Le financement public des syndicats : un syndicat, par définition, protège les intérêts de ses adhérents et non pas ceux des autres. Pourquoi sont-ils financés en partie par l’Etat (donc par nous) ?

    Moi j’aimerais bien créer mon syndicat, mais à quoi cela pourrait il bien servir, car même si j’avais plus d’adhérent que la CGT ou la CFTC, je ne pourrais pas être à la table des négociations. C’est le cas par exemple de l’UNSA qui a davantage d’adhérents que d’autre qui ont le monopole « irrefragable ».

    Pour terminer, voici un petit extrait de Wikipedia :

    Les syndicats représentatifs ont le monopole sur :

    La négociation et la conclusion de conventions ou d’accords collectifs du travail

    La négociation des accords préélectoraux des élections de représentants du personnel.

    Le premier tour des élections des délégués du personnel et des membres du Comité d’entreprise

    Le déclenchement des grèves dans les entreprises publiques.

    La négociation des accords interprofessionnels nationaux.

    Ils n’ont pas à démontrer leur représentativité pour constituer une section syndicale d’entreprise et désigner un ou plusieurs délégués syndicaux.

    Heureusement qu’en politique, on peut encore créer librement son parti et se présenter à des élections....



  • jlouis jlouis 27 novembre 2007 09:36

    correction : lire guerre en Irak au lieu de guerre en Iran.



  • jlouis jlouis 27 novembre 2007 09:34

    Personnellement, j’ai un peu de mal à croire que les USA vont se lancer dans une nouvelle guerre :
    - Bush termine son mandat fin 2008. Pour qu’il se lance dans une nouvelle guerre, il faut aussi qu’il obtienne les voix du parlements dont la majorité est démocrate.
    - L’opinion américaine est devenu anti-guerre. La population américaine ne considère plus son pays comme invincible, suite aux attentats de 2001 et suite à l’échec de la guerre en Iran. Les chinois et les russes sont aussi opposés à une guerre en Iran et ont aujourd’hui suffisamment de poids dans la communauté internationale pour que l’on tienne sérieusement compte de leur opinion.

    - Quasiment tout les sympathisants de bush se sont fait éjecter plus ou moins gentiment aux élections suivantes (Aznar, Blair, Howard, Berlusconi, Kazinski premier ministre).

    Je partage le fait avec l’auteur que une guerre en Iran pourrait vite se transformer en guerre mondiale et le théâtre de la guerre risque d’être non seulement au Moyen Orient mais aussi en Occident. Du coup, les differents lobbies n’ont aucun intérêt à voir ce scénario devenir réalité. La guerre a un intérêt que si le champ de batail n’est pas chez nous et qu’on peut en tirer un bénéfice économique. Dans le cas présent, l’occident sait qu’il n’y aura pas de bénéfices économiques.

    Je crois que si la guerre en Iran était possible, elle aurait déjà eu lieu.

    Non, je crois plutot qu’entretenir le sentiment qu’il peut y avoir une guerre permet à certains acteurs d’influencer sur les décisions des autres.

    Il y a le lobby « peur du rechauffement planétaire », et le lobby « peur de la guerre ».

    Par exemple, la « peur de la guerre » en Iran justifie la montée des prix du pétrole ce qui favorise les pays producteurs. Vu sous cet angle, je comprend parfaitement Chavez allant féliciter son ami Ahmadinejad... J’irai pas jusqu’à dire que l’Iran joue le jeux des lobbys pétroliers mais pourquoi pas ?



  • jlouis jlouis 21 novembre 2007 13:23

    Les grevistes ont leur manière d’être inciviques, Demian West a sa manière aussi... smiley







Palmarès



Agoravox.tv