• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jules

Jules

Etudiant en master de philosophie et critiques contemporaines de la culture à l'université de Paris VIII et rédacteur sur l'e-zine de cinéma Ecran Noir créé en 1996.

Tableau de bord

  • Premier article le 20/03/2013
  • Modérateur depuis le 27/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 43 121
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Jules Jules 28 mai 2013 23:42

    C’est pas qu’ils ne pensent pas tout à fait la même chose. C’est qu’ils sont inversés. Nietzsche accuse Socrate (Platon donc par effet miroir) de la mort de l’art.


    Parce qu’il est dans le ressentiment, un peu comme toi en somme.


  • Jules Jules 28 mai 2013 14:06

    Ne me faites pas rire : en plaçant Platon, Rousseau et Nietzsche dans une même phrase, vous prouvez votre grossièreté tant ces penseurs sont antithétiques (notamment Platon et Nietzsche au niveau de l’art).


    C’est bien de placer des grands noms pour appuyer ses arguments mais si vous ne les avez pas lus (et encore moins compris) c’est parfaitement inutile et hors de propos.


  • Jules Jules 28 mai 2013 13:08

    Merci pour ce bel article, bien écrit et bien référencé.



  • Jules Jules 28 mai 2013 12:53

    J’espère que les gens ne s’arrêtent pas au nom (consonnance arabe= musulman) et vont chercher plus loin...quoique on peut effectivement en douter.



  • Jules Jules 28 mai 2013 12:32

    Docdory, je tiens à te remercier vivement pour ton message et je l’apprécie tout simplement parce que c’est à mon sens-et de très loin- le plus intelligent et le plus intéressant de toute cette conversation qui a eu lieu sous mon article.


    Il s’appuie sur des faits et il analyse contrairement aux autres qui sont (à 90%) soit hors sujet, soit des a-priori sans intérêt sur le film, soit de la morale bien-pensante autour de la polémique d’un vide affligeant, soit des propos stupides et réacs traduisant une absence totale de culture et de réflexion.

    Je passe sur le fait que le message le plus plébiscité ici soit celui qui se contente un copié-collé de la polémique autour du film...même si je trouve cela consternant.

    Alors oui, je me suis dit plus ou moins la même chose en visionnant cette scène des deux protagonistes discutant autour de l’engagement par la référence à Sartre amenée par la fille aux cheveux bleus, mais bon, c’est peut-être mon côté « fleur bleue » mais j’ai plutôt interprété la moue comme un « c’est drôle et c’est mignon » (pas forcément condescendant) de la part de la fille plus âgée, d’autant plus qu’il me semble que la jeune Adèle devient professeure de lettres à la fin. :)

    Après la scène des ados s’engueulant, je me suis dit « Kechiche revient à ses amours, les scènes »populaires d’engueulade" Oui mais voilà...cette violence primaire, qui passe aussi par les langages, une agressivité latente entre les gens...elle est partout !
    Tu sors dans la rue, tu te fais agresser pour un oui ou pour un non, les gens sont sur la défensive. Et finalement, j’ai trouvé que cette scène en était une belle illustration.
    J’aime le cinéma qui est en rapport avec le monde, en montre les travers, tout simplement parce que le fait que ce soit sur un écran offre un recul à cette violence quotidienne. Une sorte de parenthèse réfléxive sur le monde qui fait du bien en somme.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma Culture Philosophie






Palmarès