• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Julie

Julie

Je ne suis rien de ce que vous pensez, mais vous pouvez fantasmer autant qu'il vous plaira à ce sujet.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 81 204
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Julie Julie 16 août 2013 11:02

    "La maladie n’est pas immunisante, c’est un fait.

    Cette constatation vous suffit, et vous vous passez d’explication.
    Moi pas.« 

    C’est pas compliqué. Il faut dose donnée pour déclencher l’immunité (Di), et il faut une dose donnée pour déclencher la maladie (Dm). Dm est tout simplement inférieur à Di. Rien d’inconcevable. Ne faites pas semblant de ne pas avoir compris.

     »ll se trouve que la seule explication possible est que la toxine ne passe pas dans le sang.

    Ce qui rend cohérent tout le reste de mon analyse (qui n’est d’ailleurs pas la mienne).« 

    Cette explication ne rend pas votre analyse cohérente, puisque vous n’expliquez PAS le Trismus initial (comme vous le reconnaissez à demi-mot par la suite). Ne faites pas semblant de ne pas avoir compris.

    Je me doute que cette explication n’est pas la votre, puisque je ne vous ai pas encore vu développer une seule théorie anti-vaccinaliste originale. Vous ne faites que reprendre les théories des figures de proues du mouvement, celles à qui il arrive d’inventer de temps en temps l’un ou l’autre sophisme et d’en tirer une gloire toute relative. Prenez de la hauteur, réalisez votre propre argumentaire original, si vous voulez être vénéré comme vos idoles et vivre une retraite sous les spotlights.

     »Maintenant, si vous me donnez une explication à cette anomalie, je veux bien revoir ma position.« 

    Il n’y a pas d’anomalie. Le passage par le sang explique le trismus initial. Ce genre de question a été résolue il a bien un demi-siècle de ca, voire plus... Ne faites pas semblant de ne pas avoir compris.

     »L’explication selon laquelle la toxine serait tellement puissante qu’elle tuerait avant de provoquer l’apparition d’anticorps me parait insuffisante, parce qu’elle ne s’applique pas aux survivants."

    ben les survivants n’endurent pas de doses immunogènes non plus. Ne faites pas semblant de ne pas avoir compris.

    Vous avez parfaitement compris le tableau d’ensemble, mais vous pirouettez pour la forme en faisant semblant d’être plus idiot que vous ne l’êtes. Pourtant vous l’avez dit, nous sommes entre nous, ca ne sert à rien de faire semblant. Essayez d’être original. Trouvez d’autres raisons de vous opposer à la vaccination anti-tétanique. Essayez de voir cà comme un challenge. Devenez l’anti-vaccinaliste le plus futé de la toile.




  • Julie Julie 15 août 2013 22:26
    de trois souches de virus différentes : l’une de sous-type A (H1N1), l’autre de
    sous-type A (H3N2), et la troisième de type B. Le choix des souches vaccinales est adapté chaque année en fonction des données épidémiologiques. Il est déterminé par l’OMS pour la saison grippale suivante
    –en février-mars pour l’hémisphère Nord ;
    –en octobre pour l’hémisphère Sud, en sachant que pour les deux hémisphères le choix des souches est fait en vue de la prochaine saison grippe et entériné par l’Agence européenne du médicament (EMA)

    Au plus tard les souches sont choisies, au plus on aura de chance qu’elles collent à la souche qui circulera pendant la saison de grippe, mais au moins il y a de temps pour faire la vaccin. Au final, un compromis est fait entre ces deux facteurs. Selon l’année, l’efficacité de la vaccination contre la grippe saisonnière peut donc varier en fonction de l’adéquation entre les souches choisies pour le vaccin et la souche qui circule effectivement. Rien n’est tout blanc ou tout noir. 



  • Julie Julie 15 août 2013 15:24
    « D’où tenez-vous cela ? »

    ben c’est la façon grossière de dire que la « maladie n’est pas immunisante », ce dont vous êtes au courant (touner en rond à ce point, ca tient du prodige...)


    "Pourquoi l’attaque des muscles de la mâchoire et le trismus, qui vous tiennent tant à coeur ?« 

    Parce que vous ne pouvez pas l’expliquer correctement avec vos théories à deux francs, et que pourtant vous continuez à vous accrocher à ces théories, parce que vous ressentez le besoin de trouver une justification, aussi farfelue soit-elle, à votre anti-vaccinalisme primaire. C’est dommage, parce que l’adhésion à le pseudo-science ne sert pas votre cause. Cette adhésion rend votre cause ridicule auprès de certaines personnes un tant soit peu cultivées mais que vous voudriez convaincre. J’essaie de faire de vous un meilleur opposant à la vaccination. Ne me remerciez pas, la leçon était gratuite.

     »Probablement parce que la toxine remonte de 

    synapse en synapse jusqu’aux centres cérébraux, et peut-être qu’elle a besoin de passer par là pour être activée."

    dans ce cas, l’attaque de la machoire ne serait pas le premier symptome (en cas de blessure au pied, vous auriez d’abord les jambes qui disjonctent, en cas de blessure à la main, vous auriez d’abord les bras, etc...). hors, la machoire est bien le premier signe dans la majorité des cas. Le tétanos généralisé est dit descendant. C’est le nerf le plus court qui disjoncte en premier. Votre explication ne l’explique pas. Par contre, le passage de la toxine dans la circulation sanguine explique cela. je n’invente rien pourtant, je ne devrais donc pas être la première personne à vous l’expliquer. Si vous ne comprenez toujours pas, je ne peux plus rien faire pour vous.



  • Julie Julie 15 août 2013 11:55

    « n’est donc pas étonnant d’observer une telle hausse de la vaccination des enfants contre l’hépatite B.... »

    ah ben voilà, donc la vaccination ne diminue pas... enfin quelqu’un qui est d’accord pour dire que les « angles journalistiques » dont je parle sont mauvais...

    Blague à part : il y a aussi un vaccin tétravalent (DTPC) et la possibilité d’obtenir un kit de vaccination (DT et P) en cas de contreindication à la valence C ou de convenance personnelle (comprenez : opposition philosophique ou religieuse aux vaccinations non obligatoires).



  • Julie Julie 15 août 2013 11:40

    « Vous savez donc que le toxine parcourt quelques centimètres par jour le long des axones. »

    Si vous le savez aussi, comment expliquez-vous le tétanos généralisé débutant par la machoire, peu importe le site de la plaie ? Comment expliquez-vous le transport de la toxine jusqu’à la terminaison des nerfs moteurs de la machoire, sans passer par la circulation générale ?

    « Quand à la voie sanguine, si elle existait, il n’y aurait aucune raison qu’elle ne donne pas lieu à la formation d’anticorps spécifiques : leur absence exprime clairement que le système immunitaire ne rencontre pas la toxine, même en petite quantité : le vaccin lui-même n’est pas si riche que ça en anatoxine, et provoque cependant l’apparition d’anticorps. De plus, le système immunitaire est extrêmement réactif et rapide, grâce au ciel. »

    Vous tournez en rond pour faire semblant de ne pas comprendre. La toxine est terriblement toxique, un des plus toxiques qui soient (si pas la plus toxique connue...). On devient malade sans que le système immunitaire ait remarqué quoi que ce soit. Les doses d’anatoxine présentes dans le vaccin n’ont rien à voir avec les doses en jeu en cas d’infection naturelle.

    la dose létale de toxine est de l’ordre du nanogramme par kg de poids (une aiguille dans un botte de foin). Par contre, un vaccin contient 20-40 UI d’anatoxines, bien assez pour développer des anticorps, comme cela est constaté lors des tests sanguins.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Santé vaccin Tribune Libre Santé






Palmarès