• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kikujitoh

kikujitoh

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 53 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • kikujitoh kikujitoh 9 septembre 2011 10:58
    Ce que je retiens de ce sondage c’est avant tout que les français, comme le reste du monde, tel qu’on a pu le constater avec les sondages allemands et américains, sont de plus en plus au courant des preuves que les divers rapports officiels sur les attentats sont un tissu de mensonges, mensonges démontré jusqu’ici uniquement par des données publiques. Qu’en serait-il, alors, si la presse décidait d’enquêter bien plus profondément, voire si une Commission réellement indépendante usant largement de son pouvoir de citation à comparaître décider de passer plusieurs années à enquêter sérieusement et objectivement de manière non partisane ?

    Mais, tant que cela ne sera pas le cas, il faudra seulement se contenter de savoir que ces rapports gouvernementaux sont des dissimulations, des dissimulations, comme de plus en plus de français semblent le savoir des :

    - preuves que les documents incriminant retrouvés dans les bagages d’Atta ont été inventés de toute pièce.
    - preuves que du molybdène a fondu sur la structure d’acier des tours, donc qu’on a dépassé les 2600 °C.
    - preuves qu’aucun élément ne permet de savoir si des pirates ont réellement embarqué dans les avions.
    - preuves que quatre hommes ont tenté d’assassiner le président Bush à 6h du matin.
    - preuves que des exercices militaires reprenaient le modus-operandi des attaques.
    - preuves que Hani Hanjour ne figurait pas sur la liste du FBI avant le 14 septembre et que celui-ci y a été placé après coup.
    - preuves que le NIST a dissimulé nombre d’éléments et que les conclusions de son enquête ne reflètent pas le résultat de ses analyses.
    - preuves que Zelikow avait rédigé tous les titres et résumés des chapitres du rapport d’enquête avant que ladite enquête ne débute.
    - preuves que La Commission d’enquête, la FEMA, le NIST, Gimble et Zinser n’étaient pas indépendant du gouvernement.
    - preuves que de très nombreux pompiers, secours, employés du WTC et autres personnes ont décrit de puissantes explosions dans les tours avant et pendant les effondrements.
    - preuves que la Commission d’enquête avait « une ligne à ne pas franchir. »
    - preuves que le FBI a menti dans son rapport sur les appels téléphoniques depuis les avions.
    - preuves que les plans de vol des avions sont fort suspicieux, passant à la verticale de pistes d’aéroport ne desservant pas leur compagnie et virant à chaque fois après être passé près de bases militaires de l’Air Force.
    - preuves que Cheney savait qu’un avion se dirigeait vers Washington et que rien n’a été fait pour l’intercepter.
    - preuves que le Secret Service a retardé la fuite présidentielle de l’école à Sarasota, prouvant ainsi qu’ils ne craignaient aucun danger.
    - preuves qu’Air Force One a été menacé par des éléments voyou au sein de l’appareil US.
    - preuves qu’au moment des attaques se déroulait le plus grand exercice au monde de guerre totale nucléaire incluant des B-1, B-52, missiles de croisières intercontinentaux, sous-marins lanceurs d’engins, et guerre électronique.
    - preuves que de fortes suspicions pèsent sur des éléments américains concernant de possibles délits d’initiés.
    - preuves que le ministère de la Justice ne dispose d’aucune preuve incriminant bin Laden.
    - preuves qu’un témoin a entendu en direct des services de sécurité de l’aéroport de Los Angeles qu’un ordre de non-intervention aérienne avait été donné par la Maison Blanche.
    - preuves que Richard Myers, Donald Rumsfeld et Richard Cheney ont menti, non pour dissimuler le fait qu’il n’auraient pas été à leur poste alors qu’ils auraient dû y être, mais pour dissimuler le fait qu’ils se trouvaient bel et bien à leur poste en affirmant qu’ils n’y étaient pas.
    - preuves que le Pentagone a tout fait pour que bin Laden puisse s’échapper lors de l’attaque de Tora-Bora.
    - preuves que le 11 Septembre, qualifié de « d’opportunité » par Donald Rumsfeld a servi à lancer le plan de domination du Moyen-Orient et de suprématie militaire demandé par Brzezinski et la PNAC.
    - preuves que Mohamed Atta était présent sur le sol continental US avant les dates données par la Commission d’enquête.
    - preuves que la Commission a dissimulé le témoignage de Sibel Edmonds et que le département d’État la tient désormais muette.
    - preuves que la Commission a dissimulé tout élément compromettant concernant le Pakistan et l’Arabie Saoudite.
    - preuves que le président de la Commission d’enquête a été en relation avec la Famille bin Laden.
    - preuves que les Tours Jumelles et le bâtiment 7 du World Trade Center ont été démolies par des explosifs, preuves appuyées par les analyses sismiques, vidéos, de l’acier et des poussières récupérés.
    - preuves que Rudolphe Giuliani savait à l’avance que le WTC allait s’effondrer et que plus tard il a tout fait pour que l’acier des tours disparaisse au plus vite.
    - preuves que le gouvernement a délibérément dissimulé les rapports sanitaires de l’EPA prouvant que l’air de Manhattan était toxique, conduisant volontairement des milliers d’américains à laboratoire.
    - preuves que l’explication quasi-définitive et reconnue de l’effondrement du WTC a été présentée par Z. Bazant le 13 septembre en ne se basant que sur quelques enregistrement télé des effondrement.
    - preuves que la presse occidentale a dissimulé presque entièrement tout ce qui contredisait la version officielle des fait voire en produisant des documentaires de propagande tel que celui de Stephan Malterre.
    - etc. etc. etc...

    Sur le manque de preuve de la version officielle des faits, le problème n’est pas par exemple de savoir si un avion quelconque a frappé le Pentagone, mais plutôt de savoir pourquoi 10 ans après l’on a toujours aucune preuve que Hani Hanjour, qui jusqu’au 14 septembre n’avait pas encore remplacé Mosear Caned, a piloté le Boeing 757-200 N644AA sur l’aile Ouest du Pentagone en passant par le sud de la station Citgo.

    A ce jour :
    - aucune preuve ADN de la présence d’Hani Hanjour à bord de l’appareil
    - aucune carte d’embarquement prouvant la présence d’Hani Hanjour à bord de l’apapreil
    - aucune liste des passagers pouvant prouver la présence d’Hani Hanjour à bord de l’appareil
    - aucune preuve vidéo de l’embarquement d’Hani Hanjour à bord de l’avion N644AA
    - aucune preuve que l’appareil ayant frappé le Pentagone était l’avion N644AA
    - aucune preuve que les morceau d’appareil retrouvés sur les lieux soient précisément ceux d’un Boeing 757
    - aucune preuve que l’appareil soit passé au sud de la station Citgo, en effet les témoignages contradictoires empêchent de conclure
    - aucune preuve que l’appareil en approche du Pentagone volait seul, en effet, plusieurs témoins ont indiqués qu’un autre avion volait avec lui
    - aucune preuve que le trou de sortie de l’anneau C soit l’œuvre d’un 757
    - aucune preuve que Killsheimer n’est pas un vendu à la solde du gouvernement en déclarant avoir touché les cadavres et la queue de l’appareil qui n’a jamais été retrouvée
    - aucun image d’un 757 frappant le Pentagone
    - aucune preuve que la boite noire retrouvée soit celle de l’appareil N644AA
    - aucune preuve que L. England soit un menteur en affirmant que la scène de crime était une mise en scène de la part de « gens puissants »
    - aucune preuve que Mineta est un affabulateur en déclarant avoir été témoin du fait que le Secret Service au moins savait qu’un appareil se dirigeait vers Washington D.C. 10 minutes avant l’attaque
    - aucune preuve qu’un pilote tel que Hanjour, c’est à dire « qui ne pouvait pas voler du tout » selon l’un de ses instructeurs, puisse accomplir une manœuvre excessivement difficile que des pilotes de 757 chevronnés, y compris des pilotes ayant piloté les avions impliqués dans le 11 Septembre, ont affirment ne pas pouvoir en être capables


  • kikujitoh kikujitoh 7 novembre 2010 01:44

    Bravo à vous, sacré travail que vous avez fait là ! Au début je croyais à un partisan de Zelikow pur et dur. Vous avez su montrer à quel point le troupe de théâtre de debunking à la française est une mascarade grossière. Leurs encouragements et leur absence de critique démontrent à quel point ces farceurs professionnels ont la langue bien pendue mais l’esprit bien épais.



  • kikujitoh kikujitoh 7 juillet 2010 11:15

    Mwa ha ha, alors là c’est le coup de grâce :D

    Moorea sent qu’il a tellement été pris la main dans le sac à couper des citations sans même en donner la source qu’il se sent obligé de se défendre à distance ! Non mais n’importe quoi ^^
    Moorea a beau essayer de se défendre contre son omission majeure d’une partie de la partie de la citation, c’est une manipulation de plus, mais personne n’est dupe. Et vous qui le défendez c’est trop mignon.

    Quand Skilling dit que le fait que le carburant se repende dans le bâtiment causerait un terrible incendie, que beaucoup de gens mourraient mais que le structure resterait en place, Moorea affirme : « Ce propos n’est donc là que pour illustrer l’ampleur supposée, déjà à l’époque, de l’incendie. »
    Là c’est la touillette de platine.

    Quand à votre opinion sur Rodriguez elle se fonde sur vos croyances personnelle, ça ne regarde que vous. 

    « Vous confirmez Mmarvin ? » : Absolument.
    Alors là, je vous décerne la touillette d’or

    Brent Blanchard, photographe pour l’entreprise de démolition contrôlée Protec, a déclaré, pour critiquer l’hypothèse d’une DC, que l’on aurait retrouvé un peu partout dans les débris des tas de câbles ainsi que les coffrages des charges de découpe. Nous avons demandé à Sullivan ce qu’il en pensait : 

    « Des détonateurs sans fil, commandés à distance, existent depuis des années. Regardez n’importe quel film d’action. Et bien entendu, les militaires possèdent cette technologie. La raison pour laquelle on ne l’utilise pas souvent, c’est que cela revient très cher, mais pour un projet à gros budget, il n’y aurait aucun problème. C’est pareil pour les boîtiers, tout le monde dans le milieu, y compris Blanchard, sait très bien que les coffrages des charges RDX son entièrement détruits lorsque l’explosif détonne, il ne reste rien du tout. Et pour des charges de découpe comme la thermite, c’est la même chose. Des coffrages pour thermite à autocombustion existent depuis 1984. »



  • kikujitoh kikujitoh 7 juillet 2010 00:17

    Au fait Mmarvin, 

    C’est pas vous qui prétendiez que s’il y avait eu démolition contrôlée, les ouvriers auraient forcément retrouvé des câbles et autres dans les décombres ?
    Yvesduc a dit : Ayant répondu à mmarvin il y a quelques temps que les câbles d’une DC étaient tout à fait semblables aux autres et que de toute façon, les ouvriers n’auraient probablement pas été capables de reconnaître une éventuelle spécificité, ledit mmarvin est revenu récemment en décrétant que les câbles de la DC étaient très spéciaux et « impossibles à confondre », argument FAUX (j’ai pris confirmation auprès d’une bonne source) que je soupçonne mmarvin, pourtant auteur AgoraVox donc journaliste citoyen, d’avoir purement et simplement inventé.

    Vous confirmez Mmarvin ?


  • kikujitoh kikujitoh 6 juillet 2010 21:16

    Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre, c’est bien beau de dire que « [Moorea] préserve l’essentiel  »

    Mais quand il coupe la citation pour éviter de dire que l’un des ingénieurs qui a conçu les bâtiments déclare que l’ « analyse montre que le plus gros problème serait le fait que le combustible (de l’avion) se répande dans le bâtiment. Cela créerait un terrible incendie. Beaucoup de gens mourraient. Mais cependant la structure du bâtiment resterait en place. »
    En ce qui concerne l’effondrement, il coupe clairement la partie de la phrase le plus problématique pour sa théorie. Si ça c’est pas manipulatoire... :D En effet, ça colle mal de dire dans un livre soutenant l’effondrement à cause des impacts que l’ingénieur concepteur de la trou a dit qu’un impact d’une énergie au moins similaire (707 quadriréacteur à 965 km/h) ferait un terrible incendie mais que la structure n’en serait pas tellement affaiblie pour autant. Ha ha ha Sacré Mmarvin, toujours là pour rire.
    Quant à passer de la conséquence à la cause, je ne vois pas où est le problème... Une violente explosion ça fait un bruit sourd... Et vu que ça s’est passé AVANT l’impact c’est que c’était une explosion. Et... Oh !... Étrangement le signal enregistré porte la signature typique d’une explosion... Tandis qu’il est strictement impossible qu’un impact sur une structure aboutisse à un tremblement de terre visible à 34 km. Incroyable non ?
    Allez, n’en avez-vous pas fini de débiter vos idioties sans fin...
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès