• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kitchoum

kitchoum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • kitchoum kitchoum 17 juin 2008 08:40

    Juste un copier coller d’un article de NaturaVox… Pour prouver que le nucléaire est sans danger n’est-ce pas ?

    « Incident nucléaire à Krskö

    On commence avec un peu d’humour avec Hervé le Tellier (Check List du Monde) :

    • “Incident nucléaire en Slovénie, à Krskö. Une fuite mineure, et il faut s’en féliciter : si l’incident avait été majeur, ç’eût été bien plus imprononçable que Tchernobyl.”

    On poursuit avec un peu de coup de gueule avec Laure Nouahat :

    "D’accord, pas de fuite dans l’environnement. On nous avait bien dit la même chose le 12 juillet 2007, au lendemain du tremblement de terre japonais qui avait secoué la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, située en bord de mer à seulement 10 km de l’épicentre. Je me souviens encore des dépêches rassurantes qui tombaient en rafale sur le fil des agences de presse. Quelques jours plus tard, la société Tokyo Electric Power Co (TEPCO), propriétaire de la centrale, annonçait que la radioactivité alentour avait augmenté, passant de 0 et des poussières à 60000 Becquerels, puis à 90000 Bq. « Il y a eu une erreur dans le calcul de la radioactivité de l’eau qui s’est échappée dans la mer », avait alors justifié Tepco dans un communiqué."

    Mais il paraît que ce sont les écolos qui font les paranos. Pour en revenir à Krsko, conformément à l’alarme émise par Bruxelles, les capitales doivent maintenant mesurer la radioactivité dans l’air avant de transmettre leurs résultats en direct à Bruxelles, là où les instances européennes et les Etats doivent convenir de procédures à mettre en œuvre en cas de danger de contamination pour l’environnement et/ou les humains.

    Que dire ? Rien, sauf, comme l’a signalé Greenpeace dans un communiqué, que le nucléaire ne constitue pas une énergie comme les autres. Contrairement aux autres modes de production d’électricité, il implique des risques extrêmement élevés. L’ONG a envoyé une équipe pour mesurer aussi ce qu’il en est.”

    Puis on s’aperçoit que Phil, plutôt pour le nucléaire, reconnaît que cela fait flipper… Ben oui, comme l’explique Greenpeace “une fuite au niveau du circuit de refroidissement primaire constitue l’incident le plus grave qui puisse arriver sur un réacteur. Selon l’importance de la fuite, il est possible de perdre le contrôle du réacteur qui surchauffe, voire entre en fusion, ce qui entraîne ensuite un rejet important de radioactivité”…

    Naturellement, la communication autour d’un tel incident est cruciale et les slovènes n’ont pas été très pro sur ce coup. Comme le suggère cet article du Monde, il s’agit surtout d’un arbitrage entre minimisation de l’aspect sécuritaire ou transparence. Cela n’enlève rien au problème néanmoins : cette technologie est dangereuse. Les fabricants de réacteurs auront bon anticiper leur communication en cas de pépin et payer cher des cabinets pour travailler sur cette stratégie, les risques n’en seront pas éliminés. Ces derniers ont beau être minimes, ils existent et il suffit d’une fois pour être face à une catastrophe. Alors la com, entre nous…
     



  • kitchoum kitchoum 11 juin 2008 09:48

    Tu as raison Méric, mais à mon avis, malheureusement, c’est irrécupérable. Pour moi AgoraVox c’est l’électroencéphalogramme plat. Ça fait des mois maintenant qu’il n’y a plus un seul article intéressant et là, c’est vrai, tu as raison, c’est l’alali, l’agonie finale. Il ne nous reste plus que le plaisir de nous moquer, mais ça ne fait pas marrer grand monde : l’article a été voté 27 fois, jene sais pas extrapoler le nombre réel de visiteurs-lecteurs, mais AMHA ça droit être ridicule, peut-être une centaine ? Ça ne vaut même pas la peine de se fatiguer à écrire des commentaires. Allez atchao !



  • kitchoum kitchoum 11 juin 2008 09:42

    Le foot c’est la vie ???????????

    Ha ha ha ha ha ha, MORT DE RIRE.

    le foot c’est la haine,le foot exacerbe la xénophobie, la violence, et surtout, surtout la "beauf’ attitude".

    Tu iras dire ça aux 850 millions d’humains qui crèvent de faim dans le monde, pendant que vous rester comme des autistes à vous faire sucer le cerveau par les retransmissions télévisées des matches, les mégawatts gaspillés pour ces conneries, l’inproductivité totale de ce genre de spectacle pour décérébrés, sauf pour ceux qui s’en mettent plein les fouilles, évidemment.



  • kitchoum kitchoum 19 mai 2008 09:27

    100% d’accord avec vous : avant de prendre en compte une information, il faudrait toujours pouvoir connaître la véritable intention de l’émetteur : quel profit tirera-t-il de la diffusion de cette information ? Qui tire les ficelle ? A qui rend-il service ?

    En plus une information étant toujours filtrée par l’intention, elle ne peut que contenir IMPLICITEMENT de la désinformation : le non-dit, le menti, le négligé, le minimisé.



  • kitchoum kitchoum 19 mai 2008 08:50

    Ceci n’est qu’un copier-coller, ce n’est pas de moi :

    « Mais à mon humble avis, c’est une catastrophe, car tous les nouveaux Krishnamurtiens, les disciples de Krishnamurti deuxième manière, sont d’un fanatisme et d’une étroitesse d’esprit à rendre des points même à l’évêque Georges de Nantes. »

    Mais ça illustre parfaitement l’attitude de l’auteur qui, chacun l’aura noté, est le principal contributeur de tous les commentaires ci-dessus, jouant à la fois le "savant krishnamurtien", le "moi je sais, vous ne savez pas", bref rien de plus que ce qu’explique François Brousse : un suiviste fanatique.

    « Quiconque partage un délire collectif ne le reconnaît jamais pour tel. » C’est ainsi que Freud définit les religions de l’humanité.

    Curieux que Freud et Krishnamurti ne pouvaient s’encadrer, alors que leurs visions avaient de nombreux points communs. Ils disaient exactement les mêmes choses, simplement n’employaient pas les mêmes mots.







Palmarès