• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

koubiak

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • koubiak 21 mars 2008 17:28

    pas si vite....il faut lire entre les lignes....

    la décision a été prise en période pré-électorale, après la publicaiton de l’enquête UFC en plein pendant le forum de l’eau à Paris et la consultation du public......

    dans sa déclaration le Maire de Paris parle d’uen régie municipale autonome financièrement et ensuite je vous lire la suite :

    "Concrètement, je souhaite que cette régie puisse s’appuyer sur le savoir faire technique que les groupes industriels privés, spécialisés dans ce domaine, ont développé en France : cela pourrait s’inscrire dans le cadre de missions, ponctuelles ou spécifiques, ou encore sous la forme de marchés publics concernant par exemple les travaux qui ne relèvent pas de l’entretien courant. Pourrait ainsi se développer une nouvelle approche des partenariats public-privé : l’autorité publique gardant toutes ses capacités de pilotage, de gestion et de contrôle, le privé apportant sa réactivité et son expertise sur des sujets ciblés."
     

    http://bertranddelanoe.net/vlog-paris/2007-11-05/communique-de-presse-leau-a-paris/

    il a dit PPP ????



  • koubiak 21 mars 2008 14:14

    Je comprends les arguments et les craintes contre les PPP mais certains arguments sont exagérés et on ne peut pas nier les avantages d’unte telle procédure. D’autre part en effet, il s’agit aussi de choix stratégiques des politiques quant au périmètres des responsabilités des services des administrations.

    Tout d’abord force est de constater que, même si la formule actuelle des PPP a été créée récemment, l’administration a systématiquement recherché le partenariat du privé pour la réalisation de très grands équipements publics via des DSP ou différentes formes de concessions. Pour quelle raison ? Principalement à cause du problème du financement de l’investissement : Stade de France, Viaduc de Millau, même à l’époque de la construction du canal du midi (M.Riquet qui a réalisé le canal en a financé une partie sur ses fonds propres).

    Ensuite je suis d’accord il faut des gardes fou, il faut préserver la concurrence et maintenir une maitrise d’ouvrage publique forte.

    Cependant je ne suis pas totalement d’accord sur les arguments au sujet de l’endettement. Il faut en effet démontrer que ce type de contrat est pertinent alors que le niveau d’endettement de l’Etat et de certaines collectivités est très élevé. Mais de toute façon, le problème n’est pas lié au PPP mais à la décision de réaliser un investissement, que ce soit via un PPP ou via une procédures classique. Dans le cadre de procédures classiques, cela générera obligatoirement de l’emprunt et créera de la dette. Dans le cadre du PPP cela engagera la collectivité sur une rémunération (du type "loyer") dont le montant sera fonction des modalités prévues dans le contrat (qualité de service, disponibilité du bien...).

    Dès lors, c’est l’opportunité de réaliser un investissement qui doit être discuté et la forme choisie doit être économiquement la plus avantageuse, en terme de coût global.

    Le PPP présente selon moi l’avantage d’assurer une bonne prévisibilité de la charge financière que va représenter la réalisation de l’équipement. Alors qu’un rapport récent de la Cour des Comptes montre que les coûts des grandes réalisations publiques dérivent énormémént, augmentant ainsi la charge prévue initialement pour la collectivité.

    Enfin - et là cet argument va au delà de la question des PPP -, le choix de recourir au privé en général dépend aussi du périmètre d’intervention des personnels des services publics. La mise en place d’un service public génère de nombreux métiers de ceux dédiés au service public lui-même à ceux indispensables pour le fonctionnement du service. Est-il vraiment pertinent qu’un service public de collectes d’ordures ménagères embauchent des mécaniciens automobiles ? De même pour des administrations hospitalières comme l’APHP qui disposent de services techniques bâtiments plus "musclés" que beaucoup de très grandes villes ? on rencontre des situations analogues avec du développement informatique, de la maintenance d’appareillage électronique etc...

    Personnellement je trouve que la personne publique doit se concentrer sur son coeur de métier de service public et savoir bénéficier de l’efficacité et la compétence des partenaires privés. Sur ce point je parle par expérience, je suis maître d’ouvrage public et fatigué de passer plus de temps à résoudre des problèmes logistiques, parce qu’on a fait le choix de garder ces prestations en régie mais les postes son vacants, les recrutements pas mis en place, la seule personne qui sait faire malade etc....qu’à me concentrer sur le service que je dois apporter aux administrés. 

     

     

     

     

     

     







Palmarès



Agoravox.tv