• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

l_brunet_17

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • l_brunet_17 23 avril 2008 00:49

     

    En regardant ce documentaire, je comprends comment la voix du milieu, celle de la compromission peut triompher. Cet homme passe son temps à chercher la meilleure voix de son ascension personnelle.

    Lorsque l’on s’interroge sur ce qu’a fait le nazisme sur notre société, on sait qu’il s’agit du triomphe de l’individualisme sur le sens du collectif. Il n’est pas question de mourir pour des idées. Il est question de négocier au mieux pour parvenir à ses fins.

    Le nazisme nous laisse comme aboutissement ultime du libéralisme : la vision d’un homme comme « figuren » objet qu’on vend et qui n’a d’autres fonctions que celle d’un poupée, d’un pion qu’on déplace à son grée et dont on se débarrasse lors qu’on en a plus besoin.

    Pour qui avons vendu les nôtres ?

    Pour plus de sécurité individuelle. C’est-à-dire pour plus de sécurité pour ceux qui nous entourent. Autrement dit pour plus de sécurité pour ceux qui entourent ceux qui gouvernent.

    Que faisons nous des valeurs que nous a transmis l’histoire de France ?

    RIEN

    Peut importe tout cela !!

    Ce qui compte c’est survivre !!

    Certains ont résisté, sans pour autant tout comprendre des enjeux qui les entouraient !!

    Merci à ceux-là, qui n’ont pas pensé à eux mais qui ont su au plus profond d’eux-mêmes ce qui faisait l’humanité.

    Peut-être dans cette animalité qui leur fait comprendre sans intelligence de réussite sociale, qu’il ne faut pas laisser le nazisme gagner ??!

    Merci à eux de cette force d’âme, dénuer du sens de la réussite sociale !!

    Car pour moi ils ont transmis, si peu nombreux soient-ils les valeurs de l’humanité.

    Au contraire de ce relativisme prôné par des gens comme Mitterrand.

    Relativisme qui permet la lâcheté du moment.

    Qui sommes nous pour juger ?

    Avons nous vécu ce temps ?

    Au non de quoi pouvons nous dire que nous aurions fait autrement ?

    Au nom de ce que nous aurions aimé pouvoir faire, au nom de ce que nous aurions aimé que nos ancêtres fassent pour nous léguer l’humanité. Humanité que le nazisme libéral, considérant l’homme comme un produit et/ou comme un rouage de la machinerie qui doit faire avancer le monde parfait que le IIIe Reich se vantait d’apporter, à quand la realTV mettant en scène les camps d’extermination ? Nous savons déjà téléphoner pour éliminer ceux qui ne nous plaisent pas. Certes on m’accusera de tout mélanger et d’exagérer. Mais que dire des employeurs qui proposent à leur employés de partie en Roumanie ou au Brésil pour quelques euros figuren q’on déplace au gré des besoins, sous humains qui ne valent même pas la peine qu’on considère leur vie ???

    Amalgame ?? 

    Que peut on dire de la mollesse que cet homme met en place ?

    Qu’elle permet à plus de libéralisme de régner et de considérer que rien ne vaut, si ce n’est la réussite des objectifs (au moins de ceux qui règnent) !?

    Qu’elle permet que le monde, que certains considèrent comme parfait d’advenir encore plus sans considération pour ce qui fait la différence et l’humanité.

    Aujourd’hui je ne leur dis  pas merci à ceux qui m’ont donné de cette mollesse (68 n’a rien arrangé à l’affaire).

    Non au mon de mes enfants et petits enfants encore à venir (moi qui suis déjà vieille), mais pour ce qu’ils ont permis de faire en sorte que l’humain ne valent plus rien, et qu’il nous soit permis de n’avoir aucune force d’âme, !! Et que plus tard, que cette même force ne soit considérée comme une illusion inutile, voir même signe d’un passé, marque d’une utopie dont l’humanité économique nouvelle ne saurait s’encombrer.

    Nous devons être des gagnants !!! ???

    Où sont les spartiates, et autres de l’antiquité qui construisaient en nous ces valeurs d’exemples absolus, fondant ainsi ce qui nous différenciait comme humain, face à la bestialité de l’arrivisme. Cette antiquité qui nous constituait comme responsable de ce que nous faisions, quitte à en payer le prix. Il ne s’agissait pas d’être responsable mais pas coupable ce qui fait depuis ce temps le credo des hommes qui nous gouvernent, pauvres qui sont agis contre leurs grés, qui ne contrôle rien et quine peuvent prendre les risques que demandent leurs fonctions lors que tout va mal, ou que tout ne va pas comme il faudrait (pauvre qui ne savent tenir leur rang d’humain, mais qui préfèrent tenir celui d’individu).

    Dommage pour nous !!

    Aujourd’hui la doctrine nazie est installée les humains ne valent rien s’ils n’ont de rentabilité économique, s’ils ne sont considérés comme appartenant à l’élite de ce monde, celle qui vit de la pauvreté des autres.

    C’est du moins ce qu votre documentaire laisse apparaître !!

    Dommage pour mes enfants, mais le savent-ils ?

    Que voulons nous pour notre monde ?

    Certes vous me direz que l’histoire a montré que Mitterrand est un héros !

    Quel héros nous choisissons nous ?

    La mollesse qui fait semblant et qui peut toujours se retourner du coté du plus fort ?

    Ou un idéal ?

    Certes la pureté n’est qu’un idéal, mais tant son mort pour cette idéal ?

    Certes l’idéal peut-être fasciste ?

    C’est peut-être en renonçant à cet idéal que De Gaulle, pour éviter à la France l’humiliation de l’autre occupation, celle des alliés, permet aujourd’hui à des gens comme Sarkozy d’exister ? Qui n’ont qu’une idée chasser culture de nos formations.

    Chasser la mémoire, l’histoire, les idéaux qu’elle permet de faire naître de notre éducation. Ou en donné qui nous posent comme des enfants ?

    Qui n’ont qu’une idée mettre en place cette rentabilité industrielle qui considèrent les hommes comme de objets, et qui rationalise le monde.

    C’est là la transmission que des gens comme Mitterrand nous laissent, mais ce n’est pas le seul. Entre ceux qui n’ont pas voulu savoir, ceux qui ont fait comme si ça n’existait pas, ceux qui considéraient que pour la souveraineté de la France ils ne pouvaient faire autrement, ou encore ceux qui voyaient le moyen de récupérer quelque chose (comme du savoir), …

    Comme toute cette période montre que l’humain est mort et qu’il n’intéresse plus les gens de pouvoir (la science fiction a su nous monter tout cela, je ne parle pas de philosophie pas toujours aisée à lire) !!

    Il en est de cette Histoire, de cette transmission comme des secrets de famille. Ils lèguent aux générations qui viennent la folie et la mort.

    Comment faire confiance ?!!

    Comment croire aux idéaux des politiques ?

    La république à « vendu son cul » à des gens qui ne veulent que le pouvoir, au nom de leur vison de la vérité ou de ce qu’ils nous vendent comme tel ?!! Opium que l’éducation et l’esprit critique de l’enseignement laïc savait combattre.

    Dommage pour nous !

    Je pense que vous aurez tant de choses à me dire pour me prouver j’ai tord, me reprochant un point de vue qui ne prend pas en compte la relativité des événements.

    Je ne suis pas la spécialiste que vous êtes, et à ce titre la société post nazi  advenue vous permettra de me jeter à la figure que mes propos ne valent rien, puisque je ne suis rien, que je ne gagne pas beaucoup d’argent et donc comme le posait déjà ce temps du nazisme, c’est de ma faute.

    Je ne rentrerai pas ici dans l’analyse de faits et des concepts de ce qui fait que ce temps était lisible dans d’autres doctrines qui l’ont précédé, mais j’aurais aimé croire que ce traumatisme pouvait nous servir de leçon !!

    Au contraire nous l’avons refoulé laissant ainsi à nos enfants le soin de gérer la m….

     







Palmarès