• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La Voix De Ton Maître

La Voix De Ton Maître

Expert auto-proclamé en tout qui admet ses erreurs.
Licencié de toutes les entreprises ou il a pu travailler, et ce, toujours à l'amiable.
Estime que Marx, Smith, Chomsky et beaucoup d'autres ont écrit des choses intelligentes sans même les avoir lus.
Son intelligence et sa culture limitée lui ont permis d’accéder à la huitième Dan de la démonstration par l'absurde.
Défenseur de la liberté d'expression qui fera de lui, peut-être un jour, un piètre modérateur.
Il est...
La voix de ton maître

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 877 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 juillet 18:25

    Aucune théorie n’est supérieure à la vie de la pensée, qui est libre.

    Ce que vous dites est juste à condition qu’on ne parle pas de causalité. On peut librement parler de nos émotions que suscite une oeuvre d’art, selon nos perspectives propres.

    Néanmoins si l’on commence à parler de la causalité (du pourquoi ce sentiment) nous faisons face à une succession d’évènements dans un ordre particulier et cela change tout.

    Prenons : Liberté/Egalité/Fraternité
    Il y a effectivement tout un tas de perspectives sur ces trois mots, beaucoup d’efficiences possible

    En revanche si j’introduis un ordre, du plus important au moins important

    Si je dis Egalité, Fraternité, Liberté dans cet ordre, je suis socialiste
    Si je dis Liberté, Fraternité, Egalité je deviens capitaliste
    ...

    Donc le simple fait d’ordonner fait tomber le nombre de perspective à 1 avec chaque mot cachant un peu le suivant. Nos esprits fonctionnent ainsi, avec un filtre construit avec des expériences passées influant sur les expériences futures sans que l’on se rende compte.

    Vous êtes donc libre quand vous pensez en perspective.

    Et bien, non. Je pourrai aussi parler de la mémoire, du temps de réponse disponible, de l’expérience, des suggestions... qui limitent les degrés de liberté.



  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 juillet 17:18
    C’est très réaliste : Ca commence avec les circonstances atténuantes

    On attend la suite.


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 juillet 16:52

    @jesuisdesordonne

    on peut se dire que celui qui fera une prédiction juste à partir des causes sera bien malin !

    Tout dépend le domaine, en mathématiques on peut jouer avec le déterminisme (c’est ce qui fait sa beauté) quoique certaines problèmes sont ardus et restent à démontrer !
    En physique on pensait avoir tout compris quand un mec a dit que Dieu ne joue pas aux dés au mauvais moment

    Pour le politique/social (puisque c’est le sujet qui a l’air de vous préoccuper)... alors là... entre l’oubli, l’ignorance, la manipulation, la dissimulation, la distorsion... On fait des petits progrès mais tout le monde prétend détenir la vérité preuves à l’appui, cela doit signifier, effectivement, beaucoup doivent se gourer.

    Avant de se risquer à la bonne réponse, il faut surtout trouver les bonnes questions en s’en posant le plus possible, quitte à faire des dessins.

    Sortir de l’UE est-ce vraiment sortir de la mondialisation ?
    Normalement, sortir de l’UE ne coûtera rien, mais quel est le montant dans le pire des cas ?
    Si nous sortons, l’UE va-t-elle être fair-play et permettre une sortie discrète et rapide ?
    Les français resteront-ils unis si cela tourne au vinaigre ?

    Bien évidement je conseille que vous sortiez de votre zone de confort et de testez vos propres idées avec la même rigueur. La seule liberté que l’on a, c’est celle de se gourer alors il ne faut pas hésiter à en profiter !



  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 juillet 15:00

    @Taverne
    Or, la liberté aussi est parfois le résultat d’une suite de causes !

    Non, la liberté est toujours le résultat d’une suite de causes. Impossible de lire un livre sans savoir lire, impossible de lire un livre que l’on a pas découvert d’une manière ou d’une autre.

    Wikipédia fait comme si l’intelligence n’intervenait à aucun moment, que la causalité ne se rapportait qu’à des faits survenus et à venir que l’on pourrait prévoir avec des théories mathématiques.

    La causalité existe là ou la liberté n’existe pas. Le soleil est une conséquence ou le concept de liberté n’intervient pas.
    Vous liez la liberté et la causalité à un même niveau comme si ils s’opposaient, c’est une erreur.

    La liberté, c’est la conscience du déterminisme et la conscience de pouvoir y échapper quand on peut et si l’on veut

    Non, la liberté c’est justement ne pas maîtriser le déterminisme, c’est la possibilité d’établir des hypothèses diverses, spéculer... justement car on ne connait pas la bonne réponse.

     Vous êtes un jeune de banlieue difficile et vous êtes déterminé à un avenir médiocre, mais voilà que vous vous apercevez que vous jouez bien avec un ballon et vous décidez de rompre avec le déterminisme.

    Le déterminisme fait le jeune et lui donne le ballon, de même façon qu’il est allé dans votre tête pour choisir cet exemple précis basé sur des évènement vécus et des valeurs construites au fur et à mesure des années. Vous n’avez pas choisi l’exemple du baseball ou du basket, vous n’avez pas pris un eskimo ou un chilien justement car vous n’êtes pas libre.

    Donc le déterminisme ne peut pas être défini sans intégrer la possibilité de la liberté.

    Non, la preuve est que plus on sait, plus on réduit ses possibilités. On ne peut plus tout expliquer par le vaudou après avoir appris un peu de science.



  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 juillet 11:36
    Les multiples expériences psychologiques et neurologiques ont fortement tendance à montrer que nous ne sommes pas libres. Vous pouvez les trouver sur internet, un cas où l’on voit la décision sept secondes avant même que la partie consciente du cerveau soit activée.

    Vous faites une confusion dans votre article qui va expliquer la notion de liberté de penser. Le déterminisme ce n’est pas un modèle de pouvoir, ce n’est pas parce que quelqu’un prétend détenir la vérité grâce à un raisonnement qu’il est déterministe. Ce raisonnement, bien que cohérent peut être totalement faux.

    Pour que le déterminisme soit valide, il faut prendre en compte absolument tous les paramètres (l’inné, l’acquis... la direction du vent) et dans la majorité des cas, l’être humain ne peut pas les saisir tous.
    La voie que nous prenons tous pour tenter de nous approcher de la vérité absolue (la causalité absolue) se fait à tâtons, on élabore des théories plus ou moins cohérentes en ajoutant ou en oubliant des paramètres parmi tout ceux qui seraient nécessaires pour obtenir un résultat parfait. Et c’est à ce moment que naît le libre arbitre, entre ce que nous pensons savoir et tout ce qu’il faudrait savoir pour arriver à la prédiction parfaite.

    On avance doucement vers le savoir entre :
    - Les gens qui proposent (ou imposent) leur modèle incomplet
    - Les gens qui proposent un modèle concurrent
    - Les gens qui réagissent, prennent note ou ignorent ce modèle particulier

    Le libre arbitre est un composant du déterminisme, un effet incontournable pour quiconque essaie d’y accéder. Le libre arbitre ne s’oppose donc pas au déterminisme.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès