• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lecteur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Lecteur 25 février 2009 19:32

    Le drame palestinien a toujours servi de support à la surenchère et à la prolifération d’une anomie lexicale : « génocide », « guerre d’extermination »... Ces termes, prononcés à répétition ad nauseam, transforment malheureusement et de façon perverse le drame réel du peuple palestinien en une sorte de fiction.

    Instrumentalisée, captée dans la rhétorique insane des slogans, dans l’agonistique propagandiste, la « Palestine » attire ceux qui savent le mieux communiquer, légitimement ou perversement, sur leur souffrance réelle ou supposée.

    Dans son réquisitoire, Fouad Bahri incrimine tous les media français alignés comme un seul homme sur « la politique de communication de guerre de l’armée sioniste ». On frôle la bouffonerie sur un sujet qui mérite un autre traitement mais se révèle ici l’impudence et l’impudeur de la logorrhée militante.







Palmarès