• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Leon_iris

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Leon_iris 31 octobre 2008 15:50

    Bonjour,

    Article intéressant qui met en évidence un certain nombre de dérives d’une certaine pensée sceptique. Il s’agit cependant d’un sujet complexe qui nécessite une grande prudence :


    -  De façon générale, votre analyse sur le plan sociologique d’une forme de populisme développé par Henri Broch est pertinente (une thèse sur ce sujet vient d’ailleurs d’être publiée en Allemagne). Il s’agit d’une pensée dont l’approche est tout à fait louable au départ, mais qui malheureusement parfois tombe dans l’excès.


    -  Le prix sceptique a été critiqué par les sceptiques universitaires comme Hyman. On retrouve notamment le même type de prix chez les négationnistes. Donc, même si Henri Broch est probablement sincère dans sa démarche, ce prix n’est pas un argument sur le plan scientifique, en particulier si vous regardez le détail des protocoles et de la façon dont ils ont été conduits (si vous êtes vous scientifique, vous trouverez cela scandaleux, car pratiquement aucun détail n’est donné sur les protocoles). Comment enseigner la méthode scientifique en étant si loin de ses canons habituels ?
    http://zetetique.canalblog.com/archives/2008/09/16/10602905.html


    - Henri Broch ne peut avoir du succès qu’en France étant donné le décalage que vous avez repéré entre ses écrits et la réalité des recherches scientifiques. Si "devenez savants, devenez sorciers" fut un incroyable succès de librairie en France, il a été complètement déconsidéré chez les anglo-saxons (où il ne s’est pas vendu). Ce livre a été critiqué par plusieurs universitaires sceptiques anglo-saxons car il contient malheureusement de nombreuses approximations, cf. :
    http://zetetique.canalblog.com/archives/laboratoire_de_zetetique/index.html


    - Ce que je trouve le plus inquiétant, ce sont les réactions qu’engendre cet article, et les réactions que l’on trouve parfois chez certains scientifiques. Il semble difficile pour certaines personnes d’envisager que des recherches sceptiques, faire par des scientifiques, puissent être de mauvaises qualité. Si c’est votre cas, je vous encourage vraiment à lire la littérature sceptique internationale. Vous saisirez mieux le décalage entre la recherche actuelle et ce que propose Henri Broch. Le principal problème provient du fait que les scientifiques, sceptiques, qui essayent de travailler sérieusement se retrouvent amalgament avec ce type d’approche qui n’a pas grand chose à voir avec la science. De l’autre côté, vous avez des gens complètement allumés qui gobent n’importe quoi et qui voient du paranormal partout. Ce deux approches sont dangereuses et il est regrettable qu’une troisième voie, scientifique mais ouverte, n’existe pratiquement pas en France.







Palmarès