• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Libéral républicain

Libéral républicain

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Libéral républicain Libéral républicain 12 août 2007 14:37

    Intéressant article et tout aussi intéressant débat. Je retiens les items « humaniste », « homme sincère » et « républicain ».

    Ce sont les qualités que je retrouve chez le Président Sarkozy, à travers ses déclarations et les actes de ses premiers mois de présidence.

    Son « modèle » est manifestement ce « moine de la politique » dont il a publié la remarquable biographie, Georges Mandel, cet homme public qui doit certainement figurer au palmarès des personnages les moins connus des Français...

    Quant aux points communs Napoléon/Sarkozy, je suis dubitatif mais intéressé par les arguments en cette faveur. On a qualifié de cette manière l’exercice du pouvoir en son temps par le Général de Gaulle... Le débat est peut-être encore ouvert. Le libéralisme est une source inépuisable d’échanges, c’est une de ses richesses !...



  • Libéral républicain Libéral républicain 21 juin 2007 17:24

    Mr de Guardia,

    Je vous accorde volontiers que Nicolas Sarkozy soit plus « atlantiste » que le Général de Gaulle. Les temps ne sont pas les mêmes, et je pense que l’on imagine mal au XXI° siècle de pouvoir calquer son attitude à l’égard des Etats-Unis sur celle que l’on pouvait avoir au lendemain de la seconde guerre mondiale.

    Je pense que les positions claires concernant l’attitude de la France par rapport à l’intervention des USA en Irak, par exemple, ou vis-à-vis de l’OTAN, sont quand même à prendre en considération dans le discours du Président actuel. Alliés « historiques », mais pas forcément prêts à toujours cautionner un protectionnisme à tous crins et une égémonie économique et idéologique inconditionnelle.



  • Libéral républicain Libéral républicain 21 juin 2007 17:09

    Je ne fais effectivement qu’exprimer mon opinion toute personnelle, il me semble que c’est un acte légitime. Je n’oblige personne à la partager, cela ne correspondrait en rien à mon idée de la démocratie et du débat constructif.

    Je prends bien note de vos prédictions d’avenir, pleines d’arguments pertinents, sur la politique du Président Sarkozy, nous aurons peut-être l’occasion de les confronter aux réalités lorsque les mesures annoncées donneront leurs premiers résultats ...

    A aucun moment je n’ai comparé les personnalités du Général de Gaulle et de Nicolas Sarkozy, même si je considère qu’ils ont tous les deux de vraies statures d’homme d’Etat qui nous ont, à mon sens, fait défaut depuis trois décennies. Nous nous sommes surement mal compris. Je me permettais simplement de distinguer quelques parallèles sur le style et la substance politique entre les deux hommes, mais là aussi, vous avez tout à fait le droit d’avoir une opinion contraire, le gaullisme n’ayant jamais été une « doctrine », ni moi un tenant de la pensée unique...

    Quant à vos propos grossiers cloturant votre post, ils dénotent à l’évidence votre sens aigu du dialogue et du respect de l’interlocuteur... Contradiction et insultes ne sont pas forcément liées, tout au moins en ce qui concerne le courant idélogique auquel je me réfère et à ma façon de dialoguer sur le terrain politique.



  • Libéral républicain Libéral républicain 21 juin 2007 15:09

    Effectivement, je pense que nous assistons à un renforcement de la prééminence du Chef de l’Etat, et je ne trouve personnellement rien de choquant dans cette perspective qui n’a rien, à mes yeux, de contradictoire avec l’esprit ni les objectifs de notre Constitution.

    Il est vrai que les précédents occupants de l’Elysée nous avaient un peu fait oublier le rôle de « chef » attaché à leur fonction, depuis plus de trente ans !...

    On retrouve (enfin) dans l’attitude de Nicolas Sarkozy des accents gaullistes (et même gaulliens) qui, personnellement me satisfont largement et ne sont pas sans rappeler les actions qui ont vite accompagné les discours du Général de Gaulle après son rappel à la tête de la Nation après 1958.

    Et puis, comme le fait remarquer le Président Sarkozy, qui trouverait choquant que le Chef de l’Etat puisse venir en personne, même s’il faut changer un article ou deux de la Constitution, s’adresser directement à la Représentation Nationale, plutôt que de "faire lire un message devant les députés debouts dans l’hémicycle (!)..... Ce qui n’empêche nullement le Premier Ministre de venir, lui, prononcer son discours de politique générale en tant que tel, et engager la responsabilité de son gouvernement, ce qui n’est pas du ressort du Président.

    Tout cela me semble en phase avec nos principes républicains et aussi avec la personnalité du Chef de l’Etat qui semblent avoir, tous les deux, inspiré le choix des Français.







Palmarès